Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

En direct du marché

Chez Pollux, ils ont fait du café leur spécialité

Coffe shop Pollux à Marseille, rue d'Isoard

Les arrières-cours du boulevard Longchamp seraient-elles devenues le nouveau terrain de jeu de toute la galaxie créative de Marseille ? On pourrait se poser la question au vu du nombre impressionnant de plaques mentionnant les architectes, tatoueurs, photographes et autres  dessinateurs et graphistes qui ont élu domicile dans les rues adjacentes. C’est dans ce contexte bouillonnant que Delphine et Lionel ont souhaité  prendre un virage à 180° ; l’ancienne prof de collège, et son mari, déjà impliqué dans la sphère bio, ont voulu équiper leur quartier de résidence d’un coffe-shop, une adresse où les cafés de spécialité auraient enfin pignon sur rue. Pollux

C’est désormais dans une atmosphère toute blanche, que ce local meublé avec parcimonie accueille voisins et gens de passage, qui pour bruncher, qui pour boire un café ou satisfaire une pause goûter. Un corner donne à choisir entre quelques torréfacteurs locaux (Ben mouture, la Tisserie, Brûlerie Moka) face aux tables étroites et longilignes. Sur le comptoir, un banana bread, un cake, des roulés à la cannelle,gâteaux typiques de ce genre de maison. Pour bruncher, des œufs coque, un granola, des tartines, brioche perdue et une formule à l’assiette (10 €) calmeront les faims subites.

Coffe shop Pollux à Marseille, rue d'Isoard

Pollux, comme le surnom du fils ainé du couple

Le café expresso est velouté mais décidément trop acide, le cookie l’accompagne vertueusement avec ses saveurs beurrées et de fruits secs (noix de macadamia), quelques pépites de chocolat lui apportent un joli twist. A la carte, le café se décline en long black, capuccino, latte, flat white, filtre et méthode douce. Sommes nous donc dans une maison sérieuse ? Mais oui mon capitaine car le câ phé viet, sur un coussin de lait concentré sucré, « n’est réalisé qu’avec du robusta » prévient Lionel, définitivement très au faîte sur les différents mode d’extraction du café. Les batteries sont rechargées ? La journée peut commencer ou continuer… en toute sérénité.

Pollux coffee shop, 15, rue d’Isoard, Marseille 1er ; café à partir de 2 €, food 10-14 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.