Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village International de la Gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Data from MeteoArt.com
Art de vivre

#fenetresurmarseille, le hashtag parti à la conquête de la France

#fenetresurmarseilleLe hashatg #fenetresurmarseille a été lancé le vendredi 20 mars par l’équipe de l’office métropolitain de tourisme et des congrès de Marseille, comme l’a relaté le Grand Pastis, dans un esprit d’ouverture et de partage, et séduit de plus en plus d’acteurs dans le secteur du tourisme français.
L’idée consiste à apposer ce hashtag sur toutes vos publications comme des photos, idées recettes, idées de films sur Marseille, visites virtuelles de Marseille, vos quartiers et restos préférés ainsi que vos meilleures souvenirs. « Nous avons voulu créer un lien entre les Marseillais pendant le confinement, continuer à faire vivre Marseille et diffuser une belle image, charnelle et attirante de la ville, explique Marion Fabre qui travaille au sein de l’organisme paramunicipal, avec un objectif avoué : donner envie de visiter Marseille une fois les risques de pandémie dissipés. Postez vos contenus avec le #fenetresurmarseille et nous les republierons ensuite sur notre page en français et anglais @choosemarseille » poursuit la jeune femme.

L’initiative qui fait tâche d’huile
A plus de trios semaines après son lancement, cette chaîne virtuelle revendique plus de 2 400 posts drôles, émouvants, décalés : des photos de photographes professionnels ou amateurs prises depuis leurs fenêtres ou d’ailleurs, des recettes de chefs locaux depuis leur cuisine familiale ou de cuistots en herbe, des vidéos de musiciens qui jouent pour Marseille depuis leurs fenêtres, des dessins d’enfants, des idées de livres dont l’intrigue se déroule à Marseille, des œuvres d’art issues des collections de musées marseillais mises à l’honneur, des initiatives solidaires de commerçants, de particuliers…
« Mais, surtout, Marseille a entraîné dans son sillon, plus de 120 offices de tourisme, des comités départementaux de tourisme, des comités régionaux de tourisme… détaille Marion Fabre. Nous avons proposé à nos voisins proches (La Ciotat, Cassis, Aix-en-Provence, Marignane, Arles, Nice, Saint-Tropez, ou moins proches, les Bretons, les territoires d’Outre-mer, les Girondins, les Alsaciens, de rejoindre cette initiative. Ils ont tous relevé le défi, et désormais de nouvelles destinations hexagonales brandissent le #FenetreSurLaFrance qui compte plus de 2 300 posts à ce jour ».
Et l’autre bonne nouvelle, c’est désormais le soutien d’Atout France qui relaie le #FenetreSurLaFrance à l’échelle internationale (2 500 posts à cette heure). L’initiative marseillaise a fait l’objet d’articles dans de nombreux quotidiens régionaux un peu partout en France et « avec #fenetresurmarseille c’est un peu la 2e fois que l’hymne national part de chez nous » s’amuse Marion Fabre.

Postez vos photos, vidéos, idées de lectures, de films ou de recettes en utilisant le #fenetresurmarseille sur Instagram, Facebook, Twitter et LinkedIn.

Photo Artur Aldyrkhanov

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.