Restaurants en Provence

Funky Grec, aujourd’hui c’est Panayotis Kargakos qui cuisine

Funky grec

Marseille se découvre un nouveau chef avec l’émergence, voilà maintenant presque deux mois, du Grec Panayotis Kargakos, un franco-grec né à Kalamata, ville du sud du Pélopnonèse. Installé à Marseille depuis 7 ans, Panayotis a longtemps travaillé pour un traiteur proposant une cuisine grecque de carte postale, bien loin de ses inspirations. En début d’année, notre homme a donc fondé un service de restauration livrée à domicile (première étape avant l’ouverture d’un restaurant) appelé Funky Grec et dont les brunches du dimanche se taillent une jolie réputation. En semaine, Panayotis livre à domicile les jeudis, vendredis et samedis soir ; on ne peut rêver meilleur prélude au week-end.

Le menu Funky Grec de la semaine propose de pointes d’asperges sautées à l’ail des ours et oeuf poché. Un petit bonheur juste cuit que l’on nappera de sauce avgolemono (sauce émulsionnée aux oeufs et citron) habituellement utilisée pour accompagner des dolma, des keftés ou  des courgettes farcies. Suit un boeuf stifado, une viande braisée au vin rouge que Panayotis a agrémenté de petits oignons grelots. La sauce est opulente, avec des notes de cannelle très présentes et une longueur en bouche sur le poivre qui apporte beaucoup de tonus. Quelques pommes de terre grenaille juste rôties accompagnent la composition. Si vous utilisez un micro-ondes pour réchauffer vos plats, il faudra y aller tout doux avec une, deux ou trois cuissons à 150 ou 250 watts maximum et interrompre à chaque fois en veillant bien à réchauffer doucement sans jamais cuire…
Bien qu’absent de la palette des goûts grecs, l’hibiscus trouve ici une belle expression avec un entremets composé d’une ganache de chocolat blanc montée à l’hibiscus, insert de framboises compotées. L’appareil est posé sur un petit biscuit rond façon pâte sablée ; servi très frais, c’est une vague fraîche et acidulée qui annonce le printemps…

Alors faut-il commander son repas chez Funky Grec ? Assurément oui car Panayotis Kargakos nous éloigne des clichés folkloriques pour nous faire découvrir la cuisine hellène contemporaine. Oui si on veut savoir ce que l’on mange à Athènes aujourd’hui et oui pour le soin apporté à la réalisation des menus. Une bonne option pour nous aider à attendre la réouverture des restaurants et le retour sur les terrasses.

Commandes sur Instagram @funky_grec13 ou Funky Grec au 06 58 15 96 60. Menu 29 € (jeudi, vendredi et samedi soir), brunches le dimanche.

1 Comment

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux