En direct du marché

Mana coffe shop, à Aix, Benjamin partage sa passion pour le café

Petite adresse est devenue grande, non par la surface mais par la réputation de ce coffe shop et de ses cafés de spécialité, ses propositions pour déjeuner, bruncher et l’accueil cool de l’équipe. Au 1er avril 2019, Benjamin Bright et son épouse fêteront les 4 ans de leur arrivée à Aix-en-Provence. « J’ai passé toutes mes vacances d’enfance à Aix avec mes parents, raconte Benjamin originaire de Brighton en Grande-Bretagne. En 2014, j’ai voulu faire découvrir la ville à mon épouse, puis nous sommes revenus en février 2015 et c’est lors de ce séjour que nous avons décidé de quitter Paris ».
ManaAvant de devenir aixois, le couple baignait déjà dans le café ; Benjamin a travaillé pour les Coutume cafés et chez Loustic à Paris et son épouse s’est rompue au métier chez Bob’s : – Ici, c’est un coffe shop certes mais j’aime aussi dire que c’est un restaurant qui propose des recettes de cafés de spécialité, nos clients très réguliers parlent de cantine ».

ManaLa carte, végétarienne et végétalienne, aligne quelques options sans gluten : « C’est la culture de mon épouse et comme notre cuisine se limite à 1 mètre carré et 2 mètres de comptoir, il nous semblait difficile de servir une restauration conventionnelle, on aurait eu le sentiment de bâcler le travail », poursuit Benjamin dans un français parfait. Excluant tout prosélytisme, le couple a décidé de ne pas mettre en avant son parti-pris végétal, « on laisse les gens parler. Notre plus grande réussite vient de clients qui viennent régulièrement et ne se rendent pas immédiatement compte qu’il n’y a jamais de viande au restaurant » sourit Benjamin Bright.

Café torréfié sur place
L’équipe jeune et bilingue du Mana est polyvalente, chacun complétant les activités des autres. Pointant du doigt une étagère aux beaux paquets de cafés en grains hermétiquement fermés, Benjamin explique que « le café est torréfié dans notre local de Venelles et on le moud sur demande ». Quatre références (« et bientôt plus ») proposées en pack de 250 grammes, proposées de 10 à 15 € le quart… La tentation de tester chacune des plantations est grande. Pour accompagner un cookie sans gluten aux pépites de chocolat, un café éthiopien de la coopérative de Dalecho, dans le district de Goma, à 400 km d’Addis Abeba, déploie ses notes florales et de fruits (pêche duveteuse) : « Un bon café ne se sucre pas… On conseille toujours de goûter avant » sourit Benjamin Bright.
« On essaie de conseiller, orienter et sensibiliser les clients au monde du café. Les Aixois fonctionnent beaucoup au bouche-à-oreille et se font passer notre adresse. Ils aiment cet endroit qui propose une consommation différente ». Une recette qui a du succès puisque le 20 juin prochain, Mana fêtera ses 4 ans.

Mana coffe shop, 12, rue des Bernardines à Aix-en-Provence ; infos au 04 86 31 24 97. Ouvert 7/7j.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.