Bouches-du-Rhône

Prix Agricole des Produits de Provence.- La Métropole AMP vient d’organiser la première édition du prix agricole des produits de Provence afin de valoriser l’excellence et la diversité de son agriculture et de ses productions. Vins, huiles d’olive, miels, bières et calissons : au total, onze catégories de produits ont été soumises à l’appréciation du jury composé de chefs, d’élus du Projet alimentaire territorial, de référents du réseau « Nos cantines durables », d’agents métropolitains (y compris de son directeur général des services), du président de la chambre d’agriculture Monsieur Levêque et du Grand Pastis. Etait aussi présent Christian Burle, 15e vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture et ruralité, à l’Alimentation et Circuits courts et maire de Peynier. Chaque table a dégusté 3 produits différents, soit entre 15 et 20 échantillons au total. Un expert produit a accompagné la dégustation de chaque table sans jamais intervenir dans les notations et commentaires du jury. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 28 mai.
Vin rouge AOP :  cuvée MIP collection AOP Côtes de Provence, Made in Provence, Puyloubier
Vin rosé AOP : Rose Bon Bon AOP Côtes de Provence, domaine des Diables, Puyloubier
Vin rosé IGP : Terre de passion IGP Méditerranée, vignobles du Roy René, Lambesc
Vin blanc IGP : cuvée tradition IGP Méditerranée, domaine Richeaume, Puyloubier
Huile d’olive AOP fruité vert vierge extra : AOP Provence château Montaurone, Saint-Cannat
Huile AOP d’olive maturée fruité noir : AOP Provence château Calissanne, Lançon-Provence
Miel de Garrigue IGP Provence :  les Ruches du Roy à Simiane-Collongue
Bière blonde :  Pacific Ale, brasserie artisanale de Provence à Rousset
Bière ambrée :  Thymbrée, brasserie Epicentre à Pertuis
Bière blanche : Gaby brasserie Zoumaï, Marseille
Calissons d’Aix :  calissons aux amandes de Provence, confiserie du Roy René, Aix-en-Pce.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

La Barasse

Les halles de producteurs de la Barasse fêtent leurs 5 ans. Rendez-vous jeudi 13 juin pour retrouver une trentaine de paysans-producteurs. De 17h à 19 heures, goûter offert : jus de fruit frais ou sirop, biscuits colorés d’Emacréa, et des fruits. Grande tombola gratuite, avec des produits du marché à gagner et ambiance musicale. Les halles de la Barasse, ont accueilli près de 40  000 visiteurs en 5 ans (en intégrant la fréquentation du début de saison 2024 de mars à juin). + 20% de fréquentation en 2023 par rapport à 2022. Et un très bon début de saison 2024. Le marché des 5 ans sera le 165e marché organisé depuis l’ouverture en 2020 avec près de 200 tonnes de produits vendus depuis 2020 (dont 70 tonnes en 2023). Plus de 750 000 € de chiffre d’affaire ont été générés depuis 2020 (270 000 € pour 2023). 58 paysans ou artisans ont participé à au moins 1 marché depuis 2020. En 2024 : 27 producteurs ou artisans se relaieront sur la saison. Les producteurs exercent dans un rayon de 45 km autour de Marseille depuis 2020.

Art de vivre

Le Grand Repas 2022, tous ensemble le 20 octobre

Grand Repas

Le même jour, un même menu local, et de saison, est partagé par tous les citoyens d’un même territoire… Voilà le pitch du Grand Repas et cette année, il sera servi le 20 octobre prochain avec, dans les Bouches-du-Rhône, un menu imaginé par le chef 3 étoiles de l’Oustau de Baumanière, Glenn VIel. Cette 3e édition nationale du Grand Repas, lancé pour la première fois en 2019, se déploiera sur 22 départements hexagonaux, avec une volonté : faire mieux qu’en 2021 où 21 000 repas ont été servis dans les restaurants de restauration collective et les restaurants traditionnels des Bouches-du-Rhône. « Cet événement affirme des valeurs fortes, expliquent les membres de l’association porteuse du projet. Il s’agit d’apprendre à bien se nourrir, à partager un moment de convivialité et, pour les jeunes, apprendre à manger bon et juste ».

Comprendre : manger des produits « issus d’une agriculture locale, de saison et bien moins nocifs pour l’environnement et notre santé car nous sommes ce que nous mangeons » a martelé Michel Basaldela, chef du restaurant le Grand Puech, à Mimet, l’un des acteurs de ce Grand Repas. Lors d’une présentation de l’édition 2022 du Grand Repas, au lycée professionnel la Cadenelle (Marseille 12e arr.), ce 14 septembre, les organisateurs ont pris les jeunes en formation à témoin : – Il a été prouvé qu’un étudiant qui partage ses repas avec ses potes réussit mieux ses études que celui qui mange seul ou les yeux rivés sur son téléphone ».

Un menu équilibré et savoureux
Outre ces principes premiers, le Grand Repas permet de valoriser tous les acteurs locaux de la restauration et de l’alimentation, des producteurs, distributeurs et les restaurateurs. Si des chefs étoilés par le Michelin s’engagent, d’autres moins connus mais tout aussi méritants, comme les chefs exerçant dans les cuisines de restauration collective ou les cuisiniers de restaurants traditionnels, répondent à l’appel. « C’est aussi une jolie façon pour tous de se parler et de confronter leurs méthodes de travail tout en tenant compte des obligations de chacun », a argumenté le directeur du lycée La Cadenelle, Romain Birot.
Le 20 octobre, tous les lieux de restauration vibreront à l’unisson : cantines scolaires, Crous, restauration collective publique ou privée, restaurants traditionnels, associations caritatives, EHPAD, centres hospitaliers, restauration solidaire, etc. Tous serviront le menu imaginé par Glenn Viel : Houmous de pois chiches, fêta, basilic, huile d’olive et citron confit ; Dos de cabillaud beurre blanc et tronçons de poireaux rôtis ; Faisselle pomme, miel ; Riz au lait caramel beurre salé, riz soufflé. Et si vous aussi, chez vous, vous participiez au Grand repas ?

Glenn Viel
Glenn Viel parrainera le département du 13

Voyants au vert pour les collèges des Bouches-du-Rhône

113 collèges du 13 ont signé une charte de la restauration scolaire. Cette dernière promeut les bonnes pratiques et les valeurs communes de la restauration scolaire : une alimentation saine et de qualité, de bonnes conditions d’accueil, une cuisine responsables et durable, figurent parmi les 8 engagements à tenir par les établissements signataires. En contrepartie, le Département verse une subvention aux collèges de 50 centimes par demi-pensionnaire et par semaine pour acheter des produits frais, locaux et labellisés (au sens de la loi Egalim). Depuis 2018, le montant de cette subvention avoisine 1 million d’euros par an.
Guerre en Ukraine, dérèglement climatique, dérégulation mondiale… Beaucoup s’inquiètent des conséquences d’une inflation galopante et, en particulier, craignent une augmentation des tarifs des cantines scolaires. Il y a peu, le Département a annoncé sa décision de ne pas répercuter l’inflation sur les prix de la demi-pension qui restent donc les mêmes qu’en 2021. Pour la rentrée 2022, le tarif du repas a été maintenu à 3 €, soit 420 euros par année scolaire (pour le forfait de base à 4 repas par semaine).

Photos DR et ©Virginie Ovessian

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.