Art de vivre

Istres, Cassis, Avignon, Tourrettes… Les infos à savourer

Le Quellec le Grand PastisUn été de fêtes à Istres
L’an dernier, quelque 73 000 spectateurs ont participé à la première édition des jeudis Étoilés. A la suite de cet engouement populaire, la ville d’Istres remet de couvert avec six soirées exceptionnelles du 21 juillet au 25 août, sur le thème “musique et histoire”.  Au programme : un marché des créateurs, des ateliers pour enfants, une ambiance musicale, de la street food et un spectacle pyrotechnique. Cuisiniers et foodtrucks assureront la partie food de ces six soirées : cuisine créole, cuisine togolaise, galettes salées et crêpes sucrées, churros, burgers, cuisine française, paëlla, pizzas, poissons et fruits de mer, sushi, cupcakes et glaces.
C’est chaque jeudi soir jusqu’au 25 août dès 19h aux abords de l’étang de l’Olivier à Istres. Tout est gratuit (sauf la food of course).

Cassis prépare ses Vendanges étoilées
C’est tout juste officiel : la date des 7e vendanges étoilées de Cassis a été fixée aux 23, 24 et 25 septembre prochain. Pour ces trois jours dédiés à la gastronomie et aux vins AOC cassis, le petit port de pêche a invité 25 cuisiniers de renom, des pâtissiers, venus de tous les horizons, afin d’animer des shows cooking. Sans oublier le marché des producteurs (truffes, foies gras, huiles d’olives, fruits secs, fromages, miel) et deux soirées exceptionnelles. On en reparlera…

Festival (des vins) d’Avignon
Pour la 70e édition du festival d’Avignon, un bar à vins des Côtes-du-Rhône est installé dans la cour de la Maison des Vins. Jusqu’au 30 juillet de 19h à 23h (sauf le 20 juillet), sommeliers et vignerons vous feront (re)découvrir une sélection de 15 à 20 références de côtes-du-Rhône et côtes-du-Rhône villages. L’achat d’un verre + éthylotest (10 €) donne accès aux dégustations dans une ambiance conviviale et festive. Possibilité de petite restauration. Service assuré jusqu’à 22h30.
Maison des Vins, 6, rue des trois Faucons, à Avignon. Infos au 04 90 27 24 16.

Le Quellec et Jourdin : un dîner à 4 mains à Tourrettes
Stéphanie Le Quellec, chef exécutif de l’hôtel Prince de Galles, revient aux sources samedi 23 juillet. Elle revient cuisiner avec Philippe Jourdin, avec qui elle a travaillé de 2006 à 2010; Les deux cuisiniers se retrouveront dans les cuisines du Faventia sur fond de beaux produits et grandes associations aux inspirations lointaines. Au menu : pélamide marinée, citron vert, huile vanillée rubis de moscovite à la tomate et gingembre ; caviar de Sologne pain mi perdu-mi soufflé/pomme pompadour/crème crue ; foie gras de canard de M. Andignac mi-cuit au muscat de Saint-Jeannet et marmelade de fruits frais et macaron au citron ; bar de ligne étuvé tout doux/tahitensis/sarrasin/cèbe blanche ; homard bleu de casier rôti aux épices thaï, légumes croquants-jus de presse au chutney d’ananas et poivron ; filets de pigeon des costières pressés au foie gras/cerise mûre/noisette toastée ; fraises du Tanneron en fine gelée, meringue garnie d’un tartare de pêche au Rinquinquin, glace à la feuille de citronnier.
Terre blanche hôtel-spa-golf-resort, route de Bagnols-en-Forêts, 83440 Tourrettes. Dîner servi le 23 juillet, 195 € par personne. Infos au 04 94 39 90 00.

 

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.