Art de vivre

Les Jardins suspendus feront étape au Café Borély cet été

Le Café Borély rejoint la liste des hot spots de l’été et accueille l’équipe des Jardins suspendus pour une série de 12 dates, 12 jeudis soir, sur le thème « music and food », en plein air, de 19 heures à minuit, « voire une heure du matin », concède Sophie Porte. L’équipe des Jardins suspendus promet « des soirées cool pour boire et manger, se sentir bien entre copains ». A la carte, le Café Borély annonce avoir constitué une vraie équipe, « une jeune génération de cuisiniers en devenirs » à l’instar de Jinhee Hoo, Marie Vial, Juan qui va quitter un temps son foodtruck sud-américain, Valentin Small (photo) ou Mariposas et sa cuisine végétale qui cartonne déjà au cours Julien. Tous proposeront des tapas à manger avec les doigts, et c’est le Café Borély qui gérera les achats pour garantir aux chefs une sélection la plus propre possible. « L’idée consiste à créer une synergie, un groupe de gens de talent qui pourraient revenir au Café Borély », poursuit Sophie Porte.

Pour ces soirées d’été, les Jardins suspendus se sont associés au groupe américain Bacardi. Le groupe a racheté en 2013 la liqueur française Saint-Germain dont l’ingrédient de base est la fleur de sureau. Bien que française, cette boisson quasiment inconnue dans l’hexagone, est essentiellement consommée en Amérique du Nord et figure dans de nombreux cocktails. Pour conforter sa croissance à l’international, Bacardi a donc décidé de la faire connaître chez nous…
La carte des boissons sera dominée par la liqueur de sureau Saint-Germain. Ladite liqueur entrera dans la recette de plusieurs cocktails : une sangria à la française, un spritz au sureau, un mokito rhum-sureau et un moscow mule vodka-sureau. Des vins, en bouteille et au verre seront aussi servis. Pas de soirée sans programmation musicale et celle des Jardins suspendus sera, comme de coutume, clairement orientée house. « Mais cette anée, on va s’ouvrir à toutes les formes de house, de l’afro house au hip-hop house, nous attendons la venue de Mogan de Grenoble (photo médaillon) ou de David Walters ». Lors de chaque rendez-vous, des créateurs et artisans exposeront leurs travaux, de Mercato store (fripes) à Nicolas et Angélique (photos), de Capo Bianco et Gitan (bijoux) à la Brigade (vêtements).
Les Jardins supendus proposeront d’autres rendez-vous au Cloître à Saint-Jérôme et même sur le château d’If. Pour ce dernier spot, en vue de respecter les animaux qui vivent sur l’îlot de ce site patrimonial classé en plein cœur du parc des calanques, l’esprit sera beaucoup plus apaisé et chill au soleil couchant. 

Le Café Borély au château Borély, pavillon est, 132, avenue Clot-Bey, Marseille 8e arr. Infos au 04 91 22 46 87. Premier rendez-vous, vendredi 20 mai. Tarifs : aux environs de 10 € le grignotage, cocktails de 10 à 12 € ; vins de 20 à 35-40 € la bouteille. Verre vin, 4 €. Entrée libre.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux