Bouches-du-Rhône

Prix Agricole des Produits de Provence.- La Métropole AMP vient d’organiser la première édition du prix agricole des produits de Provence afin de valoriser l’excellence et la diversité de son agriculture et de ses productions. Vins, huiles d’olive, miels, bières et calissons : au total, onze catégories de produits ont été soumises à l’appréciation du jury composé de chefs, d’élus du Projet alimentaire territorial, de référents du réseau « Nos cantines durables », d’agents métropolitains (y compris de son directeur général des services), du président de la chambre d’agriculture Monsieur Levêque et du Grand Pastis. Etait aussi présent Christian Burle, 15e vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture et ruralité, à l’Alimentation et Circuits courts et maire de Peynier. Chaque table a dégusté 3 produits différents, soit entre 15 et 20 échantillons au total. Un expert produit a accompagné la dégustation de chaque table sans jamais intervenir dans les notations et commentaires du jury. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 28 mai.
Vin rouge AOP :  cuvée MIP collection AOP Côtes de Provence, Made in Provence, Puyloubier
Vin rosé AOP : Rose Bon Bon AOP Côtes de Provence, domaine des Diables, Puyloubier
Vin rosé IGP : Terre de passion IGP Méditerranée, vignobles du Roy René, Lambesc
Vin blanc IGP : cuvée tradition IGP Méditerranée, domaine Richeaume, Puyloubier
Huile d’olive AOP fruité vert vierge extra : AOP Provence château Montaurone, Saint-Cannat
Huile AOP d’olive maturée fruité noir : AOP Provence château Calissanne, Lançon-Provence
Miel de Garrigue IGP Provence :  les Ruches du Roy à Simiane-Collongue
Bière blonde :  Pacific Ale, brasserie artisanale de Provence à Rousset
Bière ambrée :  Thymbrée, brasserie Epicentre à Pertuis
Bière blanche : Gaby brasserie Zoumaï, Marseille
Calissons d’Aix :  calissons aux amandes de Provence, confiserie du Roy René, Aix-en-Pce.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

La Barasse

Les halles de producteurs de la Barasse fêtent leurs 5 ans. Rendez-vous jeudi 13 juin pour retrouver une trentaine de paysans-producteurs. De 17h à 19 heures, goûter offert : jus de fruit frais ou sirop, biscuits colorés d’Emacréa, et des fruits. Grande tombola gratuite, avec des produits du marché à gagner et ambiance musicale. Les halles de la Barasse, ont accueilli près de 40  000 visiteurs en 5 ans (en intégrant la fréquentation du début de saison 2024 de mars à juin). + 20% de fréquentation en 2023 par rapport à 2022. Et un très bon début de saison 2024. Le marché des 5 ans sera le 165e marché organisé depuis l’ouverture en 2020 avec près de 200 tonnes de produits vendus depuis 2020 (dont 70 tonnes en 2023). Plus de 750 000 € de chiffre d’affaire ont été générés depuis 2020 (270 000 € pour 2023). 58 paysans ou artisans ont participé à au moins 1 marché depuis 2020. En 2024 : 27 producteurs ou artisans se relaieront sur la saison. Les producteurs exercent dans un rayon de 45 km autour de Marseille depuis 2020.

Art de vivre

Les Jardins suspendus feront étape au Café Borély cet été

Le Café Borély rejoint la liste des hot spots de l’été et accueille l’équipe des Jardins suspendus pour une série de 12 dates, 12 jeudis soir, sur le thème « music and food », en plein air, de 19 heures à minuit, « voire une heure du matin », concède Sophie Porte. L’équipe des Jardins suspendus promet « des soirées cool pour boire et manger, se sentir bien entre copains ». A la carte, le Café Borély annonce avoir constitué une vraie équipe, « une jeune génération de cuisiniers en devenirs » à l’instar de Jinhee Hoo, Marie Vial, Juan qui va quitter un temps son foodtruck sud-américain, Valentin Small (photo) ou Mariposas et sa cuisine végétale qui cartonne déjà au cours Julien. Tous proposeront des tapas à manger avec les doigts, et c’est le Café Borély qui gérera les achats pour garantir aux chefs une sélection la plus propre possible. « L’idée consiste à créer une synergie, un groupe de gens de talent qui pourraient revenir au Café Borély », poursuit Sophie Porte.

Pour ces soirées d’été, les Jardins suspendus se sont associés au groupe américain Bacardi. Le groupe a racheté en 2013 la liqueur française Saint-Germain dont l’ingrédient de base est la fleur de sureau. Bien que française, cette boisson quasiment inconnue dans l’hexagone, est essentiellement consommée en Amérique du Nord et figure dans de nombreux cocktails. Pour conforter sa croissance à l’international, Bacardi a donc décidé de la faire connaître chez nous…
La carte des boissons sera dominée par la liqueur de sureau Saint-Germain. Ladite liqueur entrera dans la recette de plusieurs cocktails : une sangria à la française, un spritz au sureau, un mokito rhum-sureau et un moscow mule vodka-sureau. Des vins, en bouteille et au verre seront aussi servis. Pas de soirée sans programmation musicale et celle des Jardins suspendus sera, comme de coutume, clairement orientée house. « Mais cette anée, on va s’ouvrir à toutes les formes de house, de l’afro house au hip-hop house, nous attendons la venue de Mogan de Grenoble (photo médaillon) ou de David Walters ». Lors de chaque rendez-vous, des créateurs et artisans exposeront leurs travaux, de Mercato store (fripes) à Nicolas et Angélique (photos), de Capo Bianco et Gitan (bijoux) à la Brigade (vêtements).
Les Jardins supendus proposeront d’autres rendez-vous au Cloître à Saint-Jérôme et même sur le château d’If. Pour ce dernier spot, en vue de respecter les animaux qui vivent sur l’îlot de ce site patrimonial classé en plein cœur du parc des calanques, l’esprit sera beaucoup plus apaisé et chill au soleil couchant. 

Le Café Borély au château Borély, pavillon est, 132, avenue Clot-Bey, Marseille 8e arr. Infos au 04 91 22 46 87. Premier rendez-vous, vendredi 20 mai. Tarifs : aux environs de 10 € le grignotage, cocktails de 10 à 12 € ; vins de 20 à 35-40 € la bouteille. Verre vin, 4 €. Entrée libre.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.