Magazine

Jean-François Piège annoncé à la Bastide de Gordes

C’est le petit mercato du Vaucluse, le jeu de chaises musicales qui agite la Bastide de Gordes. L’hôtel 5 étoiles, propriété de Stéphane Courbit depuis janvier 2014, a fait appel à Jean-François Piège pour assurer la direction de ses cuisines. Exit donc l’équipe de Pierre Gagnaire qui, depuis 2014, avait hissé le restaurant, Pèir restaurant de la Bastide de Gordes, a une étoile au guide Michelin. Place donc à un restaurant porté par Jean-François Piège. Pour l’heure, le chef parisien n’a pas fait connaître celui de son équipe qui sera le chef exécutif de la table vauclusienne.

Jean-François PiègeA Paris, Jean-François Piège dirige plusieurs restaurants : le Grand restaurant, le Clover green (à forte prédominance végétale), le Clover gril (cuissons à la braise et rôtisserie), la Poule au pot (cuisine bourgeoise et/ou bistrotière). Pour la Bastide de Gordes, le Clover Gordes s’annonce comme l’union des deux univers de Clover Green et de Clover Grill, une expérience gustative portée par la maîtrise pointilleuse de Jean-François Piège pour les cuissons. Bien qu’à ce jour la carte ne soit pas encore fixée, la braise, la broche ou le grill porteront les produits du département et quelques créations s’ajouteront aux plats signature : calmars sauvages à la carbonara, homard bleu grillé et la pizza soufflée.
Courbit et Piège sont tous les deux originaires de la Drôme, respectivement de Crest et de Valence et le cuisinier l’affirme : – J’avais envie d’intégrer dans un endroit exceptionnel quelque chose de cher à mon coeur, le développement de la marque Clover, et de créer un endroit unique mêlant ma passion pour la cuisson et mon amour pour la Provence”. Le Clover Gordes devrait ouvrir ses portes le 15 juin ; les annonces sur les tarifs, formules, les partis pris culinaires, les nominations et les choix déco devraient être annoncés dans la foulée.

Airelles Collection ?

Fort de plus de dix ans d’expérience dans l’hôtellerie de luxe, Airelles Collection, est un groupe créé par Stéphane Courbit qui appartient à LOV Group. Il rassemble les palaces Les Airelles (Courchevel) et La Bastide de Gordes (Gordes). Les Airelles ont reçu la distinction palace en 2011 et en 2016 pour La Bastide de Gordes ; les deux adresses sont membres des Leading Hotels of the World. La marque Airelles Collection annonce l’ouverture de Mademoiselle Val d’Isère à l’hiver 2019 ainsi que l’hôtel du Château de Versailles au printemps 2020.

Photo Stéphane de Bourgies

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter