Magazine

Pierre Gagnaire pour diriger les cuisines de la Bastide de Gordes ?

Depuis quelques semaines on peut croiser Michel Nave dans les ruelles de Gordes. Plus précisément, Michel Nave est venu visiter la Bastide de Gordes, magnifique hôtel-restaurant 5 étoiles implanté au coeur même de ce village classé parmi les plus beaux de France. Homme discret, homme de l’ombre et talentueux, il est Meilleur ouvrier de France 2004. Michel Nave est le chef cuisinier bras droit de Pierre Gagnaire, les deux hommes travaillent ensemble depuis 30 ans. De lui, Pierre Gagnaire dit : “Il est la mémoire de ma maison (…) c’est un homme précieux”. Un homme d’autant plus précieux qu’il est en charge de l’ouverture de tous les restaurants Pierre Gagnaire dans le monde. De là à penser que c’est Pierre Gagnaire qui envoie dans le Luberon son homme d’absolue confiance pour y exercer une activité de consulting, pour installer la prochaine brigade de cet hôtel racheté en janvier dernier (lire ci-dessous), il n’y a qu’un pas. Gagnaire-Nave, Nave-Gagnaire ; les deux hommes se suivent depuis Saint-Etienne. L’un a embauché l’autre, c’était en 1983.

Pierre Gagnaire
Pierre Gagnaire

Michel Nave a tout connu de l’épopée de Pierre Gagnaire : le deuxième puis le troisième macaron décerné par le Michelin (1993); le 19,5 au Gault et Millau (1992) ; l’installation dans un hôtel particulier stéphanois art-déco, puis la situation financière qui se dégrade et la faillite, en 1996. Pierre Gagnaire quitte Saint-Etienne pour Paris et la rue Balzac avec, dans son baluchon, le soutien de ses amis et de ses fidèles dont une partie de son ancienne équipe. Deux ans plus tard, il récupère ses trois macarons. Les hauts et les bas, les deux hommes ont tout partagé. Voilà pourquoi la venue de Michel Nave à Gordes laisse augurer un brillant avenir pour la Bastide de Gordes. Et Dieu sait si le Vaucluse a besoin de bonnes nouvelles en ce moment…

La Bastide rachetée par Stéphane Courbit

Stéphane Courbit est le producteur d’émissions de télévision bien connues, de “Combien ça coûte ?”, présenté par Jean-Pierre Pernaut à “Coucou c’est nous !” avec Christophe Dechavanne ou “Les Enfants de la télé” avec Arthur. Agé de 49 ans, cette star du monde des médias figure au 113e rang des fortunes de france avec un patrimoine estimé à 450 millions d’euros. Déjà propriétaire du palace Les Airelles et du restaurant d’altitude Le Chalet de Pierres à Courchevel, ainsi que de l’hôtel Pan Deï Palais à Saint-Tropez, l’homme d’affaires a signé le rachat en janvier du Mélézin, l’un des plus anciens hôtels de luxe de Courchevel et de la Bastide de ­Gordes (46 chambres et suites). Dans un entretien accordé au Figaro, il déclarait à l’époque “réfléchir à compléter son implantation à Gordes”. Le secteur hôtelier après celui de la télévision, voilà l’ambition de Courbit qui affiche son objectif : “Créer une petite chaîne d’une dizaine d’hôtels de luxe situés dans des lieux touristiques fréquentés par une clientèle internationale”.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter