Vite lu

► Légion d’honneur promotion du 14-Juillet. Le Journal Officiel a publié cette semaine la promotion civile du 14 Juillet. 521 personnalités ont été choisies pour leur engagement « au service de l’intérêt général et du rayonnement de la France », des récipiendaires choisis par les ministres qui proposent leur liste au Conseil de l’ordre de la Légion d’honneur. Laquelle liste est finalement validée par le président de la République. Créée par l’empereur Napoléon 1er en 1802, cette décoration fait désormais partie de l’histoire nationale. Chaque promotion met notamment des personnalités de l’hôtellerie-restauration à l’honneur. Cette année, les chefs Alain Ducasse (naturalisé monégasque, ultime privilège fiscal) et Éric Frechon sont faits officiers. Au rang de chevalier, premier grade de la Légion d’honneur, figurent les chefs Paul Pairet et Michel Portos, Sandrine Bayle-Gosse (directrice de l’École des métiers du Gers), Monica Bragard, directrice générale de Bragard, Olivier Gourmelon, dirigeant de la société Kings of kitchen et Louis Privat, fondateur et propriétaire des Grands Buffets de Narbonne.

Var

Depuis 1998, les Vignerons Indépendants du Var et Art&Vin invitent chaque été des artistes ou des collectifs d’artistes à installer leurs œuvres ou à réaliser des performances dans des lieux emblématiques comme les caveaux, les chais, ou au milieu des vignes. Avec cette manifestation, les visiteurs sont conviés à découvrir, sous un angle inédit, une cinquantaine de domaines et châteaux de la Région Sud et en Corse. Où aller dans le Var ? Notre sélection…
• Château de Majoulière à Villecroze, au cœur des coteaux varois Fanny Dhondt s’est installée avec son frère pour vivre sa passion. Sommelière de formation, elle accueille la céramiste VOS (Mado Vandewoestyne) et Marec, artiste belge qui s’est fait connaître avec des dessins humoristiques piquants, qui font régulièrement la une de la presse.
• Le dom. des Féraud à Vidauban regroupe 50 ha, non loin du golfe de Saint-Tropez, c’est le petit paradis de Markus Conrad qui accueille Bernadette Van Baarsen, peintre attachée à la vibration des couleurs, au soleil brûlant de Provence et aux enchevêtrements des végétaux en géométries naturelles et artificielles.
• Le château Saint-Esprit, propriété de la famille Croce-Spinelli depuis 4 générations, est une bâtisse du XIIIe siècle ceinte de majestueux cyprès et de 12 ha de vignes. C’est ici que Rémi Colombet expose ses œuvres, « un dilettante » qui se sert de tous les moyens mis à sa disposition, comme la musique, la photo et les objets. Mises en scènes improvisées, portraits fugitifs, travail instinctif, l’artiste fait fi des contraintes techniques de la photographie.
Tous les domaines participants ici.

Suis-nous sur les réseaux

Sainte-Croix-du-Verdon

Marchés et foires locales.- Durant tout l’été, chaque semaine, la commune accueille plusieurs marchés offrant des produits locaux frais, d’artisanat et des spécialités culinaires.
• Marchés des producteurs : tous les mardis matin, du 2 juillet au 27 août sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés gourmands : les mardis soir 16 juillet et 13 août (18h30-22h30). Foodtrucks de cuisine du monde, bière artisanale de Riez, sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés artisanaux : les mardis soir 9, 23 juillet et les 6 et 20 août (18h30 – 22h30). Avec la présence de créateurs et artisans de la région Sud, rue du Cours.

8e Arrondissement Marseille Restaurants en Provence

Julien Guilbert en résidence au Bar des Amis

Julien Guilbert en résidence au Bar des Amis

Les années passent et on a beau se poser la question, les deux impétrants refusent de révéler leur secret : comment font Ivan et Mélanie pour toujours accueillir chez eux les futurs talents de la cuisine marseillaise ? Mijoba, Visse, Dugas, Fuego, Pulgarin Sanchez… Ils sont tous passés par la Vieille Chapelle et l’arrivée, au minuscule piano de ce bar de quartier, de Julien Guilbert participe de ce mouvement. Pour vous la jouer courte, Julien Guilbert, la jeune quarantaine, a roulé sa bosse de l’Hostellerie de Plaisance à Saint-Emilion à l’Amphitryon de Toulouse, des Saveurs de Py à Lyon à La Ciboulette d’Annecy. C’est un gars sympa, les pieds ancrés dans le Sud-Ouest, féru de vins nature qui revendique une « cuisine bistronomique voire gastronomique ».

Julien Guilbert en résidence tout l'été 2023 au Bar des Amis

Références gastronomiques grecques

Le Bar des Amis lui ouvre donc ses tables chaque lundi et mardi pour quelques semaines mais il est fort à parier que Julien y passera l’été. Cuisiner sur 8 m2 dans un bar est un exercice impitoyable pour les chefs qui « sont portés par l’inspiration » et qui ont « besoin de réfléchir parce que moi, vous comprenez, je suis un artiste ». Ce lundi soir, c’est Mélanie qui trimballe l’ardoise de table en table. Ivan endosse le tablier de sommelier : – Je vais te faire découvrir le blanc que j’ai fait en collaboration avec un vigneron grec », lance-t-il, l’œil rieur, le sourire gourmand. Une bouteille à l’étiquette bleu-mer au nom du domaine Tetramythos accoste sur table. Le domaine de Panagiotis Papagiannopoulos, Aristos et son frère Stathis Spanos est situé sur les coteaux d’Aigialeia sur les hauteurs du Péloponnèse. Elaboré à partir de cépages autochtones, ce blanc minéral mêle suavité et grande fraîcheur. On se surprend à y déceler des arômes d’herbes sèches comme brûlées par le soleil grec. Une association parfaite qui s’annonce avec les assiettes qui arrivent.

Julien Guilbert, des assiettes ciselées à découvrir au Bar des Amis

Julien Guilbert, une personnalité à découvrir

Julien Guilbert, sait émouvoir et place haut la barre avec un crémeux feta sur concombre cru-taboulé et petits-pois-menthe et citron confit relevé d’un confit d’herbes et poutargue. Jolie vision d’une cuisine qui tisserait des liens entre Athènes et Marseille, c’est frais, tonique et raffiné. Suit un tataki de bonite que le chef a fumée au romarin ; pour plus de sophistication, un crumble parmesan asseoit l’assiette parsemée de pois chiches. Julien a imaginé un gel d’encre de seiche pour corser l’ensemble doublé de graines de moutarde et pickles-radis crus toujours pour accentuer le caratère végétal de la composition. L’assiette de poulet panko, culmine au sommet des météores. Chairs souples, légumes croquants et yaourt grec, aïoli au piment fumé-basilic et oignons signent une partition délicate.

Alors faut-il aller au BDA pour découvrir le travail de Julien Guilbert ? Oui parce que c’est élaboré, structuré et très, très végétal. Oui pour la qualité des produits et la joliesse des assiettes. Oui pour l’ambiance, pour découvrir le vin blanc grec d’Ivan, dont l’étiquette honore la sculpture de la Baigneuse à la Tortue de Marcel Courbier qui trône juste en face. Oui enfin parce qu’il y a du savoir-faire, de la technique et un certain courage dans les partis-pris. Et l’époque manque tellement de courage…

Le Bar des Amis, 23, ave de la Pointe Rouge ; Marseille 8e arr. Infos au 04 91 96 17 62. Julien Guilbert tous les lundis et mardis soir, 40 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.