Art de vivre

Avec la Gourmandise, un dîner de gala pour la gastronomie franco-bolivienne

Le mercredi 23 octobre prochain à 19 h, l’école hôtelière d’Avignon accueille le dîner de gala de l’association la Gourmandise. Fondée en 2016 par Frédéric et Marianyela, un couple franco-bolivien passionné de gastronomie, l’association à pour but de permettre à des jeunes apprentis boliviens de venir se former dans les meilleures cuisines françaises. L’été dernier, Florent Pietravalle (La Mirande) et Guilhem Sevin (restaurant Christian Etienne) ont reçu chez eux des stagiaires boliviens avec un grand plaisir. C’est pourquoi aujourd’hui, avec d’autres confrères de renom, ils offrent de leur temps pour ce repas qui constitue une levée de fonds pour l’association.

la Gourmandise

L’association la Gourmandise crée un lien entre deux pays qui se connaissent pas ou peu. Elle a également pour vocation de promouvoir le savoir-faire français au travers d’un festival de gastronomie se déroulant au cœur de l’Amérique du Sud, à Santa Cruz de la Sierra, poumon économique du pays avec ses 3 millions d’habitants. La Gourmandise a lancé la première édition de son festival en 2018 durant la 3e semaine du mois de mars. Organisé sur une semaine de temps, le festival débute par un congrès gratuit et ciblant près de 700 élèves des écoles hôtelières, présentant les chefs et leurs spécialités. S’en suivent trois journées de formation en école hôtelière locale et un dîner de gala ouvert à tous, en compagnie de Son Excellence l’ambassadeur de Bolivie de France.

A quoi servent les fonds récoltés ?
“Les gains liés à la soirée et à la tombola nous aiderons à intensifier les liens bilatéraux France-Bolivie, explique Frédéric. A ce jour, c’est nous qui prenons en charge les billets d’avion, de train, certains hébergements et repas durant l a durée de séjour des étudiants en France. En parallèle, les conditions dans lesquelles évoluent nos chefs à l’étranger ne sont pas optimales. Nous avons beau partir avec plusieurs dizaines de kilos de matériel chaque année, les équipements de qualité, sur place, font cruellement défaut. Il est donc primordial d’aider les écoles locales à s’équiper
correctement pour permettre aux enseignants et élèves de travailler au mieux.
“Nous avons besoin également de locaux pour stocker produits et équipements ainsi que pour loger nos futurs stagiaires en France pour 3 mois”. En outre, dans un contexte de pénurie de main d’oeuvre française dans les métiers de l’hôtellerie et de la restauration, ces jeunes qui rêvent d’apprendre le métier dans la patrie de la gastronomie peuvent envisager de s’y établir…

Mercredi 23 octobre 2019, 19 h, école hôtelière, campus de la CCI de Vaucluse, allée des Fenaisons, Avignon. Participation : 125 € par personne. Infos au 06 37 65 88 60.

Un sacré casting !

Les régionaux de l’étape, Guilhem Sevin et Florent Pietravalle ainsi que Bruno d’Angelis constituent la base forte de l’équipe. Deux autres chefs avec des attaches avignonnaises, ou partageant la philosophie de transmission, Alexandre Mazzia et le chef italo-argentin Mauro Colagreco, les rejoignent cette année. Pour compléter cette brigade, une équipe de Meilleurs ouvriers de France avec : l’emblématique Josiane Déal aux fromages, Olivier Magne aux pains,Yann Brys au pré-dessert et le chocolatier de châteaurenard Frédéric Hawecker au dessert. Pur produit de l’école hôtelière d’Avignon, Gabriel Pons, champion barman de legacy cup Bacardi sera en charge des cocktails.

Infos express

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 26 septembre, le restaurant de l’île d’If, Marseille en Face, vous ouvre sa table pour un moment culinaire inédit et unique au pied du château d’If. C’est dans ce lieu chargé d’histoire, face à Marseille et privatisé pour l’occasion que le trio Sébastien Dugast, Romain Nicoli (restaurant Le Môle – Gérald Passedat) accompagnés du cuisinier nomade Emmanuel Perrodin vous propose de vivre une soirée unique autour d’un menu découverte faisant la part belle à l’histoire du lieu et des vins sélectionnés pour l’occasion. Frédéric Presles, invité d’honneur, nous contera un peu d’histoires de Monte-Cristo et d’Alexandre Dumas. Déroulé de la soirée : embarquement au Vieux-Port en direction du château d’If (une navette privée). 18h30 : apéritif au soleil couchant. 19h30 : menu découverte. 22h30 : retour sur Marseille. Tarif : 75 € par personne (incluant apéritif, dîner, vins et navette). Plus d’informations & réservations : romain@lemole-passedat.com / 06 09 55 25 01. Attention, places très limitées.

Samedi 26 septembre journée spéciale “les pieds dans les vignes” à la maison des Vins d’Avignon, sur la place de l’Horloge. Au programme : une matinée pour découvrir la richesse sensorielle des vignobles de la vallée du Rhône par une approche méthodique de la dégustation et un vocabulaire adapté pour percevoir et exprimer les sensations et saveurs. L’après-midi, l’expérience continue dans le vignoble à la rencontre des vignerons et négociants qui font la typicité des vignobles de la vallée du Rhône. De 10h à 17h30. Tarif : 190 €par personne pour la journée. Ce tarif comprend l’initiation à la dégustation, le déjeuner, la visite de 2 domaines viticoles et le transport. Infos auprès de Clémence Durand au 04 90 27 24 00.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter