Bouches-du-Rhône

Prix Agricole des Produits de Provence.- La Métropole AMP vient d’organiser la première édition du prix agricole des produits de Provence afin de valoriser l’excellence et la diversité de son agriculture et de ses productions. Vins, huiles d’olive, miels, bières et calissons : au total, onze catégories de produits ont été soumises à l’appréciation du jury composé de chefs, d’élus du Projet alimentaire territorial, de référents du réseau « Nos cantines durables », d’agents métropolitains (y compris de son directeur général des services), du président de la chambre d’agriculture Monsieur Levêque et du Grand Pastis. Etait aussi présent Christian Burle, 15e vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture et ruralité, à l’Alimentation et Circuits courts et maire de Peynier. Chaque table a dégusté 3 produits différents, soit entre 15 et 20 échantillons au total. Un expert produit a accompagné la dégustation de chaque table sans jamais intervenir dans les notations et commentaires du jury. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 28 mai.
Vin rouge AOP :  cuvée MIP collection AOP Côtes de Provence, Made in Provence, Puyloubier
Vin rosé AOP : Rose Bon Bon AOP Côtes de Provence, domaine des Diables, Puyloubier
Vin rosé IGP : Terre de passion IGP Méditerranée, vignobles du Roy René, Lambesc
Vin blanc IGP : cuvée tradition IGP Méditerranée, domaine Richeaume, Puyloubier
Huile d’olive AOP fruité vert vierge extra : AOP Provence château Montaurone, Saint-Cannat
Huile AOP d’olive maturée fruité noir : AOP Provence château Calissanne, Lançon-Provence
Miel de Garrigue IGP Provence :  les Ruches du Roy à Simiane-Collongue
Bière blonde :  Pacific Ale, brasserie artisanale de Provence à Rousset
Bière ambrée :  Thymbrée, brasserie Epicentre à Pertuis
Bière blanche : Gaby brasserie Zoumaï, Marseille
Calissons d’Aix :  calissons aux amandes de Provence, confiserie du Roy René, Aix-en-Pce.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

La Barasse

Les halles de producteurs de la Barasse fêtent leurs 5 ans. Rendez-vous jeudi 13 juin pour retrouver une trentaine de paysans-producteurs. De 17h à 19 heures, goûter offert : jus de fruit frais ou sirop, biscuits colorés d’Emacréa, et des fruits. Grande tombola gratuite, avec des produits du marché à gagner et ambiance musicale. Les halles de la Barasse, ont accueilli près de 40  000 visiteurs en 5 ans (en intégrant la fréquentation du début de saison 2024 de mars à juin). + 20% de fréquentation en 2023 par rapport à 2022. Et un très bon début de saison 2024. Le marché des 5 ans sera le 165e marché organisé depuis l’ouverture en 2020 avec près de 200 tonnes de produits vendus depuis 2020 (dont 70 tonnes en 2023). Plus de 750 000 € de chiffre d’affaire ont été générés depuis 2020 (270 000 € pour 2023). 58 paysans ou artisans ont participé à au moins 1 marché depuis 2020. En 2024 : 27 producteurs ou artisans se relaieront sur la saison. Les producteurs exercent dans un rayon de 45 km autour de Marseille depuis 2020.

Art de vivre

Avec la Gourmandise, un dîner de gala pour la gastronomie franco-bolivienne

Le mercredi 23 octobre prochain à 19 h, l’école hôtelière d’Avignon accueille le dîner de gala de l’association la Gourmandise. Fondée en 2016 par Frédéric et Marianyela, un couple franco-bolivien passionné de gastronomie, l’association à pour but de permettre à des jeunes apprentis boliviens de venir se former dans les meilleures cuisines françaises. L’été dernier, Florent Pietravalle (La Mirande) et Guilhem Sevin (restaurant Christian Etienne) ont reçu chez eux des stagiaires boliviens avec un grand plaisir. C’est pourquoi aujourd’hui, avec d’autres confrères de renom, ils offrent de leur temps pour ce repas qui constitue une levée de fonds pour l’association.

la Gourmandise

L’association la Gourmandise crée un lien entre deux pays qui se connaissent pas ou peu. Elle a également pour vocation de promouvoir le savoir-faire français au travers d’un festival de gastronomie se déroulant au cœur de l’Amérique du Sud, à Santa Cruz de la Sierra, poumon économique du pays avec ses 3 millions d’habitants. La Gourmandise a lancé la première édition de son festival en 2018 durant la 3e semaine du mois de mars. Organisé sur une semaine de temps, le festival débute par un congrès gratuit et ciblant près de 700 élèves des écoles hôtelières, présentant les chefs et leurs spécialités. S’en suivent trois journées de formation en école hôtelière locale et un dîner de gala ouvert à tous, en compagnie de Son Excellence l’ambassadeur de Bolivie de France.

A quoi servent les fonds récoltés ?
« Les gains liés à la soirée et à la tombola nous aiderons à intensifier les liens bilatéraux France-Bolivie, explique Frédéric. A ce jour, c’est nous qui prenons en charge les billets d’avion, de train, certains hébergements et repas durant l a durée de séjour des étudiants en France. En parallèle, les conditions dans lesquelles évoluent nos chefs à l’étranger ne sont pas optimales. Nous avons beau partir avec plusieurs dizaines de kilos de matériel chaque année, les équipements de qualité, sur place, font cruellement défaut. Il est donc primordial d’aider les écoles locales à s’équiper
correctement pour permettre aux enseignants et élèves de travailler au mieux.
« Nous avons besoin également de locaux pour stocker produits et équipements ainsi que pour loger nos futurs stagiaires en France pour 3 mois ». En outre, dans un contexte de pénurie de main d’oeuvre française dans les métiers de l’hôtellerie et de la restauration, ces jeunes qui rêvent d’apprendre le métier dans la patrie de la gastronomie peuvent envisager de s’y établir…

Mercredi 23 octobre 2019, 19 h, école hôtelière, campus de la CCI de Vaucluse, allée des Fenaisons, Avignon. Participation : 125 € par personne. Infos au 06 37 65 88 60.

Un sacré casting !

Les régionaux de l’étape, Guilhem Sevin et Florent Pietravalle ainsi que Bruno d’Angelis constituent la base forte de l’équipe. Deux autres chefs avec des attaches avignonnaises, ou partageant la philosophie de transmission, Alexandre Mazzia et le chef italo-argentin Mauro Colagreco, les rejoignent cette année. Pour compléter cette brigade, une équipe de Meilleurs ouvriers de France avec : l’emblématique Josiane Déal aux fromages, Olivier Magne aux pains,Yann Brys au pré-dessert et le chocolatier de châteaurenard Frédéric Hawecker au dessert. Pur produit de l’école hôtelière d’Avignon, Gabriel Pons, champion barman de legacy cup Bacardi sera en charge des cocktails.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.