Restaurants en Provence Var

Les halles de Toulon, un banquet de 1000 m2 en centre-ville

Halles de Toulon

Les jours se suivent et se ressemblent dans le centre-ville de Toulon, le cœur des halles municipales Esther-Poggio battant au rythme de vie de ses habitants. Le matin, on vient y faire ses courses, boire un Café Toulonnais, chercher son pain à l’Atelier Original et ses huîtres, oursins et crevettes au Coin de l’Ecailler… Mais dès qu’approche la mi-journée, l’ambiance monte d’un cran, nourrie par le flot de touristes, vacanciers et travailleurs voisins qui viennent y manger. Le vaste espace de 1000 mètres carrés se transforme en self où chacun choisit son corner et son menu en conséquence.

Premier boulot : trouver sa table, tirer la chaise et demander à un ou une volontaire de garder la place. Ensuite, on a l’embarras du choix. Objectif n°1 courir chez le caviste (le Canon) pour trinquer d’un blanc dom. Chante bise cuvée Origine (vin nature IGP Vaucluse) qui accompagnera la focaccia au romarin et fleur de sel estampillée Oggi Pizz. Toujours chez les mêmes, qui se revendiquent spécialistes de la pizza al taglio (pizza à la coupe), on se régale en réalité d’un hybride entre la pizza ultra alvéolée et la focaccia garnie. Peu importe le nom, c’est savoureux et ultra copieux : la jambon cuit, pignons, artichauts et tomates confites surmontée d’une burrata fondante au four est un must.

Les copains poissonniers de la Rascasse servent des brochettes de thon rouge cuites à la perfection mais on retiendra d’eux, ce poulpe simplement grillé pas huileux pour deux sous qu’on trempera dans une rouille maison parfaite. La file d’attente pour les pâtes fraîches de Molinari (ravioli à emporter ou sur place) s’allonge : c’est bon signe. On y vient aussi pour le tiramisu servi à la louche et la somptueuse tarte au citron meringuée, elle aussi présentée dans de grandes gamelles, dont on aimerait qu’une seule fût réservée pour nous.

halles de toulon

Alors faut-il aller aux halles de Toulon pour y faire ses courses et manger ? Oui car les halles de Toulon sont légitimes, aménagées dans un bâtiment historique conçu pour ça. Oui car l’ambiance est très cool assaisonnée de bonne humeur. Oui parce que les « nordistes » promenant leur air blasé (tote bags de la fondation Carmignac ou de la fondation Luma à l’épaule) n’ont pas encore totalement perverti l’âme sincère de l’adresse. Oui car on y mange bien pour un étonnant rapport qualité-prix : de 20 à 25 €, c’est réjouissant. Oui enfin parce qu’en partant, on ira à la rôtisserie Black poule dont on raffole des jambonneaux et porcelets à la broche…

Les Halles de Toulon, 28, place Vincent-Raspail à Toulon ; infos au 04 22 14 65 79. Fermé lundi ; du mardi au mercredi : 8h30-15h et 17h-20h30, du jeudi au samedi : 8h30-22h30 ; dimanche : 8h30-16h.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom (présents déjà à Paris, les Emirats, Londres, la Savoie , Rio et New York) signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Ramatuelle

Raclette à Pampelonne. Fondée par la famille Manificat dans les années 70, L’Orangerie compte parmi les historiques de la plage de Pampelonne. Ce restaurant de plage est l’un des seuls de la baie à accueillir ses clients toute l’année, 7 jours sur 7. Pour cet hiver, le chef Daniele Negrini a eu l’idée de proposer une raclette… original face à la mer ! Côté tarif, ça reste raisonnable : 35 € par personne, pour deux convives minimum.
L’Orangerie,
962, chemin des Tamaris, 83350 Ramatuelle ; infos au 04 94 79 84 74.

 

Suis-nous sur les réseaux