Restaurants en Provence

Avec Maelyss Vultaggio, la street food en résidence chez Cédrat

A la ville, c’est Mama Kyuna mais dans la vie, c’est Maelyss Vultaggio. Eric Maillet lui a ouvert les portes de son restaurant et l’a invitée à partager sa vie. Il en résulte un formidable binôme qui se répartit les services : à Maelyss les déjeuners, à Eric les dîners façon table d’hôtes. Titulaire d’un double master en art et design, Maelyss mitonne à fleur de peau et raconte ses origines comme autant d’influences inspirantes. Elle propose « une cuisine de maman », et sert « des plats populaires qu’on peut manger au restaurant ou chez soi. Dans ma famille, on se donnait des preuves d’amour en cuisinant », sourit la jeune femme qui a fait ses premières armes au Parpaing qui flotte, d’abord en salle, au piano ensuite. On l’a ensuite croisée à l’Opéra Zoizo et la voici, finalement, posée rue Breteuil.

Au déjeuner, l’ardoise aligne 3 entrées, 3 plats et 3 desserts. A chaque fois, une proposition végétarienne, poissonneuse ou viandarde, histoire de plaire à tout le monde. Chaque ligne aiguise les sens, preuve irréfutable de l’intelligence qui a été déployée pour composer ces menus. Focaccia-presto de roquette courgette et pickles, maquereau au chalumeau-textures de fenouil-leche de tigre, aromatiques kasha, pélardon frais au confit de fenouil/citronnelle et jeunes pousses en exciteront plus d’un.

Les auto-tamponneuses de la foire du Trône
Le tartare de thonine-fruits rouges et sauce au miel fermenté et pistaches c’est un peu les auto-tamponneuses de la foire du Trône. C’est vif, impulsif, nerveux, ça percute en bouche et fait écarquiller les yeux. Le Bo tài chanh est un merveilleux carpaccio de cœur de pavé de rumsteack taillé au couteau mariné minutes dans une sauce nuoc mam où épices et citron vert tiennent la corde. Franchise des saveurs, juste dosage des épices, la chef arrose ses compositions avec des mélanges de fines herbes où la coriandre domine… signature stylistique. Ah, ce riz sauté au poulet ! Les pois gourmands, les fines herbes et haricots verts surlignés d’un trait de jus de citron vert rééquilibrent le gras d’un riz cuit comme il se doit.

Et pour finir ? Le flan au yaourt-syphon gingembre-caramel vanille et riz soufflé ultra-croustillant prouve que si elle est née dans la rue, la street food peut s’attabler au restaurant à condition que ce dernier en accepte les codes simples et détendus. Alors faut-il déjeuner chez Cédrat pour découvrir la cuisine de Maelyss Vultaggio ? Oui si vous aimez les plats riches d’herbes, les recettes dynamitées au jus de citron et oui si vous aimez ces assiettes aux mille saveurs, allergiques à toute linéarité. Oui si, du poisson à la viande jusqu’au végétal, vous aimez le style du rebond permanent. Maelyss laisse les aliments s’exprimer, pas de sucre superflu et limite (peut-être un peu trop) le sel, mais reste très créative, au point parfois de déstabiliser. Tout ce qu’on aime dans un restaurant !

Cédrat, 81, rue Breteuil, Marseille 6e ; infos au 04 91 42 94 41. Déjeuner 23 et 27 €.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.