Mes recettes

Magrets de canard à l’ananas, sauce aigre douce

magrets de canardVotre marché pour 6 personnes : 15 g de fleur de maïs Maïzena ® ; 3 beaux magrets de canard ; 1 ananas ; 2 cuillères à soupe de fond de veau déshydraté ; 20 cl de vinaigre ; 45 g de sucre et 35 g de beurre ; 2 échalotes ; sel et poivre du moulin.

On y va : avec un couteau à viande, dessiner un quadrillage en diagonale sur le gras des magrets de canard. Assaisonner avec du sel et du poivre, puis les faire griller à feu vif côté gras durant 5 minutes sur une plancha ou dans une poêle. Dégraisser en retirant la graisse fondue. La conserver dans un récipient à part. Retourner les magrets de canard, dégraisser une seconde fois, laisser rôtir 5 minutes puis laisser reposer.
Eplucher et couper l’ananas en quatre dès le cœur. Le couper en tranches puis les faire dorer dans la poêle avec 10g de beurre en ajoutant 15g de sucre.

Sauce aigre douce : diluer deux cuillères à soupe de fond de veau dans un bol avec 25 cl d’eau tiède. Verser 20 cl de vinaigre avec 30 gr de sucre dans une casserole, cuire à feu vif en mélangeant au fouet jusqu’à obtention d’un caramel blond (aussi connu sous le nom de « gastrique »). Ajouter le fond de veau dilué, laisser à nouveau réduire de moitié et retirer du feu. Ajouter la moitié des ananas poêlés, incorporer le beurre et mixer puis passer au chinois. Remettre à chauffer et lier l’ensemble grâce aux 15 g de fleur de maïs Maïzena ® détendue au préalable dans un fond d’eau tiède. Porter à ébullition, puis mixer de nouveau. Saler, poivrer.

Dressage : placer les magrets de canard au four à 200°C, laisser rôtir 10 à 15 minutes selon la cuisson souhaitée. Ajouter les quartiers d’ananas puis napper de sauce aigre douce.

Bonus : vous aimez le sucré-salé ? Alors précipitez-vous ici !

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.