En direct du marché

Le marché de producteurs de Pernes-les-Fontaines, un indémodable depuis 13 ans

Afin d’aider les consommateurs à distinguer les marchés de revendeurs des marchés de producteurs, la chambre d’Agriculture de Vaucluse a lancé, voilà 13 ans, les marchés du soir de producteurs. Ils durent deux heures, d’avril à octobre, avec la volonté assumée de « dynamiser les fermes de la région, mais aussi garantir des produits frais et de la région » explique le service culturel de la ville de Pernes-les-Fontaines. La spécificité de ces marchés« il y a surtout des produits bruts ».

marché de producteurs
André Riant (à g.) et son épouse (à d.), entourent Thierry Aptel-Guende (au centre) de la ferme du Rouret.

Le marché du soir des producteurs de Pernes-les-Fontaines a été le tout premier et demeure, 13 années plus tard, l’un des plus rentables et nombreux sont les producteurs à se bousculer pour y obtenir une place. La chambre d’Agriculture privilégie les agriculteurs faisant partie du réseau « Bienvenue à la ferme » ainsi que les Pernois, locavore attitude oblige… Hors saison le marché compte 28 producteurs et 22 en juillet-août. Cette variation s’explique car « les producteurs vivent au rythme des saisons ». A Pernes, habitués et touristes cohabitent en été dans ce qu’il est désormais convenu d’appeler la grand’ messe du mercredi soir. Mais en été, on fait la queue…
Le marché de producteurs de Pernes-les-Fontaines se tient tous les mercredis soir, place Frédéric-Mistral du 1er avril au 31 août de 18h à 20h et du 2 septembre au 14 octobre de 17h30 à 19h30 ; infos au 4 90 61 45 14.

marché de producteurs
Aurélie Couedriau et Jean-Pierre Lhersonneau

La ferme du Rouret

La ferme du Rouret vend ses légumes, volailles, son petit épeautre et son blé ainsi que du jus de raisin depuis la création du marché des producteurs de Pernes-les-Fontaines. « Le marché n’est pas loin de notre ferme à Mazan. Il se tient le mercredi, ça nous permet de faire une coupure dans la semaine car peu de gens viennent à la ferme » expliquent Catherine-Florence et Thierry Aptel-Guende. On les croise sur les marchés de producteurs de Pernes et de Mazan le samedi matin. « Avec le même intérêt économique » analyse Thierry. André Riant est un client fidèle de la ferme du Rouret et selon lui, « ils vendent des produits de qualité et leurs pommes de terre sont exceptionnelles ». L’agriculteur complète : « Les touristes achètent des choses simples, ils ne vont pas s’amuser à cuisiner un poulet de 3 kg, c’est trop gros et certaines personnes sont réticentes, ils ont peur de gâcher ».
Ferme du Rouret, 679, chemin du Rouret, 84380 Mazan ; infos : 04 90 69 84 84.

Aurélie Couedriau et Jean-Pierre Lhersonneau

Voilà 6 années que ces habitants de Tours passent leurs vacances en Vaucluse. Pour Aurélie Couedriau et Jean-Pierre Lhersonneau, le marché de Pernes figure parmi les moments incontournables d’un séjour réussi. « On m’avait conseillé d’y aller et c’est devenu une habitude à chaque vacances » raconte Aurélie. Ils restent fidèles à ce lieu car « les prix sont variés, les produits sont appétissants, tous les producteurs sont locaux et on sait que c’est de la qualité. Il y a aussi ce côté dépaysant et surtout pas snob » ajoute Jean-Pierre. En période de canicule, les Tourangeaux recherchent « des glaces afin de se rafraîchir mais aussi du fromage, des fraises, du miel de lavande ». A contrario des supermarchés « ici, les fruits ont du goût, on sent le soleil et la Provence qu’on déguste ».

Alexandre Fligeat, maraîcher

En 2008, Alexandre Fligeat reprend l’exploitation de ses parents et participe pour la première fois, un an plus tard, au marché de producteurs de Pernes. La famille Fligeat a tout misé sur le marché de producteurs « car ça dure 2 heures et n’empiète pas sur le travail à la ferme » analyse Estelle, la conjointe d’Alexandre. Au marché de Pernes, les producteurs et les clients savent que tous les produits sont de qualité et cultivés dans un environnement sain. Estelle insiste sur le caractère raisonnable des prix, forcément concurrentiels face à ceux de la grande distribution : – Ce n’est pas parce qu’on est un marché de producteurs qu’on doit augmenter les prix. Au contraire, on doit inciter les gens à venir au marché et qu’ils voient la différence entre un supermarché et le marché ».
EARL Fligeat ;  756 Route de Patris ; Pernes-les-Fontaines ; infos au 04 90 63 11 30.

Marie Riera / photos M.R.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.