En direct du marché

Le marché de producteurs de Pernes-les-Fontaines, un indémodable depuis 13 ans

Afin d’aider les consommateurs à distinguer les marchés de revendeurs des marchés de producteurs, la chambre d’Agriculture de Vaucluse a lancé, voilà 13 ans, les marchés du soir de producteurs. Ils durent deux heures, d’avril à octobre, avec la volonté assumée de “dynamiser les fermes de la région, mais aussi garantir des produits frais et de la région” explique le service culturel de la ville de Pernes-les-Fontaines. La spécificité de ces marchés“il y a surtout des produits bruts”.

marché de producteurs
André Riant (à g.) et son épouse (à d.), entourent Thierry Aptel-Guende (au centre) de la ferme du Rouret.

Le marché du soir des producteurs de Pernes-les-Fontaines a été le tout premier et demeure, 13 années plus tard, l’un des plus rentables et nombreux sont les producteurs à se bousculer pour y obtenir une place. La chambre d’Agriculture privilégie les agriculteurs faisant partie du réseau “Bienvenue à la ferme” ainsi que les Pernois, locavore attitude oblige… Hors saison le marché compte 28 producteurs et 22 en juillet-août. Cette variation s’explique car « les producteurs vivent au rythme des saisons ». A Pernes, habitués et touristes cohabitent en été dans ce qu’il est désormais convenu d’appeler la grand’ messe du mercredi soir. Mais en été, on fait la queue…
Le marché de producteurs de Pernes-les-Fontaines se tient tous les mercredis soir, place Frédéric-Mistral du 1er avril au 31 août de 18h à 20h et du 2 septembre au 14 octobre de 17h30 à 19h30 ; infos au 4 90 61 45 14.

marché de producteurs
Aurélie Couedriau et Jean-Pierre Lhersonneau

La ferme du Rouret

La ferme du Rouret vend ses légumes, volailles, son petit épeautre et son blé ainsi que du jus de raisin depuis la création du marché des producteurs de Pernes-les-Fontaines. « Le marché n’est pas loin de notre ferme à Mazan. Il se tient le mercredi, ça nous permet de faire une coupure dans la semaine car peu de gens viennent à la ferme » expliquent Catherine-Florence et Thierry Aptel-Guende. On les croise sur les marchés de producteurs de Pernes et de Mazan le samedi matin. « Avec le même intérêt économique” analyse Thierry. André Riant est un client fidèle de la ferme du Rouret et selon lui, “ils vendent des produits de qualité et leurs pommes de terre sont exceptionnelles”. L’agriculteur complète : “Les touristes achètent des choses simples, ils ne vont pas s’amuser à cuisiner un poulet de 3 kg, c’est trop gros et certaines personnes sont réticentes, ils ont peur de gâcher ».
Ferme du Rouret, 679, chemin du Rouret, 84380 Mazan ; infos : 04 90 69 84 84.

Aurélie Couedriau et Jean-Pierre Lhersonneau

Voilà 6 années que ces habitants de Tours passent leurs vacances en Vaucluse. Pour Aurélie Couedriau et Jean-Pierre Lhersonneau, le marché de Pernes figure parmi les moments incontournables d’un séjour réussi. « On m’avait conseillé d’y aller et c’est devenu une habitude à chaque vacances » raconte Aurélie. Ils restent fidèles à ce lieu car « les prix sont variés, les produits sont appétissants, tous les producteurs sont locaux et on sait que c’est de la qualité. Il y a aussi ce côté dépaysant et surtout pas snob » ajoute Jean-Pierre. En période de canicule, les Tourangeaux recherchent « des glaces afin de se rafraîchir mais aussi du fromage, des fraises, du miel de lavande ». A contrario des supermarchés « ici, les fruits ont du goût, on sent le soleil et la Provence qu’on déguste”.

Alexandre Fligeat, maraîcher

En 2008, Alexandre Fligeat reprend l’exploitation de ses parents et participe pour la première fois, un an plus tard, au marché de producteurs de Pernes. La famille Fligeat a tout misé sur le marché de producteurs « car ça dure 2 heures et n’empiète pas sur le travail à la ferme » analyse Estelle, la conjointe d’Alexandre. Au marché de Pernes, les producteurs et les clients savent que tous les produits sont de qualité et cultivés dans un environnement sain. Estelle insiste sur le caractère raisonnable des prix, forcément concurrentiels face à ceux de la grande distribution : – Ce n’est pas parce qu’on est un marché de producteurs qu’on doit augmenter les prix. Au contraire, on doit inciter les gens à venir au marché et qu’ils voient la différence entre un supermarché et le marché”.
EARL Fligeat ;  756 Route de Patris ; Pernes-les-Fontaines ; infos au 04 90 63 11 30.

Marie Riera / photos M.R.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

La Tournée Sauve ton resto se poursuit dans le 13.- Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! se poursuit dans les Bouches-du-Rhône. Commandez vos repas à l’avance et venez les récupérer auprès des chefs dans chacune des villes étape : Marseille les 19 et 21 janvier, Allauch le 20 janvier, Aix-en-Provence le 22 janvier, Arles le 23 janvier… Plus d’infos et les détails à lire sur mpgastronomie.fr

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.