En direct du marché

Le marché de producteurs de Pernes-les-Fontaines, un indémodable depuis 13 ans

Afin d’aider les consommateurs à distinguer les marchés de revendeurs des marchés de producteurs, la chambre d’Agriculture de Vaucluse a lancé, voilà 13 ans, les marchés du soir de producteurs. Ils durent deux heures, d’avril à octobre, avec la volonté assumée de “dynamiser les fermes de la région, mais aussi garantir des produits frais et de la région” explique le service culturel de la ville de Pernes-les-Fontaines. La spécificité de ces marchés“il y a surtout des produits bruts”.

marché de producteurs
André Riant (à g.) et son épouse (à d.), entourent Thierry Aptel-Guende (au centre) de la ferme du Rouret.

Le marché du soir des producteurs de Pernes-les-Fontaines a été le tout premier et demeure, 13 années plus tard, l’un des plus rentables et nombreux sont les producteurs à se bousculer pour y obtenir une place. La chambre d’Agriculture privilégie les agriculteurs faisant partie du réseau “Bienvenue à la ferme” ainsi que les Pernois, locavore attitude oblige… Hors saison le marché compte 28 producteurs et 22 en juillet-août. Cette variation s’explique car « les producteurs vivent au rythme des saisons ». A Pernes, habitués et touristes cohabitent en été dans ce qu’il est désormais convenu d’appeler la grand’ messe du mercredi soir. Mais en été, on fait la queue…
Le marché de producteurs de Pernes-les-Fontaines se tient tous les mercredis soir, place Frédéric-Mistral du 1er avril au 31 août de 18h à 20h et du 2 septembre au 14 octobre de 17h30 à 19h30 ; infos au 4 90 61 45 14.

marché de producteurs
Aurélie Couedriau et Jean-Pierre Lhersonneau

La ferme du Rouret

La ferme du Rouret vend ses légumes, volailles, son petit épeautre et son blé ainsi que du jus de raisin depuis la création du marché des producteurs de Pernes-les-Fontaines. « Le marché n’est pas loin de notre ferme à Mazan. Il se tient le mercredi, ça nous permet de faire une coupure dans la semaine car peu de gens viennent à la ferme » expliquent Catherine-Florence et Thierry Aptel-Guende. On les croise sur les marchés de producteurs de Pernes et de Mazan le samedi matin. « Avec le même intérêt économique” analyse Thierry. André Riant est un client fidèle de la ferme du Rouret et selon lui, “ils vendent des produits de qualité et leurs pommes de terre sont exceptionnelles”. L’agriculteur complète : “Les touristes achètent des choses simples, ils ne vont pas s’amuser à cuisiner un poulet de 3 kg, c’est trop gros et certaines personnes sont réticentes, ils ont peur de gâcher ».
Ferme du Rouret, 679, chemin du Rouret, 84380 Mazan ; infos : 04 90 69 84 84.

Aurélie Couedriau et Jean-Pierre Lhersonneau

Voilà 6 années que ces habitants de Tours passent leurs vacances en Vaucluse. Pour Aurélie Couedriau et Jean-Pierre Lhersonneau, le marché de Pernes figure parmi les moments incontournables d’un séjour réussi. « On m’avait conseillé d’y aller et c’est devenu une habitude à chaque vacances » raconte Aurélie. Ils restent fidèles à ce lieu car « les prix sont variés, les produits sont appétissants, tous les producteurs sont locaux et on sait que c’est de la qualité. Il y a aussi ce côté dépaysant et surtout pas snob » ajoute Jean-Pierre. En période de canicule, les Tourangeaux recherchent « des glaces afin de se rafraîchir mais aussi du fromage, des fraises, du miel de lavande ». A contrario des supermarchés « ici, les fruits ont du goût, on sent le soleil et la Provence qu’on déguste”.

Alexandre Fligeat, maraîcher

En 2008, Alexandre Fligeat reprend l’exploitation de ses parents et participe pour la première fois, un an plus tard, au marché de producteurs de Pernes. La famille Fligeat a tout misé sur le marché de producteurs « car ça dure 2 heures et n’empiète pas sur le travail à la ferme » analyse Estelle, la conjointe d’Alexandre. Au marché de Pernes, les producteurs et les clients savent que tous les produits sont de qualité et cultivés dans un environnement sain. Estelle insiste sur le caractère raisonnable des prix, forcément concurrentiels face à ceux de la grande distribution : – Ce n’est pas parce qu’on est un marché de producteurs qu’on doit augmenter les prix. Au contraire, on doit inciter les gens à venir au marché et qu’ils voient la différence entre un supermarché et le marché”.
EARL Fligeat ;  756 Route de Patris ; Pernes-les-Fontaines ; infos au 04 90 63 11 30.

Marie Riera / photos M.R.

Infos express

Brunches du dimanche À partir du 27 septembre, et jusqu’à la fin de l’année, La Benvengudo propose aux gourmands (et aux lève-tard) un brunch concocté par la chef Julie Chaix. Sous forme de buffet, les hôtes disposeront d’une sélection de mets salés et sucrés, cuisinés à partir de produits locaux et de saison. Une pause gourmande parfaite avant de partir se balader dans le village des Baux-de-Provence. Brunch servi tous les dimanches de 11h30 à 15h, prix : 49 € par personne. Infos au 04 90 54 32 54.

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter