Art de vivre

Coronavirus : les conseils de Martine Blaize-de Peretti pour se protéger à la maison

Le nombre de malades s’accroît et les mesures de confinement s’imposent jour après jour avec plus d’acuité. Que faire chez nous, pour nous protéger et nous renforcer ? Pharmacienne et herboriste diplômée, Martine Blaize-de Peretti croit “à mille pour cent” aux bienfaits des plantes. Ses conseils viennent toujours en complément des traitements dispensés par la médecine conventionnelle.

Martine Blaize-de Peretti

Le Grand Pastis : Quels aliments privilégier ?
Martine Blaize-de Peretti : comme toujours, les légumes et tout ce qui est riche en antioxydants comme les betteraves, les carottes, les brocolis, le thé vert (plein de polyphénols), la grenade et bientôt les tomates. Pour les viandes et poissons, pas plus du tiers de votre régime alimentaire. Pensez également aux légumes secs comme les lentilles ou les pois chiches qui remplaceront avantageusement les viandes. En résumé, limitez les charcuteries, les viandes rouges et les produits laitiers originaires de la vache qui acidifient l’organisme. Le café ? Pas plus de trois expressos par jour. Eliminez totalement l’alcool et le thé noir.

Et la soupe ?
Les légumes cuits sont toujours préférables aux légumes crus qui ballonnent et complexifient la digestion (pour le transit, les endives braisées, c’est l’idéal). La soupe, j’y suis 100% favorable surtout le soir car il faut manger léger au dîner. Et c’est un excellent moyen de faire manger des légumes aux enfants.

« Sortez le moins possible et ne vous éloignez jamais de chez vous. Faites vos courses pour 3 ou 4 jours et respectez strictement les consignes sanitaires » Martine Blaize-de Peretti
Que faut-il boire ?
Je propose un cocktail anti-infectieux facile à préparer. Il vous faut une tranche de citron bio + 1 branche de thym + 2 clous de girofle + un morceau de bois de cannelle de Ceylan. Faites bouillir à petit feu pendant 1 minute. Eteignez, couvrez et laissez infuser 10 minutes. Servez dans un mug avec un peu de miel. Boire ce mélange deux fois par jour, c’est souverain.

Comment assainir l’air de la maison ?
Nous vivons enfermés depuis plusieurs jours et il faut assainir l’air ambiant en ouvrant souvent ses fenêtres. Par ailleurs, faites bouillir un litre d’eau, plongez 6 feuilles d’eucalyptus dedans et laissez à petit feu 4 minutes. Coupez le feu et laissez les vapeurs se diffuser dans la maison. Si vous avez des huiles essentielles, quelques gouttes chauffées à la bougie feront des merveilles. Pensez aussi à mettre 4-5 gouttes d’huile essentielle dans votre mouchoir ou sur l’intérieur de vos poignets. C’est efficace.

Faut-il prendre des vitamines ?
Buvez du jus d’orange frais pressé dans l’instant et préférez toujours des oranges bio. Sinon, demandez à votre pharmacien une boîte d’acérola en comprimés d’un gramme à croquer. Contre les virus, il y a une plante incontournable, c’est l’échinacée, une racine d’Amérique du Nord que les Indiens consommaient beaucoup. On la commercialise en gélules ou en gouttes. Deux gélules par jour pendant la durée de l’épidémie aidera à booster vos défenses immunitaires.

Et pour se désinfecter les mains ?
Bien sûr, je recommande l’usage de gel hydroalcoolique mais si vous en manquez ou pour un usage régulier dans la maison, mélangez 60 ml de gel d’aloe vera (bio) auquel vous ajouterez 10 gouttes d’eucalyptus globulus, 10 gouttes de ravintsara et 10 gouttes de niaouli (ou 10 gouttes de tea tree, l’arbre à thé).

A lire “Les Blaize, une dynastie – Six générations d’herboristes depuis 1815”, Martine Blaize-de Peretti, Edisud Ed., 218 pages, 20 €.

3 Comments

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Nous vous remercions pour les conseils que vous nous rappelez, conseils simples et logiques que nous devrions tous suivre. Continuez à alimenter votre blog. Merci

  • Pour la préparation anti-bactérienne, quelle quantité d’eau ? Merci, bonne journée, merci pour tous vos conseils !

    • Bonjour Thérèse, pas besoin d’eau car il y en a déjà beaucoup dans l’aloe vera. J’attire votre attention sur le fait que cette lotion remplacera le gel hydroalcoolique dans la maison, dans un usage quotidien. Belle journée et… #onrestealamaison

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements : le grand Marché Bacalhau! et un dîner barbecue le lendemain sur le toit perché de la Friche.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.

Street Food festival, le bilan. Le SFF a fait le plein de festivaliers, de bons produits et de bonnes ondes sur l’esplanade de la Major, le week-end des 17, 18 et 19 juin à Marseille.  25 000 personnes sont venues goûter au meilleur des spécialités locales proposées par quelque 50 issus des quatre coins du département : 32 propositions culinaires sucrées ou salées, sourcées avec soin parmi les producteurs  locaux, 8 domaines viticoles, 7 brasseurs, 2 torréfacteurs. Le chef Pierre Reboul était également présent pour un cooking-show des plus étonnants et fidèle à son image, avec une cuisine singulière, énergique et généreuse.

Mazzia au 50 Best Les organisateurs du World’s 50 best restaurants ont annoncé ce 14 juin l’entrée du chef marseillais Alexandre Mazzia dans le fameux classement des 50 Best. C’est lors d’un repas servi ches Heston Blumenthal à Londres qu’AM a reçu le One to watch award, à savoir le trophée de « l’établissement à suivre ». Ces Oscars de la gastronomie sont décernés tous les ans par la revue britannique Restaurant qui a l’humilité de récompenser les meilleures tables du monde.