Art de vivre

Coronavirus : les conseils de Martine Blaize-de Peretti pour se protéger à la maison

Le nombre de malades s’accroît et les mesures de confinement s’imposent jour après jour avec plus d’acuité. Que faire chez nous, pour nous protéger et nous renforcer ? Pharmacienne et herboriste diplômée, Martine Blaize-de Peretti croit “à mille pour cent” aux bienfaits des plantes. Ses conseils viennent toujours en complément des traitements dispensés par la médecine conventionnelle.

Martine Blaize-de Peretti

Le Grand Pastis : Quels aliments privilégier ?
Martine Blaize-de Peretti : comme toujours, les légumes et tout ce qui est riche en antioxydants comme les betteraves, les carottes, les brocolis, le thé vert (plein de polyphénols), la grenade et bientôt les tomates. Pour les viandes et poissons, pas plus du tiers de votre régime alimentaire. Pensez également aux légumes secs comme les lentilles ou les pois chiches qui remplaceront avantageusement les viandes. En résumé, limitez les charcuteries, les viandes rouges et les produits laitiers originaires de la vache qui acidifient l’organisme. Le café ? Pas plus de trois expressos par jour. Eliminez totalement l’alcool et le thé noir.

Et la soupe ?
Les légumes cuits sont toujours préférables aux légumes crus qui ballonnent et complexifient la digestion (pour le transit, les endives braisées, c’est l’idéal). La soupe, j’y suis 100% favorable surtout le soir car il faut manger léger au dîner. Et c’est un excellent moyen de faire manger des légumes aux enfants.

“Sortez le moins possible et ne vous éloignez jamais de chez vous. Faites vos courses pour 3 ou 4 jours et respectez strictement les consignes sanitaires” Martine Blaize-de Peretti
Que faut-il boire ?
Je propose un cocktail anti-infectieux facile à préparer. Il vous faut une tranche de citron bio + 1 branche de thym + 2 clous de girofle + un morceau de bois de cannelle de Ceylan. Faites bouillir à petit feu pendant 1 minute. Eteignez, couvrez et laissez infuser 10 minutes. Servez dans un mug avec un peu de miel. Boire ce mélange deux fois par jour, c’est souverain.

Comment assainir l’air de la maison ?
Nous vivons enfermés depuis plusieurs jours et il faut assainir l’air ambiant en ouvrant souvent ses fenêtres. Par ailleurs, faites bouillir un litre d’eau, plongez 6 feuilles d’eucalyptus dedans et laissez à petit feu 4 minutes. Coupez le feu et laissez les vapeurs se diffuser dans la maison. Si vous avez des huiles essentielles, quelques gouttes chauffées à la bougie feront des merveilles. Pensez aussi à mettre 4-5 gouttes d’huile essentielle dans votre mouchoir ou sur l’intérieur de vos poignets. C’est efficace.

Faut-il prendre des vitamines ?
Buvez du jus d’orange frais pressé dans l’instant et préférez toujours des oranges bio. Sinon, demandez à votre pharmacien une boîte d’acérola en comprimés d’un gramme à croquer. Contre les virus, il y a une plante incontournable, c’est l’échinacée, une racine d’Amérique du Nord que les Indiens consommaient beaucoup. On la commercialise en gélules ou en gouttes. Deux gélules par jour pendant la durée de l’épidémie aidera à booster vos défenses immunitaires.

Et pour se désinfecter les mains ?
Bien sûr, je recommande l’usage de gel hydroalcoolique mais si vous en manquez ou pour un usage régulier dans la maison, mélangez 60 ml de gel d’aloe vera (bio) auquel vous ajouterez 10 gouttes d’eucalyptus globulus, 10 gouttes de ravintsara et 10 gouttes de niaouli (ou 10 gouttes de tea tree, l’arbre à thé).

A lire “Les Blaize, une dynastie – Six générations d’herboristes depuis 1815”, Martine Blaize-de Peretti, Edisud Ed., 218 pages, 20 €.

3 commentaires

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Nous vous remercions pour les conseils que vous nous rappelez, conseils simples et logiques que nous devrions tous suivre. Continuez à alimenter votre blog. Merci

  • Pour la préparation anti-bactérienne, quelle quantité d’eau ? Merci, bonne journée, merci pour tous vos conseils !

    • Bonjour Thérèse, pas besoin d’eau car il y en a déjà beaucoup dans l’aloe vera. J’attire votre attention sur le fait que cette lotion remplacera le gel hydroalcoolique dans la maison, dans un usage quotidien. Belle journée et… #onrestealamaison

Le Mas de Cadenet ouvre ses portes Pour célébrer la fin des vendanges, la famille Négrel vous ouvre les portes du Mas de Cadenet pour un repas champêtre et des ateliers autour du vin le 16 octobre prochain. Accueil à partir de 11h avec des ateliers des cépages (dégustation des mono-cépages tout juste sortis de fermentation) et des ateliers assemblage (jeux d'assemblages à la découverte des équilibres et personnalités des vins). Apéritif et repas champêtre à 12h30 : Cédric Aubert, du restaurant La Place à Puyloubier sera à la manoeuvre avec sa cuisine éco-responsable. Au menu du jour, un spectaculaire agneau rôti sur place, à la broche et au feu de bois et bien entendu du Mas de Cadenet pour l'accord parfait ! Le vignoble est ouvert à ceux qui le souhaitent pour une balade digestive. Mas de Cadenet, D57, 13530 Trets ; infos et inscriptions au 04 42 29 21 59.

Giuseppe Ammendola invité du Môle Passédat Le chef espagnol du restaurant Índigo cocina vegetal à Bilbao répond à l'invitation de Gérald Passédat et vient cuisiner toute la semaine du 11 octobre. Il proposera un menu végétal au tarif de 55 € par personne. Menu composé d'une mise en bouche (Truffe pas truffe, croquette de shiitake, caroube, émulsion à la truffe, salicorne), d'une entrée (betterave et célerie rave au vin rouge et jus d'orange, guacamole et pain grillé au sarrasin), d'un plat (risotto aux légumes du marché et aux algues, crème au beurre d’amande et fenouil, herbes aromatiques) et d'un dessert (caprese cacao et et aux amandes, ganache chocolat, framboise). Photo Richard Haughton. Infos et réservations ici.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la cité, implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit... 9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Abonnez-vous à notre newsletter