Restaurants en Provence

Les Mets des Saintes, le goût des tropiques en plein hiver

les Mets de SaintesIl faut toujours se laisser porter par le vent, qui lorsqu’il se double de l’intuition, peut nous conduire vers des tables accueillantes. Après quelques mois d’ouverture et presqu’autant de travaux, les Mets des Saintes affiche un cadre tout pimpant. La façade a de quoi intriguer, affichant deux cartes aux orientations radicalement opposées. Côté gauche de la porte, une proposition aux intentions insulaires qui aligne des intitulés d’autant plus chaleureux qu’on avance dans l’hiver : assiette créole (boudin antillais, accras), féroce d’avocat (guacamole antillais-morue émiettée), cari de crevettes à la mangue, rougail de lotte, colombo de cabri ou fricassée de chatrou créole…
Côté droit de la porte, l’ardoise se fait plus “conventionnelle” : un demi camembert rôti au miel, terrine de lapin, saucisson de Lyon sauce marchand de vin, andouillette artisanale sauce moutarde ou foie de veau persillé… Reconnaissons que ce grand écart stylistique a de quoi intriguer et cette abondance à la carte rame à contre-sens d’une époque qui prône les cartes concises et claires. L’accueil est charmant et notre hôte présente spontanément l’ardoise au tartare de boeuf ou foie gras de canard. Mais on n’est pas venu pour ça, préférant les accras de morue sauce chien et le suprême de poulet au rhum et ananas.

les Mets de SaintesLes minutes s’égrainent et la salle se remplit. Un restaurant qui affiche complet à 13 heures doit forcément être intéressant ; une réflexion qui se confirme avec les accras croustillants, chauds et puissants, la sauce apportant une note dynamique presque joyeuse au plat. Du suprême de poulet, très bien cuit, on retiendra surtout la sauce ananas flambée au rhum. L’ensemble est très maîtrisé mais le riz blanc, bien qu’aromatisé aux herbes, apparaît comme un accompagnement bien ennuyeux face à tout cet enthousiasme.
Pendant ce temps, en salle, les conversations s’animent, on parle à voix haute et les assiettes défilent. En guise de dessert, un délice meringué aux fraises et une crème brûlée aux framboises. Des fraises en cette saison ? On se croirait à la Saint-Valentin et les tartes aux framboises fraîches en plein mois de février ! “Mais il y a plein d’autres desserts” rassure notre serveuse citant par exemple une très aguicheuse île flottante-tartare de mangue à la menthe et caramel gingembre-coulis passion mangue.

Alors faut-il y aller ? Il y a plein de bonnes raisons pour pousser la porte de ce restaurant non sans y avoir réservé au préalable, les déjeuners affichant volontiers complet, ce qui est plutôt rassurant. Pour être discrète, les Mets des Saintes n’en revêt pas moins un bel intérêt, les plats antillais bien préparés étant plutôt rares à Marseille. A tester.

Les Mets Des Saintes, 67, rue Sainte, Marseille 1er ; infos au 0491 33 46 43. Formules déjeuner 16 et 19 € ; carte, 32-38 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vienne, capitale impériale

Semaine autrichienne au café de la Banque A l’occasion de la Fête nationale autrichienne le 26 octobre prochain, le Café de la Banque - le plus viennois des cafés marseillais - organise en partenariat avec le Consulat honoraire et sous le parrainage de Son Excellence Michael Linhart ambassadeur d’Autriche en France, une semaine culinaire dédiée aux plats traditionnels autrichiens. Du lundi 25 au vendredi 29 octobre, le Café de la Banque proposera, chaque jour, un plat et un dessert autrichiens différents accompagnés de pains autrichiens (grâce à la boulangerie Backwelt Pilz), de bières ou de vins autrichiens (avec Vini Cultura Austriae). Pour préparer au mieux cette semaine exceptionnelle, le chef cuisinier de l’ambassade d’Autriche à Paris, Patrick Viaene, sera l’invité exceptionnel de la famille Lafargue, afin de transmettre ses recettes et son savoir-faire à la brigade du Café de la Banque.
► Menus, lundi 25 octobre : goulache de bœuf et boulettes en serviette, Tarte « Sacher » ; mardi 26 octobre, fête nationale autrichienne : rôti de porc et boulettes de pommes de terre, gâteau viennois au chocolat ; mercredi 27 octobre : escalope viennoise et pommes de terre persillées, strudel aux pommes ; Jeudi 28 octobre : pointe de culotte de bœuf sauce raifort, crêpe épaisse à la confiture de prunes
Vendredi 29 octobre : goulache de veau et tarte Sacher.
Le Café de la Banque, 24 bd Paul-Peytral, 6e arr., infos au 04 91 33 35 07
Consul honoraire d’Autriche, 58, rue Grignan (Marseille, 1er arr.), infos au 06 42 14 85 58

Abonnez-vous à notre newsletter

15e Fête des saveurs d’automne 100 % Ventoux Dimanche 24 octobre à Sault, de 9h à 18h sur le site arboré de la Promenade se tient la fête des saveurs d’automne, l’un des plus importants marchés de producteurs du Vaucluse ; les produits proposés y sont 100% Ventoux ! Cette 15e édition permet de préparer un hiver savoureux et gourmand. A noter cette année la présence de nouvelles propositions comme les jus de grenades (Malaucène) ou les plants de lavandes bio de Aude (Sault), sans oublier les fromages de chèvres du plateau d’Albion.
Toute la journée à partir de 9h, stands de vente directe des agriculteurs, viticulteurs et artisans du massif, espace livres avec des ouvrages sur le Ventoux et la cuisine méditerranéenne, espace ludique autour des fruits et légumes animé par Interfel, tables pique-nique mises à disposition du public pour déguster les produits gourmands du marché. À 15h et 16h : découverte de la nougaterie Boyer, visite commentée de 40 min. Infos auprès de l'office de tourisme Ventoux Sud à Sault, au 04 90 64 01 21.

Le Bar des Amis à la Vieille Chapelle à Marseille accueille en cuisine le chef argentin Santiago Fuego ; allez-y au déjeuner, vous ne le regretterez pas ! Ces mois d'automne sont bien remplis pour le BDA qui a la joie de renouer avec ses apéros musicaux, ses brunches gourmands et rendez-vous divers. Le 30 octobre, le BDA nous emmène sur la Côte Atlantique avec DJ Marmouille (fameux dj résident de la Coorniche), Captain Daney et Doc Zen pour une sélection food garantie Sud-Ouest. Réservations au 04 91 96 17 62 ou 06 51 97 28 28

Juris Food Lundi 8 novembre, l'association recevra un représentant de l'UMIH des Bouches-du-Rhône qui interviendra sur les questions liées au recrutement dans les métiers de la restauration et de l'hôtellerie. Participation au déjeuner : 29 €. Inscription par mail obligatoire à smlorganisation@gmail.com Le déjeuner aura lieu au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e arr, parking du Pharo). Infos auprès de Stéphanie Lieutaud au 06 18 03 60 95