Bouches-du-Rhône

Prix Agricole des Produits de Provence.- La Métropole AMP vient d’organiser la première édition du prix agricole des produits de Provence afin de valoriser l’excellence et la diversité de son agriculture et de ses productions. Vins, huiles d’olive, miels, bières et calissons : au total, onze catégories de produits ont été soumises à l’appréciation du jury composé de chefs, d’élus du Projet alimentaire territorial, de référents du réseau « Nos cantines durables », d’agents métropolitains (y compris de son directeur général des services), du président de la chambre d’agriculture Monsieur Levêque et du Grand Pastis. Etait aussi présent Christian Burle, 15e vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture et ruralité, à l’Alimentation et Circuits courts et maire de Peynier. Chaque table a dégusté 3 produits différents, soit entre 15 et 20 échantillons au total. Un expert produit a accompagné la dégustation de chaque table sans jamais intervenir dans les notations et commentaires du jury. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 28 mai.
Vin rouge AOP :  cuvée MIP collection AOP Côtes de Provence, Made in Provence, Puyloubier
Vin rosé AOP : Rose Bon Bon AOP Côtes de Provence, domaine des Diables, Puyloubier
Vin rosé IGP : Terre de passion IGP Méditerranée, vignobles du Roy René, Lambesc
Vin blanc IGP : cuvée tradition IGP Méditerranée, domaine Richeaume, Puyloubier
Huile d’olive AOP fruité vert vierge extra : AOP Provence château Montaurone, Saint-Cannat
Huile AOP d’olive maturée fruité noir : AOP Provence château Calissanne, Lançon-Provence
Miel de Garrigue IGP Provence :  les Ruches du Roy à Simiane-Collongue
Bière blonde :  Pacific Ale, brasserie artisanale de Provence à Rousset
Bière ambrée :  Thymbrée, brasserie Epicentre à Pertuis
Bière blanche : Gaby brasserie Zoumaï, Marseille
Calissons d’Aix :  calissons aux amandes de Provence, confiserie du Roy René, Aix-en-Pce.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

La Barasse

Les halles de producteurs de la Barasse fêtent leurs 5 ans. Rendez-vous jeudi 13 juin pour retrouver une trentaine de paysans-producteurs. De 17h à 19 heures, goûter offert : jus de fruit frais ou sirop, biscuits colorés d’Emacréa, et des fruits. Grande tombola gratuite, avec des produits du marché à gagner et ambiance musicale. Les halles de la Barasse, ont accueilli près de 40  000 visiteurs en 5 ans (en intégrant la fréquentation du début de saison 2024 de mars à juin). + 20% de fréquentation en 2023 par rapport à 2022. Et un très bon début de saison 2024. Le marché des 5 ans sera le 165e marché organisé depuis l’ouverture en 2020 avec près de 200 tonnes de produits vendus depuis 2020 (dont 70 tonnes en 2023). Plus de 750 000 € de chiffre d’affaire ont été générés depuis 2020 (270 000 € pour 2023). 58 paysans ou artisans ont participé à au moins 1 marché depuis 2020. En 2024 : 27 producteurs ou artisans se relaieront sur la saison. Les producteurs exercent dans un rayon de 45 km autour de Marseille depuis 2020.

Magazine

Michelin 2017 : un millésime en demi-teinte pour la Provence

Quelques chiffres
Cette année, le guide recense plus de 4 300 restaurants « sélectionnés pour la qualité de leur cuisine, des tables d’exception (de 1 à 3 étoiles), des Bib gourmands distinguant les meilleurs rapports qualité-prix et près de 3100 restaurants distingués d’une « assiette Michelin ». Depuis 2016, l’assiette signale les restaurants proposant une bonne cuisine. Désormais, le guide propose des mots-clés sur le décor, l’ambiance et le style de cuisine pour chaque établissement. Dans la rubrique « on aime », les inspecteurs signalent leurs incontournables pour chaque grande ville. A noter également, les 3 300 hôtels et 500 maisons d’hôtes sélectionnés pour leur confort.
A 11 heures pétantes ce jeudi 9 février 2017, le guide Michelin a révélé le contenu de son édition 2017, fort de 616 restaurants étoilés soit 16 de plus qu’en 2016. 70 nouvelles tables gagnent des étoiles alors que 52 en perdent une ou deux : « Ces pertes d’étoiles correspondent soit à une sanction soit à une fermeture d’établissement » a assuré Michaël Ellis, le directeur des guides Michelin dans le monde. Comme toujours, la cérémonie organisée au palais Brongniart, à Paris, a été marquée par quelques annonces choc, comme l’obtention de 3 étoiles pour le restaurant de Yannick Alleno, le « 1947 », à Courchevel et la perte de la deuxième étoile pour Yannick Delpech, le chef de l’Amphitryon, à Colomiers en Haute-Garonne.

Région Provence : ils gagnent une étoile
 Bouches-du-Rhône : en décernant une étoile à Pierre Reboul (château de la Pioline) et à Mickaël Féval (restaurant éponyme rue du Petit Saint-Jean), le guide a décidé de frapper fort sur Aix-en-Provence. A Saint-Rémy-de-Provence, Fanny Rey et Jonathan Wahid ont aussi le sourire avec leur première étoile.

 Dans le Vaucluse, le Champ des Lunes le restaurant du domaine de Fontenille à Lauris, très logiquement, décroche le macaron.

 Dans le Var, les restaurants la Palmeraie de Jimmy Coutel (arrivé au château de Valmer à la croix-Valmer en 2015), le Jardin de Benjamin, à Lorgues et l’Olivier, à Saint-Tropez, décrochent eux aussi la précieuse étoile.

 Dans les Alpes-Maritimes, le restaurant du château Saint-Martin à Vence, l’Oliveraie drivé par le chef Jean-Luc Lefrançois s’offre la première étoile.

 Dans le Gard, à Nîmes, le Skab d’Alban Barbette et Damien Sanchez, brille aussi désormais de sa première étoile.

Ils perdent leur étoile
A Marseille, la brasserie Chez Michel, aux Catalans, perd sa précieuse étoile tout comme le Diapason à Avignon. Dans ce dernier cas, il s’agit d’un changement de propriétaire en juillet dernier, le nouveau chef, Robin Mayen, promettant de tout mettre en oeuvre pour retrouver le macaron.

les nouveautés du Michelin 2017

L’intégralité des étoilés en Provence

<strong>Bouches-du-Rhône</strong>
Marseille / 1 étoile : Une table, au Sud
Alcyone Intercontinental hôtel
l’Epuisette
AM-Alexande Mazzia
Marseille / 3 étoiles : le Petit Nice-Passédat

Aix-en-Provence / 1 étoile : Mickaël Féval
Pierre Reboul
L’Esprit de la Violette
Le Saint-Estève au Tholonet

1 étoile : Dan B. la Table de Ventabren
La Chassagnette au Sambuc à Arles
La Maison domaine de Bournissac à Paluds de Noves
Fanny Rey et Jonathan Wahid – la Reine Jeanne à Saint-Rémy-de-Provence
La Table de Nas à La Ciotat

2 étoiles : L’Atelier de Jean-Luc Rabanel à Arles
Oustau de Baumaniere aux Baux-de-Provence

<strong>Alpes de Haute-Provence</strong>

1 étoile : Le Cloître au couvent des Minimes à Mane
La Bonne Etape à Château-Arnoux
La Bastide de Moustiers
Dominique Bucaille à Manosque

<strong>Var</strong>
1 étoile : Le Faventia à Tourrettes
Hostellerie Bérard à la Cadière d’Azur
Hostellerie de l’Abbaye de la Celle
L’Olivier à Saint-Tropez
Les chênes verts à Tourtour
Le Mas du Langoustier sur l’île de Porquerolles
La Rastègue à Bormes les Mimosas
Le Relais des Moines aux Arcs
Le jardin de Benjamin à Lorgues
Le Castellaras à Fayence
Le Belrose à Gassin
Bruno à Lorgues
La Voile à Ramatuelle
Hostellerie des Gorges de Pennafort
La Palmeraie à la Croix Valmer

2 étoiles : Christophe Bacquié au Grand Hôtel du Castellet

3 étoiles : La Vague d’Or

<strong>Vaucluse</strong>

1 étoile : Xavier Mathieu-le Phébus Joucas
Le Pré du Moulin à Sérignan-du-Comtat
Les Bories à Gordes
Pèir à Gordes
Christian Etienne à Avignon
Auberge La Fenière Cadenet
Le Champ des Lunes
Le Vivier à l’Isle-sur-la Sorgue
Maison Prévôt à Cavaillon
La Petite maison à Cucuron
Le Bistrot de Lagarde d’Apt
La Closerie à Ansouis

2 étoiles : La Bastide de Capelongue à Bonnieux

Le  guide Michelin édition 2017, sera mis en vente le mercredi 15 février ; 24,90 €.