En direct du marché

Le Min des Arnavaux a 50 ans et fête la Grande Régalade tout le week-end

Min des Arnavaux

Le Min des Arnavaux, rebaptisé récemment Marché Marseille Méditerranée, souffle ses 50 bougies ce week-end. L’occasion pour son équipe de rappeler que ce marché d’intérêt national est le deuxième de France après celui de Rungis en région parisienne, affichant un chiffre d’affaires de 700 millions d’euros par an. Le samedi 10 et le dimanche 11 décembre 2022, le Min ouvre exceptionnellement ses portes au grand public et organise une grande fête, logiquement baptisée « La Régalade » du Min. Cet événement a pour ambition de faire savoir aux Marseillais et à tous les professsionnels qui viennent des Bouches-du-Rhône et même du Var, que le Marché Marseille Méditerranée défend l’agriculture locale. Un carreau de producteurs locaux (le plus important de France), en témoigne et accueille chaque jour des produits frais et de saison. La campagne s’invite en ville.

Min des Arnavaux

A voir et à faire au Min des Arnavaux

Une visite unique du « ventre » de Marseille vous permettra de comprendre la logistique qui opère derrière ces 25 hectares approvisionnant en produits frais plus de 30% de la Métropole. Les grossistes et professionnels ouvrent leurs entrepôts, atelier de transformation anti-gaspi et solidaire, chaîne de production… Une visite commentée pour appréhender les rôles et enjeux du 2e plus grand Min de France. A pied ou en calèche, au choix  !
• Visite toutes les heures

Le Marché Marseille Méditerranée réunit 140 entreprises et 270 producteurs locaux qui commercialisent plus de 580 000 tonnes de produits par an auprès de 5 000 clients qui viennent de Marseille, des Bouches-du-Rhône et des départements limitrophes. Le Min couvre près de 30% de la consommation alimentaire de Marseille et sa métropole.
Masterclass des chefs Et parce qu’il s’agit de « régalade », l’équipe du Min a demandé à 4 chefs, membres de l’association des Maîtres Cuisiniers de France, d’animer quatre ateliers d’une heure pour mettre les papilles en éveil tout en promouvant l’art culinaire français. Ces masterclass s’inscriront dans une démarche durable valorisant les agriculteurs et autres artisans  producteurs de la région.
• Uniquement le dimanche, de 
11h à 12h : Gilles Carmignani ; de 12h à 13h : Philippe Parc (MOF et champion du monde de pâtisserie) ; de 15h à 16h, Dominique Frérard et de 16h à 17h : René Bergès.
Marché paysan Le Carreau des Producteurs accueille jusqu’à 300 agriculteurs qui viennent vendre à l’aube leur récolte aux restaurateurs et détaillants de Marseille et sa région. Exceptionnellement, ces amoureux de la terre feront découvrir leurs étals aux particuliers, avec un grand marché en vente par lots. Cet échange permettra de valoriser les circuits courts et recréer du lien avec le monde agricole fragilisé par les crises climatique et énergétique.
Une ferme provençale Cet espace à vocation pédagogique présentera aux minots toutes les facettes de l’agriculture et de l’élevage régional. Sur 2 000 m2, chèvres du Rove, lapins, moutons Mérinos et agneaux, porcins, bovins, chevaux de trait, ânes et leurs éleveurs composeront
cette ferme éphémère qui aura pour vocation de sensibiliser les urbains sur les enjeux du monde agricole et véhiculera des messages de façon ludique et pédagogique.

Les 10 et 11 décembre 2022, de 10h à 18h, entrée gratuite. Marché Marseille Méditerranée, avenue du Marché national, Marseille 14e arr.

Des conférences, le dimanche

        • 10h30-11h15 : La complémentarité Grossistes/Producteurs sur un MIN au service du bien manger par Alain Balestri (producteur) et Nordine Agueni (grossiste chez Sud Primeurs). Le MIN a la particularité d’accueillir des producteurs locaux et des grossistes, ce lieu déchange et de commerce assure une bonne répartition des produits selon la saison et permet de favoriser la meilleure rémunération des producteurs de la région, un modèle à développer ?
        • 14h-14h45 : La solidarité alimentaire  par Gérard Gros, président de la Banque alimentaire des Bouches-du-Rhone et de l’association Fruits et Légumes solidarité. L’alimentation est un élément essentiel pour vivre convenablement, la Banque alimentaire participe à cette mission et le Min est devenu un outil important du dispositif de solidarité alimentaire. L’atelier de transformation solidaire est un exemple de coopération réussie.
        • 17h-17h45 : le Pat et la loi Egalim par Laure Gaillard, chef du service alimentation durable, économie agricole et innovations à la Métropole Aix-Marseille-Provence. La Loi inscrit dans un même texte le lien entre l’alimentation et la santé. Le Min des Arnavaux est un outil central dans l’application des politiques publiques en faveur du mieux manger, cela se traduit concrètement par la mise ne place d’un Pat sur notre département (Métropole Aix-Marseille-Provence et PETR du pays d’Arles)

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom (présents déjà à Paris, les Emirats, Londres, la Savoie , Rio et New York) signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Ramatuelle

Raclette à Pampelonne. Fondée par la famille Manificat dans les années 70, L’Orangerie compte parmi les historiques de la plage de Pampelonne. Ce restaurant de plage est l’un des seuls de la baie à accueillir ses clients toute l’année, 7 jours sur 7. Pour cet hiver, le chef Daniele Negrini a eu l’idée de proposer une raclette… original face à la mer ! Côté tarif, ça reste raisonnable : 35 € par personne, pour deux convives minimum.
L’Orangerie,
962, chemin des Tamaris, 83350 Ramatuelle ; infos au 04 94 79 84 74.

 

Suis-nous sur les réseaux