Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

En direct du marché

Ô’Corse 75, quand maquis rime avec Paris

Ô'Corse 75

On dit du XIVe arrondissement de Paris qu’il était celui des Bretons mais mais Franck assure qu’il est aussi l’arrondissement des Corses de Paris. D’où l’installation, presqu’évidente, de Ô’Corse 75, un rendez-vous insulaire sur lequel souffle le Libecciu. Inaugurée le 8 novembre dernier, cette épicerie fine se double d’une « cave à manger » réunissant les amateurs de figatellu et de lonzo. « C’est un lieu comme on aimerait l’avoir chez soi, explique Franck, originaire de Prunelli-di-Fiumorbo. Un lieu convivial, chaleureux, décoré comme en Corse avec l’esprit corse » sourit le jeune patron qui travaille avec Mary sa compagne.

Canistrelli et Mattei
Sur les étagères de Ô’Corse 75, quelque 20 références de vins parmi lesquelles un domaine Gentile (patrimonjo), un clos Culombu star du Montegrosso, un comte Peraldi en ajaccio et, « la bonne surprise du moment, un Fratelli composé de pinot noir corse, un rouge léger pour un apéritif mais avec une identité bien marquée pour accompagner un repas », dit Franck, le sourire dans la voix. A savourer sur place, à offrir ou à emporter, la confiture de myrte le dispute aux figues et clémentines. « On propose un assortiment de canistrelli, des pots de miel, de la charcuterie et des fromages frais » énumère le maître des lieux désignant aussi quelques bocaux de plats cuisinés qu’il suffit de réchauffer pour se régaler…

« Eh bien sûr, il y a les alcools de toujours, le casanis, le Cap corse, le Mattei auxquels s’ajoutent désormais le gin, la vodka et le whisky corses », confie Franck qui est fier de faire vivre cette enclave 100% insulaire, « les gens sont en immersion totale, quand ils arrivent, il y a les chants corses et le parfum des charcuteries qui embaument ». Quand maquis rime avec Paris.
Ô’Corse 75, 24, rue Brézin, Paris XIVe arr. Infos au 01 45 43 62 42. Déjeuner : salades, sandwiches, bruschetta et planches. Soirées, planches et bruschetta.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.