Art de vivre

300 000 € pour aller au restaurant avec le Pass Tables de Provence tourisme

300 000 euros et 6 000 Pass Tables pour les restaurants des Bouches-du-Rhône. Ce jeudi 1er octobre, Danielle Milon, maire de Cassis, vice-présidente de la métropole Aix-Marseille-Provence, et vice-présidente au conseil départemental des Bouches-du-Rhône, a décidé de frapper fort et de mettre le paquet pour soutenir la filière restauration du département, laquelle pèse pour quelque 45 000 emplois. “Les dispositions prises par le gouvernement sont inédites et les mesures particulièrement lourdes pour les agglomérations d’Aix et Marseille, a reconnu l’édile. On espère que l’interdiction d’ouverture pour les bars et restaurants dans les villes d’Aix et Marseille n’excédera pas les deux semaines et que les limitations d’ouverture (fermeture de 22h à 6h, NDLR) dans 15 autres communes du département prendront fin”.

Pass Tables

Sans revenir sur les mesures d’aides apportées par le gouvernement aux métiers de la restauration, Danielle Millon, accompagnée en la circonstance par Frédéric Jeanjean, représentant l’Umih, et Isabelle Brémond, au nom de Provence Tourisme, a présenté la campagne “Soutiens ton resto”. Le principe est simple : il suffit de rejoindre le site de Provence tourisme, myprovence.fr, et de jouer en répondant à une question super facile sur les thèmes de la gastronomie. A gagner, un Pass Tables d’une valeur de 50 € par personne, pour aller se régaler dans un restaurant des Bouches-du-Rhône. 6 000 Pass Tables sont mis en jeu pour un montant total de 300 000 €.

Le coup de gueule de Milon
Danielle Milon a ensuite estimé que le préfet, Christophe Mirmand, “sait nous écouter et sait aussi discuter avec les ministres”. La maire de Cassis, en charge des questions de tourisme pour le département des Bouches-du-Rhône, a fait part de son optimisme, évoquant l’idée que soit donnée aux maires la possibilité de décider de l’ouverture des restaurants et cafés sous leur juridiction. “Mais il doit être bien clair, et je serai intransigeante avec les établissements de ma ville, qu’il faudra respecter les règles, toutes les règles sanitaires. Je suis très claire envers ceux qui déraperaient, les sanctions iront jusqu’à la fermeture administrative. Il faut laisser ceux qui veulent travailler travailler et ça, c’est vrai pour tous les établissements de notre département” . Les grands rebelles à deux balles sont prévenus.

Le représentant de l’Umih, syndicat majoritaire dans la profession, Frédéric Jeanjean, a estimé que la décision du tribunal administratif de rejeter le recours visant à la fermeture des restaurants pendant 15 jours, “n’était pas justifiée”. Il s’est félicité du geste de soutien que les élus locaux avaient manifesté envers les restaurateurs : – Ça va bien au-delà du tiroir-caisse, on sent ce regroupement autour de nous, ça nous va droit au coeur. Merci au monde économique, politique et à la société” a lancé le représentant syndical.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter

En bref

Juris food. Le prochain déjeuner Juris food aura lieu le lundi 31 janvier et aura pour thème : “La démarche de transition juridique globale initiée par Marseille dans la dynamique des négociations internationales sur le climat” par Jean-Charles Lardic. Un cocktail déjeunatoire suivra afin de prolonger les échanges librement entre les participants. Vous pouvez dès maintenant vous inscrire et régler votre participation en cliquant sur ce lien (un compte paypal n’est pas obligatoire pour cela, le paiement peut se faire directement par CB). Paf : 29 €. Pour des questions d’organisation, l’inscription par retour de mail est obligatoire : smlorganisation@gmail.com
Le déjeuner aura lieu au New Hôtel of Marseille, bd Charles-Livon, 7e (parking Pharo).

XXIXe fête de la Truffe à Aups Dimanche 23 janvier, ce village du haut-Var organise sa XXIXe fête de la truffe. Pour cette journée dédiée à la tuber melanosporum, un marché aux truffes fraîches, des animations folkloriques et une vente aux enchères des plus beaux specimens seront organisés. A cette occasion, Sebastian Gaillard,  chef du restaurant La Truffe, proposera un menu unique en 5 services (80 € flûte de champagne comprise). En parallèle, sur la place du village, le chef et son fils régaleront les visiteurs d’une street-food pleinement aupsoise : le Aups-Dog (fameux hot-dog à la truffe imaginé par Sébastian Gaillard, 10 € avec des frites), et le Truffe-Burger (15 € avec des frites) régaleront les adeptes de street-food.  En collab’ avec « les Fondus de fromages », le chef et ses amis ont imaginé des plats à emporter,  gourmands et roboratifs où la truffe est toujours reine !
• Restaurant la Truffe, 10, rue Maréchal Foch, 836930 Aups. Infos et résas au 04 94 67 02 41.