Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village International de la Gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Data from MeteoArt.com
Art de vivre

300 000 € pour aller au restaurant avec le Pass Tables de Provence tourisme

300 000 euros et 6 000 Pass Tables pour les restaurants des Bouches-du-Rhône. Ce jeudi 1er octobre, Danielle Milon, maire de Cassis, vice-présidente de la métropole Aix-Marseille-Provence, et vice-présidente au conseil départemental des Bouches-du-Rhône, a décidé de frapper fort et de mettre le paquet pour soutenir la filière restauration du département, laquelle pèse pour quelque 45 000 emplois. « Les dispositions prises par le gouvernement sont inédites et les mesures particulièrement lourdes pour les agglomérations d’Aix et Marseille, a reconnu l’édile. On espère que l’interdiction d’ouverture pour les bars et restaurants dans les villes d’Aix et Marseille n’excédera pas les deux semaines et que les limitations d’ouverture (fermeture de 22h à 6h, NDLR) dans 15 autres communes du département prendront fin ».

Pass Tables

Sans revenir sur les mesures d’aides apportées par le gouvernement aux métiers de la restauration, Danielle Millon, accompagnée en la circonstance par Frédéric Jeanjean, représentant l’Umih, et Isabelle Brémond, au nom de Provence Tourisme, a présenté la campagne « Soutiens ton resto ». Le principe est simple : il suffit de rejoindre le site de Provence tourisme, myprovence.fr, et de jouer en répondant à une question super facile sur les thèmes de la gastronomie. A gagner, un Pass Tables d’une valeur de 50 € par personne, pour aller se régaler dans un restaurant des Bouches-du-Rhône. 6 000 Pass Tables sont mis en jeu pour un montant total de 300 000 €.

Le coup de gueule de Milon
Danielle Milon a ensuite estimé que le préfet, Christophe Mirmand, « sait nous écouter et sait aussi discuter avec les ministres ». La maire de Cassis, en charge des questions de tourisme pour le département des Bouches-du-Rhône, a fait part de son optimisme, évoquant l’idée que soit donnée aux maires la possibilité de décider de l’ouverture des restaurants et cafés sous leur juridiction. « Mais il doit être bien clair, et je serai intransigeante avec les établissements de ma ville, qu’il faudra respecter les règles, toutes les règles sanitaires. Je suis très claire envers ceux qui déraperaient, les sanctions iront jusqu’à la fermeture administrative. Il faut laisser ceux qui veulent travailler travailler et ça, c’est vrai pour tous les établissements de notre département » . Les grands rebelles à deux balles sont prévenus.

Le représentant de l’Umih, syndicat majoritaire dans la profession, Frédéric Jeanjean, a estimé que la décision du tribunal administratif de rejeter le recours visant à la fermeture des restaurants pendant 15 jours, « n’était pas justifiée ». Il s’est félicité du geste de soutien que les élus locaux avaient manifesté envers les restaurateurs : – Ça va bien au-delà du tiroir-caisse, on sent ce regroupement autour de nous, ça nous va droit au coeur. Merci au monde économique, politique et à la société » a lancé le représentant syndical.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.