Art de vivre

300 000 € pour aller au restaurant avec le Pass Tables de Provence tourisme

300 000 euros et 6 000 Pass Tables pour les restaurants des Bouches-du-Rhône. Ce jeudi 1er octobre, Danielle Milon, maire de Cassis, vice-présidente de la métropole Aix-Marseille-Provence, et vice-présidente au conseil départemental des Bouches-du-Rhône, a décidé de frapper fort et de mettre le paquet pour soutenir la filière restauration du département, laquelle pèse pour quelque 45 000 emplois. “Les dispositions prises par le gouvernement sont inédites et les mesures particulièrement lourdes pour les agglomérations d’Aix et Marseille, a reconnu l’édile. On espère que l’interdiction d’ouverture pour les bars et restaurants dans les villes d’Aix et Marseille n’excédera pas les deux semaines et que les limitations d’ouverture (fermeture de 22h à 6h, NDLR) dans 15 autres communes du département prendront fin”.

Pass Tables

Sans revenir sur les mesures d’aides apportées par le gouvernement aux métiers de la restauration, Danielle Millon, accompagnée en la circonstance par Frédéric Jeanjean, représentant l’Umih, et Isabelle Brémond, au nom de Provence Tourisme, a présenté la campagne “Soutiens ton resto”. Le principe est simple : il suffit de rejoindre le site de Provence tourisme, myprovence.fr, et de jouer en répondant à une question super facile sur les thèmes de la gastronomie. A gagner, un Pass Tables d’une valeur de 50 € par personne, pour aller se régaler dans un restaurant des Bouches-du-Rhône. 6 000 Pass Tables sont mis en jeu pour un montant total de 300 000 €.

Le coup de gueule de Milon
Danielle Milon a ensuite estimé que le préfet, Christophe Mirmand, “sait nous écouter et sait aussi discuter avec les ministres”. La maire de Cassis, en charge des questions de tourisme pour le département des Bouches-du-Rhône, a fait part de son optimisme, évoquant l’idée que soit donnée aux maires la possibilité de décider de l’ouverture des restaurants et cafés sous leur juridiction. “Mais il doit être bien clair, et je serai intransigeante avec les établissements de ma ville, qu’il faudra respecter les règles, toutes les règles sanitaires. Je suis très claire envers ceux qui déraperaient, les sanctions iront jusqu’à la fermeture administrative. Il faut laisser ceux qui veulent travailler travailler et ça, c’est vrai pour tous les établissements de notre département” . Les grands rebelles à deux balles sont prévenus.

Le représentant de l’Umih, syndicat majoritaire dans la profession, Frédéric Jeanjean, a estimé que la décision du tribunal administratif de rejeter le recours visant à la fermeture des restaurants pendant 15 jours, “n’était pas justifiée”. Il s’est félicité du geste de soutien que les élus locaux avaient manifesté envers les restaurateurs : – Ça va bien au-delà du tiroir-caisse, on sent ce regroupement autour de nous, ça nous va droit au coeur. Merci au monde économique, politique et à la société” a lancé le représentant syndical.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.