Restaurants en Provence

Un nouveau chef chez Pastis & Olives et toujours les mêmes joies à table

L’été n’a pas été de tout repos pour Olivier Luisetti qu’on a vu tout l’été à la barre de son restaurant Pastis & Olives. Et voilà que se profile une rentrée sur les chapeaux de roues avec un nouveau chef en cuisine depuis quelques semaines dont il était intéressant de mesurer les forces. Loïc Labregere est un chef formé à l’Aromat’ voisin dont il fut un temps le second. Le défi du cuisinier de 25 ans à peine, consiste à servir rapidement une clientèle exigeante : commerçants, juristes, professions libérales diverses se croisent ici entre midi et deux dans un joyeux brouhaha de chaises tirées et de verres heurtés. On se salue, on cligne de l’oeil, on se tape sur l’épaule en s’embrassant… le coeur même de la ville bat ici, entre Paradis et Puget.

Pastis & Olives Loïc Labregere imagine l’ardoise du jour (bavette-échalotes au vin rouge et frites, ris de veau pommes grenailles-épinards sauce marsala, tartare de saumon et coupe de fraises chantilly) qui vient en réponse à une carte dont tout le charme réside dans la physionomie bistrotière. Comme une boule de flipper, l’oeil se promène de l’assortiment de panisses à l’assiette de jambon cru, de l’omelette de jambon blanc truffé au risotto encre de seiches. Le fameux burger Pectorus tient le haut du pavé (de boeuf) avec la salade Metella en hommage au champion de natation Mehdy Metella qu’on croise ici de temps à autres. Salade de poulpes, tartare au couteau, pâtes carbonara… l’offre est alléchante, la réalisation séduisante.

De la salade César on retiendra l’exceptionnelle panure croustillante des blancs de poulet à la chair tendre et les craquantes tuiles de lard appétant à souhait. Une petite sauce donne le sourire et invite à se régaler sans culpabilité. La tagliatta de faux-filet de boeuf est servie en tranches, comme il se doit, sur un mesclun très frais, quelques gousses d’ail en chemise et un généreux trait de balsamique signent la composition à l’assaisonnement très équilibré.

A l’heure du dessert, une brunoise de fruits frais multicolores aligne melon, fraises, brugnons, ananas, kiwis et suprêmes d’orange. Baignant dans son sirop plus fruité que sucré, la salade de fruits semble sourire, à moins que ce ne soit l’ambiance qui soit heureuse. Luisetti court dans tous les sens, distribuant ses clins d’oeil à tous les potes qui viennent ici en amis. Alors faut-il y aller ? Oui si vous êtes adeptes des bons rapports qualité-prix, de la cuisine qui vise juste et des assiettes avec du goût. Une adresse hautement recommandable.

Pastis & Olives, 27, rue Sainte, Marseille 1er ; réservations au 04 91 54 08 27.
Menus 16 et 18 € ; carte 28 €, plat du jour 13 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aix-en-Provence

► Pâtés en croûte et casse-croûte. Raphaël Chiapero ouvre, le 1er décembre, l’Echoppe du charcutier, un micro-local voisin de la Fromagerie du Passage, dans le passage Agard à Aix. Sur place, Raphaël proposera des pâtés en croûte, des foies gras mais également un plat du jour à emporter. Un petit assortiment de produits d’épicerie fine complète l’offre. Possibilité d’y prendre un verre pour l’apéro (un blanc, un rouge, un rosé, une bulle et une bière) et de picorer des petites choses sur place.
Passage Agard, à Aix-en-Provence. Du mar au sam de 9h30 à 14h et de 16h à 20h. 

Marseille

Bénédiction des navettes. Vendredi 8 décembre à 18h15, bénédiction des navettes à la biscuiterie les Navettes des Accoules (rue Caisserie, 2e arr).  Et pour récompenser les âmes pieuses (et gourmandes), distribution de navettes à tous les présents. Et il se dit même que le navettologue en chef du quartier, José Orsoni, sera là !

► Les Boissons Soiffe au comptoir. Les bières artisanales légères et savoureuses et les kéfirs naturels Soiffe ! ont enfin leur comptoir à Marseille ! Le duo de nouveaux brasseurs marseillais Claire Guerin et Angelo Nizard a réussi son pari en s’installant au 8, rue Lafayette, à équidistance des Réformés-Canebière et de la gare Saint-Charles.  A l’heure de la sortie des bureaux, de 17h30 à 22h du mercredi au samedi, il est désormais possible d’acheter ses bouteilles mais aussi de partager quelques verres entre amis au comptoir de la brasserie. Non contente d’accueillir du public en afterwork, la brasserie proposera des événements culturels et artistiques. Le collectif sérigraphiste Turboformat ouvrira le bal vendredi 1er décembre en invitant le street-artiste Goddog. Le samedi 2 décembre, trois artistes féminines se produiront en concerts solo, de la folk à l’électro.
Boissons Soiffe !, 8, rue Lafayette, Marseille 1er. Vente en direct du mercredi au samedi de 17h30 à 22h. Infos au 06 89 88 29 22.

Suis-nous sur les réseaux