Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

Art de vivre

Pizza sans gluten, les secrets de Marie et du Bistro vénitien

La pizza sans gluten de Marie au Bistro vénitien

Beaucoup s’y sont essayé mais finalement bien peu y sont parvenus. Rares sont aujourd’hui les pizzérias à proposer leur spécialité sans gluten. Marie est de ces rares-là. Depuis 31 ans, la réputation de son restaurant italiano-marseillais du cours Julien n’est plus à faire mais beaucoup ignorent que sa carte existe dans une seconde version, intégralement sans gluten. « Je suis pointue sur le no-gluten car, dans ma famille, on a décelé de nombreux cas de maladie cœliaque. Lorsqu’on a commencé à parler des allergies au gluten, il y a une vingtaine d’années, ce phénomène était très largement inconnu du grand public. Mais au fur et à mesure des progrès et de la diffusion des connaissances, j’ai commencé à en savoir plus, j’ai enfoncé le clou et je me suis spécialisée », explique celle chez qui la pizza sans gluten est entrée dans les mœurs.

La pizza sans gluten de Marie est entrée à la carte pour la première fois, il y a 8 ans. « Nous faisons la pâte nous-mêmes avec un mélange de 3 farines : riz, maïs et châtaigne, explique Marie qui garde secrètes les proportions. Pour éviter toute contamination, la pâte est faite dans un labo séparé du reste du restaurant et elle est cuite dans un four dédié. De la même façon, les garnitures (tomates, fromage, œufs, champignons) sont également conservées à part elles aussi, pour se protéger de toute ‘contamination' ».

« Les lasagnes, spaghetti et penne fraîches sont aussi garanties no gluten »

Au fil des années, la demande est devenue de plus en plus importante ; en conséquence, Marie a décidé de décliner la carte de son restaurant en clone sans gluten. « Nous avons banni toutes les sauces en poudre, type fond de veau, nous n’utilisons pas de surgelés, aucun ingrédient d’origine industrielle ou prêt-à-l’emploi. Nous travaillons les viandes, les poissons, les légumes frais, tous nos produits italiens arrivent d’Italie ». Et, fierté maison, tous les fonds et jus sont cuisinés sur place.

La démarche impose de la rigueur et une attention de tous les instants il faut être prudent jusqu’aux fritures « car une huile qui a servi aux supions panés ne peut pas servir aux frites servies à un allergique au gluten ». Bilan de l’opération ? La pizza sans gluten représente 5% du volume total des pizzas servies et la carte sans gluten satisfait environ 30% des clients du Bistro vénitien. Une spécificité qui fait leur bonheur, une rareté à Marseille.

Le Bistro vénitien-Chez Marie, 29, cours Julien, Marseille 6e arr. ; infos au 04 91 47 34 34. Pizza sans gluten grand format pour 2 pers., à partir de 15 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.