Restaurants en Provence

Pizzéria Chez Jo, à Aix-en-Provence

Finalement, même si ça ne leur plaît pas, les Aixois sont comme les Marseillais en ce qu’ils ont leurs adresses, leurs restaurants, au sein desquels ils se retrouvent et cultivent l’entre-soi. Beaucoup encore cultivent la nostalgie d’Antoine Côté cour, lorsqu’à l’époque Monique recevait le Tout-Aix. pizzeria chez JoChez Jo donc, il y a encore un wall of fame, un mur sur lequel sont punaisées toutes les photos de personnalités, comédiens, acteurs, chanteurs et footeux qui sont venus ici une fois au moins manger la pizza.  Le four à bois trône en plein milieu de la salle ; c’est un spectacle de voir le pizzaiolo s’agiter enfourner et « défourner » les pizzes à la pâte ultra fine et richement garnie. Dans un décor italiano-provençalisant on se délecte des bords passablement brûlés qui rendent délicieusement addictive la pizza. La carte imprimée et plastifiée résiste aux saisons. Immuable, elle propose ravioles en salade, harengs fumés pommes à l’huile, des côtes d’agneau, un contre-filet, de très bonnes alouettes sans tête et le fameux filet pizzaïole aux anchois écrasés. Ici, comme ailleurs dans les bonnes pizzérias, les desserts sont ratés. C’est devenu une tradition, un usage de servir des desserts quelconques dans les bonnes pizzérias. C’est dommage car tout le reste est délicieux… Un jour ou l’autre, il faudra nous expliquer ce mystère. Alors peut-on y aller ? Trois fois oui car les pizzes sont délicieuses, fines et garnies. Attention, elles sont tellement bonnes qu’une petite ne suffit pas : optez pour une grande et régalez-vous.

Chez Jo, 59, rue Espariat, 13100 Aix-en-Provence ; résas au 04 42 26 12 47. Carte 25-30 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux