Restaurants en Provence

Pizzéria Chez Jo, à Aix-en-Provence

Finalement, même si ça ne leur plaît pas, les Aixois sont comme les Marseillais en ce qu’ils ont leurs adresses, leurs restaurants, au sein desquels ils se retrouvent et cultivent l’entre-soi. Beaucoup encore cultivent la nostalgie d’Antoine Côté cour, lorsqu’à l’époque Monique recevait le Tout-Aix. pizzeria chez JoChez Jo donc, il y a encore un wall of fame, un mur sur lequel sont punaisées toutes les photos de personnalités, comédiens, acteurs, chanteurs et footeux qui sont venus ici une fois au moins manger la pizza.  Le four à bois trône en plein milieu de la salle ; c’est un spectacle de voir le pizzaiolo s’agiter enfourner et “défourner” les pizzes à la pâte ultra fine et richement garnie. Dans un décor italiano-provençalisant on se délecte des bords passablement brûlés qui rendent délicieusement addictive la pizza. La carte imprimée et plastifiée résiste aux saisons. Immuable, elle propose ravioles en salade, harengs fumés pommes à l’huile, des côtes d’agneau, un contre-filet, de très bonnes alouettes sans tête et le fameux filet pizzaïole aux anchois écrasés. Ici, comme ailleurs dans les bonnes pizzérias, les desserts sont ratés. C’est devenu une tradition, un usage de servir des desserts quelconques dans les bonnes pizzérias. C’est dommage car tout le reste est délicieux… Un jour ou l’autre, il faudra nous expliquer ce mystère. Alors peut-on y aller ? Trois fois oui car les pizzes sont délicieuses, fines et garnies. Attention, elles sont tellement bonnes qu’une petite ne suffit pas : optez pour une grande et régalez-vous.

Chez Jo, 59, rue Espariat, 13100 Aix-en-Provence ; résas au 04 42 26 12 47. Carte 25-30 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter