Bouches-du-Rhône

Prix Agricole des Produits de Provence.- La Métropole AMP vient d’organiser la première édition du prix agricole des produits de Provence afin de valoriser l’excellence et la diversité de son agriculture et de ses productions. Vins, huiles d’olive, miels, bières et calissons : au total, onze catégories de produits ont été soumises à l’appréciation du jury composé de chefs, d’élus du Projet alimentaire territorial, de référents du réseau « Nos cantines durables », d’agents métropolitains (y compris de son directeur général des services), du président de la chambre d’agriculture Monsieur Levêque et du Grand Pastis. Etait aussi présent Christian Burle, 15e vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture et ruralité, à l’Alimentation et Circuits courts et maire de Peynier. Chaque table a dégusté 3 produits différents, soit entre 15 et 20 échantillons au total. Un expert produit a accompagné la dégustation de chaque table sans jamais intervenir dans les notations et commentaires du jury. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 28 mai.
Vin rouge AOP :  cuvée MIP collection AOP Côtes de Provence, Made in Provence, Puyloubier
Vin rosé AOP : Rose Bon Bon AOP Côtes de Provence, domaine des Diables, Puyloubier
Vin rosé IGP : Terre de passion IGP Méditerranée, vignobles du Roy René, Lambesc
Vin blanc IGP : cuvée tradition IGP Méditerranée, domaine Richeaume, Puyloubier
Huile d’olive AOP fruité vert vierge extra : AOP Provence château Montaurone, Saint-Cannat
Huile AOP d’olive maturée fruité noir : AOP Provence château Calissanne, Lançon-Provence
Miel de Garrigue IGP Provence :  les Ruches du Roy à Simiane-Collongue
Bière blonde :  Pacific Ale, brasserie artisanale de Provence à Rousset
Bière ambrée :  Thymbrée, brasserie Epicentre à Pertuis
Bière blanche : Gaby brasserie Zoumaï, Marseille
Calissons d’Aix :  calissons aux amandes de Provence, confiserie du Roy René, Aix-en-Pce.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

La Barasse

Les halles de producteurs de la Barasse fêtent leurs 5 ans. Rendez-vous jeudi 13 juin pour retrouver une trentaine de paysans-producteurs. De 17h à 19 heures, goûter offert : jus de fruit frais ou sirop, biscuits colorés d’Emacréa, et des fruits. Grande tombola gratuite, avec des produits du marché à gagner et ambiance musicale. Les halles de la Barasse, ont accueilli près de 40  000 visiteurs en 5 ans (en intégrant la fréquentation du début de saison 2024 de mars à juin). + 20% de fréquentation en 2023 par rapport à 2022. Et un très bon début de saison 2024. Le marché des 5 ans sera le 165e marché organisé depuis l’ouverture en 2020 avec près de 200 tonnes de produits vendus depuis 2020 (dont 70 tonnes en 2023). Plus de 750 000 € de chiffre d’affaire ont été générés depuis 2020 (270 000 € pour 2023). 58 paysans ou artisans ont participé à au moins 1 marché depuis 2020. En 2024 : 27 producteurs ou artisans se relaieront sur la saison. Les producteurs exercent dans un rayon de 45 km autour de Marseille depuis 2020.

Mes recettes

La recette de la mouna de Pâques avec Sacha et Andrea

mouna de Pâques

Votre marché pour 5 mounas recette de la mouna
Pour le levain, il faut 1 cube de 42 g de levure de boulanger ; 100 g de farine T55 ; 100 g d’eau de source.
Pour le gâteau : 1 kilo de farine T55 ; 250 g de sucre semoule ; 4 gros œufs fermiers bio ; 175 g de beurre mou ; une pincée de sel fin ; 2 sachets de sucre vanillé ; le zeste d’un citron bio ; le zeste d’une orange bio + le jus de ladite orange ; un petit verre de rhum. Quelques gouttes d’eau de fleur d’oranger (facultatif).

Mouna recette de Pâques réalisée par Sacha et Andréa

On y va : commençons par faire le levain. Diluer la levure de boulanger dans l’eau de source à température ambiante et mélanger. Ajouter ensuite à la farine et laisser reposer 30 minutes environ à température ambiante.

La mouna : battre les oeufs sommairement dans un saladier et réserver. Tamiser la farine dans un grand bol, y façonner un puits,  verser le sucre dans le puits, le sel et verser le jus avec les zestes et ensuite le rhum. Mélanger consciencieusement et rajouter le levain et continuer à mélanger avec les mains. Ajouter les oeufs battus à la préparation.

Lorsque tous ces ingrédients sont bien mélangés, ajouter le beurre mou par petits cubes petit à petit et pétrir un long moment jusqu’à ce que la pâte se détache des doigts. Si besoin, ajouter une poignée de farine, recouvrir avec un torchon propre et laisser reposer à température ambiante jusqu’à ce que la pâte double de volume. Si vous préparez vos mounas la veille, conserver la pâte au réfrigérateur une nuit dans le bac à légumes, jusqu’à ce qu’elle le double de volume.
Une fois que la pâte a doublé de volume, diviser la pâte en 5 et façonner les mounas. Laisser de nouveau la pâte reposer jusqu’à ce qu’elle double encore de volume (de 1h30 à 2h).

Préchauffer le four à 150 degrés ; penser à mettre un bol d’eau chaude dans le four pour recréer l’atmosphère des fours de boulanger d’autrefois. Préparer un café serré ; badigeonner vos mounas de café avec un pinceau de cuisine afin de leur donner une bonne coloration (on peut également utiliser un jaune d’ œuf dilué avec de l’eau). Parsemer enfin chaque mouna de sucre perlé ou concassé grossièrement et enfourner pour 35 minutes environ.

Bonus : cette recette de la mouna de Pâques est chère au coeur des pieds noirs qui ont pour habitude de les offrir à leur entourage et à leur famille lors des fêtes pascales. L’usage du café badigeonné sur la pâte nous vient d’Espagne. Les mounas présentées dans un guessa, plat traditionnel dans lequel on fait la graine du couscous ou la pâte à mouna. Généralement, le guessa est en bois d’olivier et marqué au nom des familles (pour ceux qui faisaient cuire leurs mounas dans le four du boulanger).

Sacha et Andrea sont nos experts ès-recettes provençales, allez jeter un oeil à toutes leurs spécialités

2 commentaires

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Bonjour, pour la recette de la mona je voudrais savoir combien de farine doit on ajouter pour le levain merci d’avance et joyeuses pâques

    • Bonjour Maryvonne
      Je vous renvoie à la liste d’ingrédients de la recette : Pour le levain, il faut 1 cube de 42 g de levure de boulanger ; 100 g de farine T55 ; 100 g d’eau de source.
      Je vous souhaite une belle réussite.