Marseille

Gérald Passédat lance Bain Bain, son kiosque de plage 100% gourmand Installé à l’entrée du Petit Nice (anse de Maldormé), ce kiosque proposera chaque semaine, du jeudi au dimanche une carte de délices à emporter. Sandwiches aux saveurs estivales, pan bagnat d’Endoume, salade d’Orient ou de Mykonos, tous ces petits mets sont réalisés dans les cuisines du chef et proposés dans des packs éco-responsables.
Côté sucré, on craque pour le panini à la pâte de noisette, pour le cookie à la pistache ou chocolat, sans oublier l’irrésistible part de cake et les glaces, pour les plus sages, des fruits de saison. Pour se désaltérer pendant les heures chaudes, extractions de jus maison à choisir selon ses envies (revitalisant ou énergisant), smoothie ou kombucha, sans oublier les éternels sodas.
L’équipe de Bain-Bain sensibilisera les clients qui dégusteront sur le rocher, aux gestes écolo pour préserver l’environnement des déchets. Par ailleurs, elle veillera à la propreté des lieux en faisant quotidiennement le tour du rocher et ramassera les déchets éventuels.
• Tarifs : salé à partir de 9 € et sucré à partir de 4 €. Infos auprès du Petit Nice, anse de Maldormé / corniche J.-F. Kennedy 7e arr. ; 04 91 592 592

► Stand-up 360° au Cloître.- Le samedi 29 juin, Affaire de Comédie prend ses quartiers au Cloître pour un spectacle inédit. Les meilleurs humoristes de la scène marseillaise (Baba Rudy, Jo Brami, Nash, Yassir BNF, Kevin Chiocca) se succéderont sur une scène centrale au cœur du patio du Cloître pour une performance à 360° ! Restauration sur place dès 19h30 au restaurant Les Jardins du Cloître. Sous la férule du chef Valentin Small, le restaurant bistronomique proposera plusieurs assiettes variées façon street-food entre terre, vert et mer, dans un format convivial. La restauration sera réalisée sur un modèle street-food, vous n’avez pas besoin de réserver votre repas au préalable.
Le Cloître, 20 Bd Madeleine Rémusat, 13013 Marseille – Parking gratuit sur site. Billetterie ici.

Les Jardins du Cloître au sunset.- Les Apéros de la Digue invitent l’équipe du restaurant du Cloître les 27 juin, 2 et 4 juillet prochain. Dans un décor irréel, le chef Valentin Small et sa brigade de jeunes apprentis dévoués développeront un concept original, face au soleil couchant, autour de produits locaux, frais et certifiés. Des terrains éphémères de pétanque ont été aménagés, pensez à apporter vos boules !
• Transport navette aller-retour : 15 €.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

C’est l’anniversaire de Fernand & Lily.- Une échoppe comme on n’en trouve plus. Dans cette épicerie fine, Julien Baudoin a réuni tout ce que la Provence peut produire de meilleur. Ce passionné a réuni quelque 500 références, des spiritueux (rhums Manikou et crème de rhum maison Trésor, liqueur de thym Limiñana), des bières issues de microbrasseries locales (les Maltfaiteurs, la Bulle), des vins bio et nature (l’Olivette à Bandol, dom. Saint-Jean AOC Pierrevert). Sans oublier les charcuteries, fromages, terrines et confitures  paysannes. L’adresse fête ses 3 ans en ce début d’été, happy birthday Julien !
• 45, rue Coutellerie, Marseille 2e ; 04 91 91 10 17

Art de vivre

Refugee food festival : les chefs réfugiés savent aussi nous faire rêver

Marseille remet le couvert. Un an après, jour pour jour, la cité phocéenne rejoint Cape Town, San Francisco, Bologne et Amsterdam pour le Refugee food festival. Le Refugee food festival est né à Paris il y a deux ans afin de mettre en valeur le talent culinaire des réfugiés et de faciliter leur intégration. Il s’est développé dès 2017 dans onze grandes villes européennes sur un constat : grâce à son pouvoir universel, la cuisine contribue à faire évoluer le regard sur les réfugiés et mobilise les citoyens autour de la table qui devient lieu d’échanges. « Le Refugee food festival a aussi vocation à accompagner l’insertion socioprofessionnelle des cuisiniers réfugiés participants : il a permis à de nombreux chefs de s’insérer dans le milieu de la restauration » se réjouissent par ailleurs les organisateurs.

refugee food festival

“Le festival nous a fait réaliser que l’on pouvait se reconstruire ici en France, et reconstruire tout ce que nous avons perdu. Je sais que ce projet peut aider des centaines de réfugiés en Europe à retrouver espoir,” racontent Nabil et Sousana, cuisiniers réfugiés qui ont participé à l’édition 2017 à Paris. Cette troisième édition sera pilotée par l’association Food Sweet Food et le HCR, l’agence des Nations unies pour les réfugiés, du 12 au 30 juin 2018. Nouveauté cette année : le phénomène gagne en ampleur puisqu’outre les métropoles européennes, l’Afrique du Sud et l’Amérique du Nord rejoignent le mouvement avec Cape Town, New York et San Francisco, soit 14 grandes villes du monde.

Plus de 100 restaurants s’apprêtent à accueillir dans leurs cuisines des chefs réfugiés originaires d’Afghanistan, de Somalie, du Soudan, d’Irak, de Syrie, du Rwanda, d’Ukraine et d’autres pays pour
créer des menus à quatre mains, le temps du festival et pour célébrer la Journée mondiale du réfugié. Du restaurant étoilé à la cantine de quartier, de nombreux établissements soutiennent l’initiative tout à la fois solidaire, politique et culturelle. « Le Refugee food festival mobilise des citoyens bénévoles, des autorités locales, des ONG, des restaurants, des réfugiés et le HCR pour travailler ensemble à changer le regard sur les réfugiés, faciliter leur intégration au sein des sociétés qui les accueillent et créer une expérience partagée autour du festival », insiste Céline Schmitt, porte-parole du HCR. Une belle occasion de découvrir d’autres cuisines et de prouver que déjeuner et dîner riment avec humanité.

refugee food festivalUn repas pour soutenir une cause

Du mardi 12 juin au mercredi 13 juin (déjeuner) + mercredi 13 (dîner), cuisine nigériane avec Anthony Atoba à La Piscine (quai de la mairie, 2e arr.) Réservations au 04 91 89 53 54
Du mardi 12 juin au dimanche 17 juin (déjeuner), cuisine vénézuélienne avec Veronica Garcia Rodriguez au café Borély chez Ariel Lorin, réservations au 04 91 22 46 87
Du mercredi 13 au samedi 16 juin (dîner), cuisine éthiopienne avec Belan Tadese Bekele Chez Soji (bd Philippon), réservations au 04 91 08 25 37
Du vendredi 15 juin au samedi 16 juin (dîner), cuisine soudanaise avec Tibn Ali Hussein aux Grandes Tables de la Friche ; réservations au 04 95 04 95 85
Dimanche 17 juin (midi), cuisine irakienne avec Duraid Hazim à La Mercerie (cours Saint-Louis), réservations au 04 91 06 18 44
Mardi 19 juin (vernissage), pâtisserie syrienne avec Joseph Zahrelban x Oh Faon! pendant le vernissage de l’exposition AiWeiWei Fan-Tan au Mucem
Dimanche 24 juin, participation du Refugee Food Festival aux Dimanches de la Canebière.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.