Marseille Restaurants en Provence

La Cantoche de Louise et Julia, une cuisine tartinée d’amour

Pour déjeuner entre potes, pour parler boulot ou en love duo, le nouveau repaire des sœurs Julia et Louise coche toutes les cases. Dans une cantine tout à la fois auberge contemporaine et taverne méditerranéenne, la terrasse et la salle accueillent des copains, des clients de passage ne faisant aucun effort pour dire bonjour en français, des commerçants voisins et ceux qui savent qu’ici, tout est bien et bon. La carte, tendue avec un regard rieur et le sourire sincère, ratisse large, pour tous les appétits et budgets. cantoche

Il fait chaud et beau, un grand verre de kombucha nature s’impose, garant d’une bonne digestion et d’un renforcement de nos défenses immunitaires. Nous voilà armé pour attaquer la carte et ses suggestions quotidiennement renouvelées. Sashimi de thonine-fregola et haricots verts, cerises et huile de noix-ail des ours : les salades composées sont joyeusement audacieuses. Les légumes paysans sont farcis, à la peau bien tendue, agrémentés de graines de fenouil, polpa, tomates cerises rôties et feuilles de basilic. Le banh mi est irréprochable, garni d’onglet snacké et d’un festival légumier haut en couleurs (carottes-concombre, cébettes, coriandre en bouquets, menthe-persil, oignons rouges et mayo miso).

Bienveillance à tous les étages
Tout est gentil et bienveillant, à l’instar du service joyeux et enthousiaste, des assiettes colorées, de saison et d’une fraîcheur désarmante. Parce qu’elle aime gâter ses habitués, Julia offre quelques petits pains toastés, tartinés de beurre persillé plantés de moules en escabèche et pimenton. Pour Julia, le partage et la générosité sont une réalité dont beaucoup devraient s’inspirer au lieu d’en parler. Comment s’arrêter en si bon chemin quand un mouhalabieh-compotée d’abricots et amandes nous tendent les bras ? Comment résister au chant des sirènes d’un fontainebleau-glace amarena et meringue ?
Alors faut-il réserver son couvert chez les sœurs Toche ? Mais c’est évident ! D’abord parce que c’est une cuisine tartinée d’amour, assaisonnée d’amitié et agrémentée de bonne humeur. Ensuite parce que c’est bon et copieux, nous offrant de facto, un excellent rapport qualité-prix. Oui encore parce que les produits sont frais et garantis locaux et parce qu’on aime le cadre et l’ambiance urbaine cool de l’adresse. Et si vous y allez souvent, vous comprendrez pourquoi cette cantoche mérite à ce point son titre.

Cantoche, 12, rue Haxo, Marseille, 1er ; infos au 06 67 72 92 88. Déjeuner de 12-14 à 20 €, 25 € si on pousse loin le bouchon.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux