Mes recettes

Blanquette de ris de veau au cidre, champignons et grattons à l’estragon

ris de veau

Préparation : 1 heure / Cuisson : 1 heure

Votre marché pour 6 personnes : 3 ris de veau ; 1 gousse d’ail ; 1 vert de poireau ; 1 feuille de laurier ; quelques épluchures de carotte et 1 oignon.
Pour la sauce : 20 cl de cidre sec (basque) ; 100 g de crème liquide.
Pour les champignons : 300 g de champignons blonds (cèpes, girolles, trompettes…) ; 5 cl d’huile d’olive ; 20 g de beurre doux.
Pour les grattons de ris de veau : les parures de ris de veau et 2 branches d’estragon.

On y va : dans un casserole d’eau ajouter la gousse d’ail épluchée et dégermée, le vert de poireau, le laurier, les épluchures de carottes, l’oignon coupé en quatre. Porter à ébullition et laisser frémir. Ajouter les ris de veau et pocher à frémissement pendant 10 minutes. Égoutter et passer le bouillon à la passoire, faire réduire le bouillon de deux tiers. Ajouter le cidre et réduire de moitié, ajouter la crème et réduire à consistance nappante, rectifier l’assaisonnement.
Laver les champignons et tailler si besoin, faire revenir dans de l’huile. Quand ils sont étuvés, ajouter le beurre doux, quand ils sont bien blonds les débarrasser. Déglaçer la poêlée avec un peu de bouillon pour mêler les sucs des champignons au bouillon.
Tailler des morceaux de ris de veau de 20-30 g, réserver. Concasser les plus petits morceaux très finement, faire revenir à l’huile de votre choix. Quand ils sont bien rôtis ajouter une noix de beurre pour terminer la caramélisation.
Égoutter et ajouter l’estragon haché. Assaisonner. Réchauffer doucement la sauce, ajouter les riz de veau pour faire chauffer l’ensemble, dresser et ajouter les champignon et les grattons.

Bonus : la blanquette en version végétarienne ou au poisson, c’est bon !

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.