En direct du marché

Sacha Glaces, le nouveau glacier qui va rafraîchir l’été

sacha glaces

Sacha Copigneaux vient de rejoindre la toute petite famille des glaciers marseillais, les vrais, ceux qui partent de la matière première pour nous la servir en crème glacée ou en sorbet. Passé maître dans l’art de la transformation, à 26 ans à peine, Sacha propose une gamme convaincante de glaces et sorbets : « Dans quelques temps, je vais étoffer l’offre avec des biscuits et une carte de vacherins, 4 en tout, dont les recettes évolueront tout au long de l’année ». Dans son micro laboratoire de 11 m2, installé dans le jardin de la maison familiale, le jeune artisan donne à goûter quelques-unes de ses plus grandes fiertés parmi la vingtaine de parfums à la carte de Sacha Glaces.

Au cœur de février, c’est la pleine saison des agrumes de Sicile, et Sacha excelle avec ses recettes personnelles de cédrat, de mandarine, de citrons femminello et avec les oranges moro, au jus rouge sang : – Je me fournis auprès de producteurs bio en Sicile » assure-t-il. La vanille en gousses, achetées auprès des producteurs de Madagascar, les noisettes françaises fournies par une coopérative bordelaise, les pistaches espagnoles et le sésame utilisé dans la recette du sésame noir sont autant de fiertés pour le chef d’entreprise qui prépare lui-même toutes ses pâtes de fruits secs.

Sacha Glaces

« Intensité des arômes, textures denses, tout se joue au goût », explique Sacha qui a lancé Sacha Glaces en juin 2021. Assurant « sucrer ce qu’il faut et utiliser un lait bio », l’artisan glacier utilise un taux de foissonnement différent au gré des recettes, la vanille nécessitant 30% d’air environ pour éviter que la glace ne se transforme en glaçon compact. Très au fait des questions environnementales, Sacha Copigneaux livre en glacières isothermes ses préparations conditionnées dans des gobelets de carton : – J’aime travailler avec les particuliers car avec eux, je ne suis pas qu’un commerçant. Je parle du produit, j’explique comment il est fait », dit-il.

Le basilic au top
Ancien élève de Kedge Marseille, Sacha Copigneaux a passé 3 ans en Chine pour y faire de l’import-export en produits agroalimentaires français et en costumes sur-mesure haut-de gamme. « A mon retour en France, je me suis lancé dans la pâtisserie en apprentissage chez Marrou aux côtés de Hedi Diop puis me suis initié à la glace, se souvient-il. J’ai passé deux mois Chez Léon aux Lecques avant de me présenter en candidat libre », et obtenir le CAP glacier en juin 2021.
Dans quelques mois, les fraises de Carpentras, les pêches, abricots et melons charentais de Provence prendront le relais des agrumes et des productions hivernales. Pour le moment, Sacha surveille de près le potager familial : après les semis de basilic viendra le temps de la récolte des précieuses fines herbes. Cet été, comme l’an dernier, c’est sûr, la glace au basilic sera encore au top des ventes.

Sacha Glaces, commandes au 06 09 22 05 38. Pot 480 ml : 9 €. Livraison offerte à partir de 2 pots.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler.
Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone,
83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.