Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

6e Arrondissement Marseille Restaurants en Provence

Razzia, la déferlante dwiches sur Notre-Dame-du-Mont

Razzia

Signe des temps : chaque semaine apporte son lot d’ouvertures d’enseignes de sandwiches. La clientèle, quand elle ne télétravaille pas, se détourne de plus en plus des assiettes-couverts au profit de ces options qui proposent un plat complet et copieux pour un ticket restaurant. Les temps de pause déjeuner s’étant réduits à une heure voire 45 minutes, il faut en une bouchée réunir féculents (pain), protéines (viande ou poisson) et légumes. Et parmi les derniers-nés de la galaxie dwiches, on a eu envie de parler de Razzia car tout le monde en parle.
En lieu et place de l’ancien Flocon de Sel dont on regrettera les banh-mi, un duo cool a pris ses marques. La salle, réduite à une dizaine de toutes petites places, regarde Axelle Poittevin, cuistote et « cider drinker » s’agiter derrière le comptoir. Ecrite à la main sur l’ardoise, l’offre est vraiment toute mini avec une recette à la viande et une autre veggie. Une déclinaison à l’assiette (romanesco et celeri rave à la graisse de canard, sauce crème de chèvre et salade) avec ou sans boulettes achève le tableau.

Razzia

Le dwich boulettes (bœuf-porc) s’accompagne de sauce yaourt, de carvi-menthe, fenouil et herbes fraîches. Copieux et richement garni, le dwich remplit sa mission. En vitrine réfrigérée, la Cidrerie bretonne du Golfe présente ses bouteilles de blablabla, de Chouf ou de Ptite cuvée. Zéro sulfite et un label AB témoignant de la démarche des gars de la commune d’Arradon dans le golfe du Morbihan. Pour ceux qui préfèrent les cidres landais, le breuvage fermier de Jehan Lefevre trône en bonne place. Sur le comptoir, des brownies sésame-chocolat, des blondie noisette-chaï et un gâteau au citron-pavot sans beurre accompagnent les cafés de spécialités estampillés la Tisserie.

Alors faut-il aller chez Razzia ? C’est une adresse de passage mais pas de destination comme toutes les enseignes du genre. Le quartier y a déjà pris ses habitudes, ce qui est un évident bon point. Les sandwiches sont copieux mais il faut absolument étoffer le nombre de suggestions car on aimerait bien goûter jusqu’où peut aller la créativité des recettes. Le pain brioché est excellent, l’accueil s’avère avenant et chaleureux. Oui enfin parce que l’adresse fait de gros efforts pour offrir une démarche intègre et ça, c’est plaisant.

Razzia, 2, rue Fontange, Marseille 6e arr. Infos au 07 86 50 60 77. De 9 à 13-15 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.