En direct du marché

La Martinique en invitée du prochain Savim d’automne 2019

C’est dans trois semaines que débutera le Savim d’automne 2019, 31e salon de la gastronomie de Marseille. Au vu du succès de l’édition de l’an dernier, ce millésime 2019 courra encore sur 5 jours et couvrira les halls 1 et 2, ce dernier accueillant, c’est un record, 90 exposants environ. “Que de chemin parcouru, souffle Philippe Colonna, l’organisateur du Savim en rappelant que seuls huit exposants peuplaient le hall 2 voilà 7 ans en arrière”.

Savim d'automne 2019Le Savim d’automne est un rendez-vous majeur car “beaucoup de visiteurs viennent ici pour préparer les fêtes de fin d’année » analyse Colonna. Cette année l’île de la Martinique sera l’invité vedette du salon avec deux grands espaces aménagés réunissant une vingtaine d’exposants en tout. « Il y aura 11 distilleries de rhum AOC, le rhum martiniquais est le seul rhum au monde à jouir d’une AOC, s’enthousiasme l’organisateur. Il y aura des représentants parmi les plus fameux comme Saint-James, Clément ou la très discrète maison Neisson. Ce sont de vieilles marques qui n’exportent pas toutes et les avoir à Marseille est une chance ».

Cette 31e édition du Savim d’automne 2019 sera équitablement représentée par les vins et spiritueux d’un côté, l’offre alimentaire de l’autre. « Les vignerons gagnent en importance et certains ne participent qu’au seul salon de Marseille, se réjouit Philippe Colonna. Cette année, pas moins de 21 vignerons bourguignons arpenteront les allées, ce sont des hommes qui se font rares et les accueillir à Marseille témoigne de leur intérêt pour notre ville ».  En valorisant le monde vigneron, Colonna espère surtout attirer un public d’amateurs exigeants « qui reviennent tous les ans ». Bien sûr, les vins régionaux seront présents avec, par exemple, sept châteauneufs-du-pape . Enfin, autres stars du salon, les fromages seront de la partie avec 10 nouveaux fromagers qui mettront en lumière leurs spécialités fermières au lait cru : « Le fromage, c’est l’incarnation de la France, les chèvres, les vaches, les brebis façonnent les paysages et le territoire. Il faut soutenir les paysans qui font paître leurs bêtes dans la nature », lance Colonna en guise de profession de foi. Sans oublier les 18 producteurs de foie gras et les 18 charcutiers, chocolatiers, confiseurs, pâtissiers, conserveurs sans qui le Savim ne serait pas devenu ce qu’il est.

31e Savim d’automne 2019, du 14 au 18 novembre, parc Chanot, 8e arr.

Téléchargez votre entrée gratuite ici

Le « coup » martiniquais

La venue de 11 rhumeries à Marseille est une opportunité rare car toutes n’exportent pas forcément et leur venue n’échappera pas aux amateurs. La venue de la Martinique à Marseille est un événement en soi car, jusqu’alors, l’île ne participait qu’à des rendez-vous parisiens comme le salon de l’Agriculture ou le Taste of Paris : « Ils veulent changer et valoriser leur image, assure le patron du Savim.  Ce qui leur a plu à Marseille, c’est que ce salon n’a rien de folklorique, c’est un lieu de rencontres et d’échanges où les professionnels viennent compléter leurs carnets de commandes ».
De l’aveu même des organisateurs du Savim d’automne 2019, faire venir la Martinique une fois n’a aucun intérêt mais ce qui compte c’est que Marseille devienne un rendez-vous métropolitain récurrent. « Ils viennent avec des chefs, nous avons aménagé un vaste espace de restauration martiniquaise avec un nombre de places assises supplémentaires pour plus de confort », rassure Colonna qui joue gros sur cette venue.

 

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Le premier livre de Mérouan Bounekraf intitulé Accords, Mets et Vannes est sorti ! Chef trentenaire connu depuis sa participation à Top chef en 2018, et actuellement aux côtés de Julia Vignali, sur M6, en 2e partie de soirée du Meilleur Pâtissier, Mérouan est un cuisinier de talent. Il combine sa passion à un sens de humour prononcé, faisant le show et abordant avec légèreté des recettes sérieuses et techniques. Il se présente comme un cuisinier comique et prouve que dans la profession, on peut être très rigoureux et blagueur. L’auteur est aussi un compétiteur dans l’âme qui manie la langue avec talent, panache et humour. Son péché mignon ? Les jeux de mots qui foisonnent dans l’ouvrage. Dans ce livre joyeux, Mérouan retrace son parcours enrichissant et ses rencontres, il raconte ses débuts, passés 5 années durant, dans une brigade conduite à la dure, dont il garde malgré tout de bons souvenirs. C’est un livre bienveillant comptant 35 recettes classiques retravaillées (avocat-crevettes commis d’office, bi-joues de bœuf, poisson-panais ou encore cigar’misu), un cadeau gourmand et drôle qui se fera une jolie place au pied du sapin.

• Accords Mets et Vannes, Larousse Ed. 144 pages, prix : 16, 95 €.