En direct du marché

La Martinique en invitée du prochain Savim d’automne 2019

C’est dans trois semaines que débutera le Savim d’automne 2019, 31e salon de la gastronomie de Marseille. Au vu du succès de l’édition de l’an dernier, ce millésime 2019 courra encore sur 5 jours et couvrira les halls 1 et 2, ce dernier accueillant, c’est un record, 90 exposants environ. “Que de chemin parcouru, souffle Philippe Colonna, l’organisateur du Savim en rappelant que seuls huit exposants peuplaient le hall 2 voilà 7 ans en arrière”.

Savim d'automne 2019Le Savim d’automne est un rendez-vous majeur car “beaucoup de visiteurs viennent ici pour préparer les fêtes de fin d’année » analyse Colonna. Cette année l’île de la Martinique sera l’invité vedette du salon avec deux grands espaces aménagés réunissant une vingtaine d’exposants en tout. « Il y aura 11 distilleries de rhum AOC, le rhum martiniquais est le seul rhum au monde à jouir d’une AOC, s’enthousiasme l’organisateur. Il y aura des représentants parmi les plus fameux comme Saint-James, Clément ou la très discrète maison Neisson. Ce sont de vieilles marques qui n’exportent pas toutes et les avoir à Marseille est une chance ».

Cette 31e édition du Savim d’automne 2019 sera équitablement représentée par les vins et spiritueux d’un côté, l’offre alimentaire de l’autre. « Les vignerons gagnent en importance et certains ne participent qu’au seul salon de Marseille, se réjouit Philippe Colonna. Cette année, pas moins de 21 vignerons bourguignons arpenteront les allées, ce sont des hommes qui se font rares et les accueillir à Marseille témoigne de leur intérêt pour notre ville ».  En valorisant le monde vigneron, Colonna espère surtout attirer un public d’amateurs exigeants « qui reviennent tous les ans ». Bien sûr, les vins régionaux seront présents avec, par exemple, sept châteauneufs-du-pape . Enfin, autres stars du salon, les fromages seront de la partie avec 10 nouveaux fromagers qui mettront en lumière leurs spécialités fermières au lait cru : « Le fromage, c’est l’incarnation de la France, les chèvres, les vaches, les brebis façonnent les paysages et le territoire. Il faut soutenir les paysans qui font paître leurs bêtes dans la nature », lance Colonna en guise de profession de foi. Sans oublier les 18 producteurs de foie gras et les 18 charcutiers, chocolatiers, confiseurs, pâtissiers, conserveurs sans qui le Savim ne serait pas devenu ce qu’il est.

31e Savim d’automne 2019, du 14 au 18 novembre, parc Chanot, 8e arr.

Téléchargez votre entrée gratuite ici

Le « coup » martiniquais

La venue de 11 rhumeries à Marseille est une opportunité rare car toutes n’exportent pas forcément et leur venue n’échappera pas aux amateurs. La venue de la Martinique à Marseille est un événement en soi car, jusqu’alors, l’île ne participait qu’à des rendez-vous parisiens comme le salon de l’Agriculture ou le Taste of Paris : « Ils veulent changer et valoriser leur image, assure le patron du Savim.  Ce qui leur a plu à Marseille, c’est que ce salon n’a rien de folklorique, c’est un lieu de rencontres et d’échanges où les professionnels viennent compléter leurs carnets de commandes ».
De l’aveu même des organisateurs du Savim d’automne 2019, faire venir la Martinique une fois n’a aucun intérêt mais ce qui compte c’est que Marseille devienne un rendez-vous métropolitain récurrent. « Ils viennent avec des chefs, nous avons aménagé un vaste espace de restauration martiniquaise avec un nombre de places assises supplémentaires pour plus de confort », rassure Colonna qui joue gros sur cette venue.

 

Infos express

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 26 septembre, le restaurant de l’île d’If, Marseille en Face, vous ouvre sa table pour un moment culinaire inédit et unique au pied du château d’If. C’est dans ce lieu chargé d’histoire, face à Marseille et privatisé pour l’occasion que le trio Sébastien Dugast, Romain Nicoli (restaurant Le Môle – Gérald Passedat) accompagnés du cuisinier nomade Emmanuel Perrodin vous propose de vivre une soirée unique autour d’un menu découverte faisant la part belle à l’histoire du lieu et des vins sélectionnés pour l’occasion. Frédéric Presles, invité d’honneur, nous contera un peu d’histoires de Monte-Cristo et d’Alexandre Dumas. Déroulé de la soirée : embarquement au Vieux-Port en direction du château d’If (une navette privée). 18h30 : apéritif au soleil couchant. 19h30 : menu découverte. 22h30 : retour sur Marseille. Tarif : 75 € par personne (incluant apéritif, dîner, vins et navette). Plus d’informations & réservations : romain@lemole-passedat.com / 06 09 55 25 01. Attention, places très limitées.

Samedi 26 septembre journée spéciale “les pieds dans les vignes” à la maison des Vins d’Avignon, sur la place de l’Horloge. Au programme : une matinée pour découvrir la richesse sensorielle des vignobles de la vallée du Rhône par une approche méthodique de la dégustation et un vocabulaire adapté pour percevoir et exprimer les sensations et saveurs. L’après-midi, l’expérience continue dans le vignoble à la rencontre des vignerons et négociants qui font la typicité des vignobles de la vallée du Rhône. De 10h à 17h30. Tarif : 190 €par personne pour la journée. Ce tarif comprend l’initiation à la dégustation, le déjeuner, la visite de 2 domaines viticoles et le transport. Infos auprès de Clémence Durand au 04 90 27 24 00.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter