En direct du marché

Philippe Colonna veut croire en l’organisation d’un Savim d’automne 2020

Le salon des vins et de la gastronomie, le Savim, édition de printemps, a été reporté pour cause de confinement. A l’époque, Philippe et Florent Colonna ses organisateurs, promettaient de revenir à la saison d’automne plus forts et enthousiastes. Prévue du 19 au 23 novembre prochain, cette dernière fait l’objet de toutes les spéculations. Et Philippe Colonna balaie d’un revers de main toute incertitude, affichant un esprit combatif et positif d’autant plus vigoureux qu’il est rare dans le secteur en ce moment : – Une annulation du Savim d’automne 2020 serait un drame pour bon nombre de nos exposants car ce salon représente l’essentiel de leurs ventes”, assure-t-il.

Depuis un mois, toute l’équipe s’est mise en ordre de bataille et a totalement remis en cause l’organisation du salon : les stands déménageront des halls 1 et 2 au hall 3, “ce qui nous fait passer de 10 000 m2 à 14 000 m2, se réjouit Philippe Colonna. Nous en profiterons pour doubler la taille des allées, c’est à  la fois indispensable et une chance”. Comme on s’en doute, les questions sanitaires et sécuritaires monopolisent l’essentiel des discussions entre les Colonna, les responsables du parc Chanot et le chargé de sécurité, en lien avec les marins pompiers. Le déploiement sur le hall 3 est salvateur, selon tous les interlocuteurs, et sera intéressant pour les salons futurs car il permettra d’instaurer un sens de circulation. “Je suis très confiant car notre clientèle est très responsable, calme et je sais qu’elle respectera ces règles dans la quiétude”, juge Philippe Colonna.

Déploiement de mesures
L’organisateur du Savim d’automne 2020 en profite pour rappeler que jamais personne ne touche ni ne manipule les produits et que ça continuera, “ce qui est loin d’être le cas dans les grandes surfaces”, glisse-t-il avec malice. Le public ne pourra plus manger de sandwich au foie gras ou au jambon dans les allées : obligation sera faite de s’asseoir pour manger. “On peut compter sur un service de sécurité très étoffé pour faire respecter les mesures”, souffle Colonna. Bien sûr, les masques obligatoires, les bornes de gel hydroalcoolique et quantité d’autres mesures compléteront les mesures prises pour la bonne tenue du salon : “Personnellement, je pense que le climat va s’améliorer, il suffit d’appliquer des mesures de protection draconiennes. De toute façon, tant qu’il n’y aura pas de vaccin ni de médicament, le virus va perdurer ; la vie économique et sociale doit perdurer” assure Philippe Colonna. Qui n’est pas le seul à avancer cet argument…

Photos Thibault Daguzan

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

La Tournée Sauve ton resto se poursuit dans le 13.- Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! se poursuit dans les Bouches-du-Rhône. Commandez vos repas à l’avance et venez les récupérer auprès des chefs dans chacune des villes étape : Marseille les 19 et 21 janvier, Allauch le 20 janvier, Aix-en-Provence le 22 janvier, Arles le 23 janvier… Plus d’infos et les détails à lire sur mpgastronomie.fr

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.