Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

En direct du marché

Philippe Colonna veut croire en l’organisation d’un Savim d’automne 2020

Le salon des vins et de la gastronomie, le Savim, édition de printemps, a été reporté pour cause de confinement. A l’époque, Philippe et Florent Colonna ses organisateurs, promettaient de revenir à la saison d’automne plus forts et enthousiastes. Prévue du 19 au 23 novembre prochain, cette dernière fait l’objet de toutes les spéculations. Et Philippe Colonna balaie d’un revers de main toute incertitude, affichant un esprit combatif et positif d’autant plus vigoureux qu’il est rare dans le secteur en ce moment : – Une annulation du Savim d’automne 2020 serait un drame pour bon nombre de nos exposants car ce salon représente l’essentiel de leurs ventes », assure-t-il.

Depuis un mois, toute l’équipe s’est mise en ordre de bataille et a totalement remis en cause l’organisation du salon : les stands déménageront des halls 1 et 2 au hall 3, « ce qui nous fait passer de 10 000 m2 à 14 000 m2, se réjouit Philippe Colonna. Nous en profiterons pour doubler la taille des allées, c’est à  la fois indispensable et une chance ». Comme on s’en doute, les questions sanitaires et sécuritaires monopolisent l’essentiel des discussions entre les Colonna, les responsables du parc Chanot et le chargé de sécurité, en lien avec les marins pompiers. Le déploiement sur le hall 3 est salvateur, selon tous les interlocuteurs, et sera intéressant pour les salons futurs car il permettra d’instaurer un sens de circulation. « Je suis très confiant car notre clientèle est très responsable, calme et je sais qu’elle respectera ces règles dans la quiétude », juge Philippe Colonna.

Déploiement de mesures
L’organisateur du Savim d’automne 2020 en profite pour rappeler que jamais personne ne touche ni ne manipule les produits et que ça continuera, « ce qui est loin d’être le cas dans les grandes surfaces », glisse-t-il avec malice. Le public ne pourra plus manger de sandwich au foie gras ou au jambon dans les allées : obligation sera faite de s’asseoir pour manger. « On peut compter sur un service de sécurité très étoffé pour faire respecter les mesures », souffle Colonna. Bien sûr, les masques obligatoires, les bornes de gel hydroalcoolique et quantité d’autres mesures compléteront les mesures prises pour la bonne tenue du salon : « Personnellement, je pense que le climat va s’améliorer, il suffit d’appliquer des mesures de protection draconiennes. De toute façon, tant qu’il n’y aura pas de vaccin ni de médicament, le virus va perdurer ; la vie économique et sociale doit perdurer » assure Philippe Colonna. Qui n’est pas le seul à avancer cet argument…

Photos Thibault Daguzan

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.