Bouches-du-Rhône

Prix Agricole des Produits de Provence.- La Métropole AMP vient d’organiser la première édition du prix agricole des produits de Provence afin de valoriser l’excellence et la diversité de son agriculture et de ses productions. Vins, huiles d’olive, miels, bières et calissons : au total, onze catégories de produits ont été soumises à l’appréciation du jury composé de chefs, d’élus du Projet alimentaire territorial, de référents du réseau « Nos cantines durables », d’agents métropolitains (y compris de son directeur général des services), du président de la chambre d’agriculture Monsieur Levêque et du Grand Pastis. Etait aussi présent Christian Burle, 15e vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture et ruralité, à l’Alimentation et Circuits courts et maire de Peynier. Chaque table a dégusté 3 produits différents, soit entre 15 et 20 échantillons au total. Un expert produit a accompagné la dégustation de chaque table sans jamais intervenir dans les notations et commentaires du jury. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 28 mai.
Vin rouge AOP :  cuvée MIP collection AOP Côtes de Provence, Made in Provence, Puyloubier
Vin rosé AOP : Rose Bon Bon AOP Côtes de Provence, domaine des Diables, Puyloubier
Vin rosé IGP : Terre de passion IGP Méditerranée, vignobles du Roy René, Lambesc
Vin blanc IGP : cuvée tradition IGP Méditerranée, domaine Richeaume, Puyloubier
Huile d’olive AOP fruité vert vierge extra : AOP Provence château Montaurone, Saint-Cannat
Huile AOP d’olive maturée fruité noir : AOP Provence château Calissanne, Lançon-Provence
Miel de Garrigue IGP Provence :  les Ruches du Roy à Simiane-Collongue
Bière blonde :  Pacific Ale, brasserie artisanale de Provence à Rousset
Bière ambrée :  Thymbrée, brasserie Epicentre à Pertuis
Bière blanche : Gaby brasserie Zoumaï, Marseille
Calissons d’Aix :  calissons aux amandes de Provence, confiserie du Roy René, Aix-en-Pce.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

La Barasse

Les halles de producteurs de la Barasse fêtent leurs 5 ans. Rendez-vous jeudi 13 juin pour retrouver une trentaine de paysans-producteurs. De 17h à 19 heures, goûter offert : jus de fruit frais ou sirop, biscuits colorés d’Emacréa, et des fruits. Grande tombola gratuite, avec des produits du marché à gagner et ambiance musicale. Les halles de la Barasse, ont accueilli près de 40  000 visiteurs en 5 ans (en intégrant la fréquentation du début de saison 2024 de mars à juin). + 20% de fréquentation en 2023 par rapport à 2022. Et un très bon début de saison 2024. Le marché des 5 ans sera le 165e marché organisé depuis l’ouverture en 2020 avec près de 200 tonnes de produits vendus depuis 2020 (dont 70 tonnes en 2023). Plus de 750 000 € de chiffre d’affaire ont été générés depuis 2020 (270 000 € pour 2023). 58 paysans ou artisans ont participé à au moins 1 marché depuis 2020. En 2024 : 27 producteurs ou artisans se relaieront sur la saison. Les producteurs exercent dans un rayon de 45 km autour de Marseille depuis 2020.

En direct du marché

Savim de printemps : le millésime 2018 entre succès et nouveautés

Savim de printempsLe 16e Savim de printemps est annoncé et se déroulera, comme d’habitude, au parc Chanot du 23 au 26 mars prochain. Elevé au rang de phénomène culturel par son promoteur et fondateur, Philippe Colonna, le Savim est devenu un classique du paysage gastronomique français ; il est devenu le premier salon gastronomique de France, chacune de ses sessions attirant plusieurs dizaines de milliers de visiteurs. « J’assume l’intégralité de la sélection des exposants présents, assure Colonna non sans fierté. Le Savim, c’est la rencontre des producteurs avec les consommateurs. Je ne veux ni revendeurs, ni négociants, je veux que le consommateur fasse part de ses remarques en direct au producteur ou à l’éleveur ». Une volonté qui profite, entre autres avantages, aux visiteurs qui achètent leurs vins aux prix départ cave.

UN JOUR DE PLUS En cette année 2018, le Savim fête ses 30 ans d’existence. Fondé en 1989 à Istres, le Savim a très rapidement connu un vif succès au point de déménager à Marseille. Pour marquer l’événement, le Savim d’automne passera de 4 à 5 jours et débutera le jeudi 15 novembre pour s’achever le 19 novembre 2018. « Nous rajouto,ns un jour de plus, du jeudi au lundi inclus, car nous accueillons trop de monde et souhaitons qu’avec un jour d eplus le public puisse évoluer dans le salon avec un maximum de confort » justifie Colonna. Ultime preuve d’un succès qui ne se dément pas.

Le Savim de printemps, comme ses éditions précédentes, confirmera les équilibres sur lesquels Philippe Colonna veille jalousement : il y aura presqu’autant de stands voués aux vins et spiritueux qu’à l’alimentaire soit 250 en tout. Entre autres nouveautés ce printemps, on ira à la rencontre Charles Trabaud dont les pois chiches et lentilles font la renommée du petit village varois de Rocbaron. Trabaud revendique une production annuelle de quelque 80 tonnes ; déjà présent sur les marchés de Brignoles et des producteurs engagés à Cuers, notre homme débarque à Marseille et mérite le meilleur accueil. « Je recommande aussi les huiles d’olive extra vierges bio de la famille Fausone, ajoute Philippe Colonna. La marque est aussi très réputée pour sa gamme de produits à la truffe blanche d’Alba. C’est Stefania Fausone qui a pris la succession de son papa Giovanni qui a fondé l’entreprise en 1948″.

Autre découverte de ce millésime printanier, les châtaignes bio du Mas de Valmalle : « Mélissa Brun et Nicolas Boutin exploitent les châtaigneraies encerclant le village de Chamborigaud depuis 2013. Le jeune couple travaille en bio des variétés locales comme la figarette, la pellegrine ou la rabairaise, énumère Philippe Colonna. Farines, confitures, marrons au naturel, leur production atteint de 6 à 8 tonnes selon les années et c’est un délice ! » Les amateurs de châteauneufs-du-pape seront aussi à la fête avec l’arrivée, pour la première fois du domaine du comte Christophe de Courten : « Une famille exploite cette terre depuis 7 générations, leurs blancs et rouges sont beaux et fins, de très beaux vins »… dit Colonna. Comme s’il fallait encore nous convaincre de l’excellence de la sélection du Savim.

Téléchargez votre invitation gratuite

16e Savim de printemps du vendredi 23 au lundi 26 mars 2018, parc Chanot, hall1. Inscriptions sur place aux cours d’initiation à la dégustation de vin : 3 séances d’une heure par jour (pas de cours le lundi et limitées à 24 personnes) à 13h, 15h et 17h, tarif : 5 euros par personne. De 10h à 20h (et18h le lundi) ; entrée : 8 euros avec un verre à dégustation offert.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.