En direct du marché

Savim de printemps : le millésime 2018 entre succès et nouveautés

Savim de printempsLe 16e Savim de printemps est annoncé et se déroulera, comme d’habitude, au parc Chanot du 23 au 26 mars prochain. Elevé au rang de phénomène culturel par son promoteur et fondateur, Philippe Colonna, le Savim est devenu un classique du paysage gastronomique français ; il est devenu le premier salon gastronomique de France, chacune de ses sessions attirant plusieurs dizaines de milliers de visiteurs. “J’assume l’intégralité de la sélection des exposants présents, assure Colonna non sans fierté. Le Savim, c’est la rencontre des producteurs avec les consommateurs. Je ne veux ni revendeurs, ni négociants, je veux que le consommateur fasse part de ses remarques en direct au producteur ou à l’éleveur”. Une volonté qui profite, entre autres avantages, aux visiteurs qui achètent leurs vins aux prix départ cave.

UN JOUR DE PLUS En cette année 2018, le Savim fête ses 30 ans d’existence. Fondé en 1989 à Istres, le Savim a très rapidement connu un vif succès au point de déménager à Marseille. Pour marquer l’événement, le Savim d’automne passera de 4 à 5 jours et débutera le jeudi 15 novembre pour s’achever le 19 novembre 2018. “Nous rajouto,ns un jour de plus, du jeudi au lundi inclus, car nous accueillons trop de monde et souhaitons qu’avec un jour d eplus le public puisse évoluer dans le salon avec un maximum de confort” justifie Colonna. Ultime preuve d’un succès qui ne se dément pas.

Le Savim de printemps, comme ses éditions précédentes, confirmera les équilibres sur lesquels Philippe Colonna veille jalousement : il y aura presqu’autant de stands voués aux vins et spiritueux qu’à l’alimentaire soit 250 en tout. Entre autres nouveautés ce printemps, on ira à la rencontre Charles Trabaud dont les pois chiches et lentilles font la renommée du petit village varois de Rocbaron. Trabaud revendique une production annuelle de quelque 80 tonnes ; déjà présent sur les marchés de Brignoles et des producteurs engagés à Cuers, notre homme débarque à Marseille et mérite le meilleur accueil. “Je recommande aussi les huiles d’olive extra vierges bio de la famille Fausone, ajoute Philippe Colonna. La marque est aussi très réputée pour sa gamme de produits à la truffe blanche d’Alba. C’est Stefania Fausone qui a pris la succession de son papa Giovanni qui a fondé l’entreprise en 1948″.

Autre découverte de ce millésime printanier, les châtaignes bio du Mas de Valmalle : “Mélissa Brun et Nicolas Boutin exploitent les châtaigneraies encerclant le village de Chamborigaud depuis 2013. Le jeune couple travaille en bio des variétés locales comme la figarette, la pellegrine ou la rabairaise, énumère Philippe Colonna. Farines, confitures, marrons au naturel, leur production atteint de 6 à 8 tonnes selon les années et c’est un délice !” Les amateurs de châteauneufs-du-pape seront aussi à la fête avec l’arrivée, pour la première fois du domaine du comte Christophe de Courten : “Une famille exploite cette terre depuis 7 générations, leurs blancs et rouges sont beaux et fins, de très beaux vins”… dit Colonna. Comme s’il fallait encore nous convaincre de l’excellence de la sélection du Savim.

Téléchargez votre invitation gratuite

16e Savim de printemps du vendredi 23 au lundi 26 mars 2018, parc Chanot, hall1. Inscriptions sur place aux cours d’initiation à la dégustation de vin : 3 séances d’une heure par jour (pas de cours le lundi et limitées à 24 personnes) à 13h, 15h et 17h, tarif : 5 euros par personne. De 10h à 20h (et18h le lundi) ; entrée : 8 euros avec un verre à dégustation offert.

En bref

Ban des Vendanges à Visan Pour cette 5e édition, les festivités débuteront à 17h, par un concert de l’orchestre de chambre de Lyon, dirigé par Vincent Balse (concerto pour piano en la majeur KV 488 de W.A. Mozart ; concerto pour 2 violons en ré mineur de J.-S. Bach ; quintette pour piano et cordes de N. Kapustin ; valse sentimentale de I. Tchaïkovski ; Azul Tango de R. Galliano).
A l’issue du concert, le défilé des membres de la confrérie Saint-Vincent de Visan, (une des plus vieilles confréries bachiques de France) intronisera quatre personnalités sur la place du Jeu de Paume. Un buffet sera ensuite dressé dans la cour de l’hôtel de Pellissier où seront servies les cuvées de 10 caves et domaines de l’appellation. A l’origine du ban des vendanges, le seigneur local levait une bannière à ses armes, d’où le nom de ban, ce qui levait l’interdiction de ramasser du raisin et non pas l’autorisation de commencer la vendange. Le raisin était goûté par les autorités compétentes qui déclaraient qu’il était mûr. La récolte et le foulage pouvaient alors commencer. Infos et réservations au 04 90 41 97 25 ; tarif : 30€.

Arles, expo au chardon Du 1er août au 30 septembre, le restaurant accueille l’exposition du photographe Samir Ben Rahma : “les Catalanes”. “Nous sommes honorés d’accueillir sur nos murs et pour le plus grand bonheur de vos pupilles, de votre mémoire, de la mémoire des Marseillais, cette expo qui est un hommage au passé, aux femmes et à leurs années glorieuses !” explique l’équipe du restaurant, réputé pour accueillir tout au long de l’année des chefs en résidence, des vignerons, des artistes et des bons vivants. 37, rue des Arènes à Arles ; infos au 09 72 86 72 04.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Abonnez-vous à notre newsletter