Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie B R U M E S, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
La sélection du GP
• Atelier cuisine, « vinyles à déguster » pour les 8 ans et plus avec le Studio Mille Feuilles, mardi 21 mai  à 18h30 à la médiathèque de Cavaillon, 60, rue Véran Rousset (gratuit).
• De l’encre et du vin, un atelier d’écriture accompagné d’une dégustation de vins ! Animé par Alexandre Tran autour de deux ou trois thèmes (une photo, une citation, un vers…) pour se lancer dans l’écriture. A partir de 18 ans, mardi 21 mai 19h.
• Dj set Pastaciutta, une performance musicale et culinaire de Floriane Facchini avec Clément Martin. Ce DJ set allie musiques méditerranéennes qui évoquent avec « amore » le goût de la cuisine italienne et préparation de pâtes fraîches à déguster ensemble entre autres joyeusetés. Le mer. 22 mai de 18h30 à 21h30 (gratuit).

Suis-nous sur les réseaux

Villeneuve-lès-Avignon

► 3 chefs – 5 étoiles au Prieuré.- C’est l’histoire de 3 chefs – Christophe Chiavola, chef étoilé du Prieuré, Glenn Viel, chef triplement étoilé à l’Oustau de Baumanière et Grégory Mirer, chef étoilé privé – qui, sous le signe de l’amitié, nous proposent une soirée exceptionnelle au Prieuré de Villeneuve-lès-Avignon. Une cuisine d’instinct, surprenante, inspirée par la nature, épurée, aux multiples saveurs de Provence et d’ailleurs qui fait la part belle au produit : « Dans le ventre d’un calalard » par Glenn Viel, « Le petit bateau, rapide mais pas trop » par Christophe Chiavola, « De la terre à la plume » par Grégory Mirer. Laissez-vous embarquer et vivez une parenthèse gastronomique en 5 plats.
• Menu 6 mains, en 5 plats avec accord mets et vins (380 € -places limitées) le mercredi 22 mai au dîner. Réservation uniquement par téléphone : 04 90 15 90 15.

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

7e Arrondissement Marseille Restaurants en Provence

Chez Sessun Alma, la cuisine de Zuri s’exonère des frontières

Sessun alma

S’il est une adresse solaire, c’est bien ici. Sessun Alma (âme en Espagnol) est un concept-store cathédrale réunissant tout l’art de vivre à Marseille selon le bon feeling de la fondatrice de la marque, Emma François. Comme tout bon concept-store qui se respecte, l’espace restauration occupe une place de choix au milieu de la sélection fringues, objets déco et livres d’images qui signe la ligne stylistique. Pendants quelques années, Aline Chemla a régalé pêle mêle une foule arty, de touristes et autres voisins attirés par le très bon rapport qualité-prix et la vocation veggie de l’adresse. Aline partie, voici qu’est inauguré un cycle de chefs en résidence, qui pour quelques semaines, qui pour quelques mois, inauguré par  la très souriante et joviale Zuri Camille de Souza. Née en Inde, Camille a le voyage pour bagage et s’est nourrie des cuisines arabe en palestine, grecque et indienne évidemment. Il en résulte une vision assez politique du goût qui s’exonère des frontières et se joue des épices comme des influences.

Sessun alma

La carte ne s’encombre guère des circonvolutions de mise ailleurs, et aligne 4 propositions salées, 3 sucrées. Le taboulé et cédrat réunit joliment acide et amer, l’acide d’un agrume et l’amertume des écorces blanches doucement soutenue par la tiédeur de la graine assaisonnée d’une huile d’olive aux arômes très appuyés, de type maturé. On aurait pu hésiter entre le riz noir-chou rouge acidulé kumquat et légumes de saison et le curry au lait de coco-basmati et salade du jour. Ce dernier est très bien amené avec des assaisonnements relevés qui s’appuient sur le curry. La rondeur du lait de coco et la salade cuite complémentent l’assiette avec une touche crémée pensée comme un condiment.
Il n’y a pas de brownie au chocolat noir aux épices chaï-ganache chocolat pourtant promis à la carte. Le dessert est remplacé par un duo de crèmes chocolat et marron, en deux densités, dressées sur un fond de tarte façon pâte filo, usuellement usitée pour les bakhlava. Quelle bonne idée, l’ensemble rivalisant de légèreté et d’originalité.

Sessun alma

Et si vous aviez la bonne idée d’aller déjeuner chez Sessun Alma ? Premier argument : l’accueil est délicieux, gentil, bienveillant et souriant. Des qualités qui confinent à la vertu tant le comportement du personnel est méprisant dans les adresses modeuses. Deuxième argument : le travail de Zuri Camille de Souza est léger, digeste et délicat. On en oublie ses partis-pris végétariens tant la persistance des saveurs et la maîtrise des épices sont excellents. Troisième argument : on passe un très agréable moment dans un lieu qui donne à découvrir le Sessun spirit à la découverte des produits aux origines mentionnées sur la carte. Courez-y, Zuri est là jusqu’au 1er avril.

Sessùn Alma, 127, rue Sainte, Marseille 7e arr. ; 04 81 92 25 67. Déjeuner de 15 à 30 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.