En direct du marché

Pâtisserie Sisilia, un an déjà et encore plein d’ambitions

Christopher Sisilia et Céline Brest soufflent la première bougie de leur pâtisserie inaugurée à la fin septembre 2020. Comme la suite logique d’une jeune carrière pour ce pâtissier de 34 ans, au parcours exclusivement marseillais. « Pendant 5 ans, je n’ai travaillé qu’en laboratoire pour des restaurants et de l’événementiel, raconte Christopher. Et les années passant, la demande pour un point de vente grand public s’est accrue ». « Quand j’ai vu et goûté ses créations, j’ai proposé à Christopher de sauter le pas et d’ouvrir un magasin en m’associant à lui » complète Céline, sa compagne.
Le choix de quelque huit gâteaux de table en semaine s’étoffe à 12-15 propositions le week-end. Un assortiment auquel s’ajoutent des gâteaux de voyage (cakes), des biscuits (navettes, cookies) et des entremets à partager en fin de repas. « Je travaille en circuits courts, donc je fonctionne à la saison, les fruits sont meilleurs quand ils viennent d’ici », argumente le pâtissier. Une proximité à savourer toute l’année sous forme de confitures maison aux fraises, abricots et figues.

Sisilia se fait le chantre d’une « pâtisserie fine », c’est-à-dire « allégée en sucre, sans crème au beurre avec une attention toute particulière portée au visuel et aux textures. Aujourd’hui, tout a été créé, chacun adapte les recettes mais plus rien n’est inventé » estime-t-il. Et un bon gâteau, qu’est-ce que c’est ? « Il doit avoir du goût et un bel équilibre de saveurs. Les clients sont de plus en plus sensibles à la légèreté et au visuel, reconnaissons qu’offrir une belle boîte de gâteaux, ça impressionne ».

Revendiquant une production intégralement artisanale et maison, Christopher Sisilia accepte la critique constructive et balaie d’un revers de main les commentaires aigris : – La critique est saine et fait avancer mais si on vous dit ‘c’est dégueulasse’ c’est contre-productif et ça ne veut rien dire. En revanche, parler d’un dosage ou d’une présentation, ça me plaît »

« Le visuel, c’est devenu primordial »

Christopher Sisilia

Avec des tarifs « supportables » pour rester au plus proche de leurs clients, les gâteaux de la pâtisserie Sisilia sont affichés à 4 € pièce, une façon pour le couple Christopher-Céline de régaler le plus grand nombre mais « l’augmentation permanente des matières premières et des charges au quotidien nous oblige à de difficiles équilibres » disent-ils. Pour l’heure, le soleil brille sur l’enseigne et Christopher rêve d’une deuxième boutique « avec pignon sur rue, un magasin bien exposé et pourquoi pas dans une autre ville du département ? ». Mais impossible de savoir où.

Pâtisserie Sisilia, 46, avenue de Saint-Barnabé, Marseille 12e arr. ; infos au 04 91 30 67 80.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter

En bref

Juris food. Le prochain déjeuner Juris food aura lieu le lundi 31 janvier et aura pour thème : « La démarche de transition juridique globale initiée par Marseille dans la dynamique des négociations internationales sur le climat » par Jean-Charles Lardic. Un cocktail déjeunatoire suivra afin de prolonger les échanges librement entre les participants. Vous pouvez dès maintenant vous inscrire et régler votre participation en cliquant sur ce lien (un compte paypal n’est pas obligatoire pour cela, le paiement peut se faire directement par CB). Paf : 29 €. Pour des questions d’organisation, l’inscription par retour de mail est obligatoire : smlorganisation@gmail.com
Le déjeuner aura lieu au New Hôtel of Marseille, bd Charles-Livon, 7e (parking Pharo).