Bouches-du-Rhône

Prix Agricole des Produits de Provence.- La Métropole AMP vient d’organiser la première édition du prix agricole des produits de Provence afin de valoriser l’excellence et la diversité de son agriculture et de ses productions. Vins, huiles d’olive, miels, bières et calissons : au total, onze catégories de produits ont été soumises à l’appréciation du jury composé de chefs, d’élus du Projet alimentaire territorial, de référents du réseau « Nos cantines durables », d’agents métropolitains (y compris de son directeur général des services), du président de la chambre d’agriculture Monsieur Levêque et du Grand Pastis. Etait aussi présent Christian Burle, 15e vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture et ruralité, à l’Alimentation et Circuits courts et maire de Peynier. Chaque table a dégusté 3 produits différents, soit entre 15 et 20 échantillons au total. Un expert produit a accompagné la dégustation de chaque table sans jamais intervenir dans les notations et commentaires du jury. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 28 mai.
Vin rouge AOP :  cuvée MIP collection AOP Côtes de Provence, Made in Provence, Puyloubier
Vin rosé AOP : Rose Bon Bon AOP Côtes de Provence, domaine des Diables, Puyloubier
Vin rosé IGP : Terre de passion IGP Méditerranée, vignobles du Roy René, Lambesc
Vin blanc IGP : cuvée tradition IGP Méditerranée, domaine Richeaume, Puyloubier
Huile d’olive AOP fruité vert vierge extra : AOP Provence château Montaurone, Saint-Cannat
Huile AOP d’olive maturée fruité noir : AOP Provence château Calissanne, Lançon-Provence
Miel de Garrigue IGP Provence :  les Ruches du Roy à Simiane-Collongue
Bière blonde :  Pacific Ale, brasserie artisanale de Provence à Rousset
Bière ambrée :  Thymbrée, brasserie Epicentre à Pertuis
Bière blanche : Gaby brasserie Zoumaï, Marseille
Calissons d’Aix :  calissons aux amandes de Provence, confiserie du Roy René, Aix-en-Pce.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

La Barasse

Les halles de producteurs de la Barasse fêtent leurs 5 ans. Rendez-vous jeudi 13 juin pour retrouver une trentaine de paysans-producteurs. De 17h à 19 heures, goûter offert : jus de fruit frais ou sirop, biscuits colorés d’Emacréa, et des fruits. Grande tombola gratuite, avec des produits du marché à gagner et ambiance musicale. Les halles de la Barasse, ont accueilli près de 40  000 visiteurs en 5 ans (en intégrant la fréquentation du début de saison 2024 de mars à juin). + 20% de fréquentation en 2023 par rapport à 2022. Et un très bon début de saison 2024. Le marché des 5 ans sera le 165e marché organisé depuis l’ouverture en 2020 avec près de 200 tonnes de produits vendus depuis 2020 (dont 70 tonnes en 2023). Plus de 750 000 € de chiffre d’affaire ont été générés depuis 2020 (270 000 € pour 2023). 58 paysans ou artisans ont participé à au moins 1 marché depuis 2020. En 2024 : 27 producteurs ou artisans se relaieront sur la saison. Les producteurs exercent dans un rayon de 45 km autour de Marseille depuis 2020.

Magazine

On a retrouvé Stephan Paroche, nouveau chef du Hameau des Baux

Depuis janvier dernier, les connaisseurs se demandaient où avait disparu Stephan Paroche. Sur le compte Facebook du cuisinier de 44 ans, les indices le situaient en Provence, réveillant les questions de ceux qui pensaient le retrouver sur la Côte d’Azur. Cette semaine, son arrivée au Hameau des Baux a été officialisée, une arrivée officieuse datée de la mi-mars dernier. « C’est vrai, initialement j’étais sur un projet varois mais me réorienter vers ce complexe hôtelier de 5 étoiles », explique Stephan Paroche.

Stephan ParocheLe Hameau des Baux est établi au pied du massif des Alpilles, au centre d’une propriété de cinq hectares de nature préservée. Village typiquement provençal sublimé par une touche contemporaine, ce concept-hôtel est un lieu d’art et de culture, un espace proposant un service hôtelier « façon chambre d’hôtes » de 20 chambres où on accueille « comme à la maison ». Ce resort a reçu le titre de « Meilleur espoir et créativité d’hôtel en Europe » par le jury international du prix Villégiature Awards 2016. Stephan Paroche devra gérer le pôle restauration du Hameau des Baux avec ses 3 offres : « La Table est le restaurant gastronomique du Hameau. J’y servirai une cuisine dans le droit fil de celle que je proposais à Sisteron avec un niveau égal à celui des prestations hôtelières. L’objectif avoué, c’est de décrocher une étoile au Michelin » reconnaît Paroche. Le cuisinier s’est fixé un cap mais pas de date précise : « Le propriétaire du Hameau et son directeur veulent avant tout le bien-être des clients mais j’espère que d’ici deux ans, une étoile brillera sur la Table ».

La deuxième proposition, c’est le Camion bleu : « Du 15 juin au 15 septembre, chaque soir, un food-truck animera la place centrale du village. Il servira une cuisine saine à base de produits locaux et frais. On va installer une rôtissoire pour conforter l’esprit convivial de la place. Porcelet, épaule d’agneau, taureau, poissons y seront servis au gré des menus écrits sur l’ardoise » poursuit Stephan Paroche. Dernier espace restauration, sorte de vitrine du Hameau des Baux, une ambassade de l’esprit Paroche : l’Avant-Goût est un lieu de vie directement situé sur la place de Maussane-les-Alpilles, « ce sera une adresse ouverte du petit-déjeuner jusqu’au soir tard, explique le cuisinier. Tout à la fois épicerie fine et pâtisserie, l’Avant-goût permettra de boire un café, un thé, de manger un gâteau, une viennoiserie tout au long de la journée ». A midi et pour dîner, deux formules permettront d’y manger en toute simplicité…

Stephan Paroche est un cuisinier autodidacte qui a dirigé la Magnanerie, à Aubignosc, aux portes de Sisteron, pendant 18 ans. Avec un Bib gourmand, son restaurant était un passage obligé pour qui traversait les Alpes de haute-Provence. Faisant sien l’adage « Rien n’est fait à la maison, tout est fait en cuisine », Paroche devrait conduire une brigade de quelque 14-15 personnes. « Pour l’heure, je suis encore en période de recrutement, je lance un appel aux passionnés » dit-il avec le sourire. Une aventure nouvelle débute pour lui au Hameau des Baux.

Le Hameau des Baux, chemin de Bourgeac, 13520 le Paradou ; infos au 04 90 54 10 30.
Restaurant la Table, menu midi : 35 euros. Soir : 29, 69 89 euros.
Camion bleu : aux environs de 30 euros le soir uniquement.
L’Avant-goût, plat du jour 12 euros et menu carte : 27 euros.