Marseille Restaurants en Provence

Le Culti by Matière Brut, l’été en terrasse a débuté

Culti by Matière Brut

Jérémy Julien nous avait promis une terrasse pour l’été et il a tenu parole. Son restaurant du boulevard Bompard déménage tout l’été et investit la terrasse du bar-tabac Culti au Roucas-blanc. Les habitués connaissent le chemin, il suffit de traverser le tabac et de prendre les escaliers pour rejoindre la terrasse toute végétalisée, abritée du vent et de la circulation auto. Pas de bruit, du soleil et une ambiance cool au menu. La jauge de la terrasse du Culti by Matière Brut réunit quelque 55 couverts pour une équipe de jeunes serveurs qui renouent avec le coup de feu, ce fameux moment où les clients arrivent tous en même temps, commandent tous en même temps et repartent tous en même temps.

Culti by Matière Brut

Tel qu’en lui-même, Jérémy nous a sorti l’artillerie lourde du Matière Brut avec, en entrée, une andouillette de Bobosse, confit d’oignons et moutarde, un carpaccio de rôti de boeuf en croûte de poivre, une salade de poulpe agrumes et tomate. Côté plats, Jérémy mise sur les valeurs sûres : un risotto aux asperges, une saucisse signée Luca Morand, un poulpe fumé à l’encre de seiche et jus, un poulet bio rôti et truffé sous la peau.

Et c’est bon ? Le boudin noir, piment d’Espelette bouscule les habitudes, servi avec un ail noir confit, des framboises comme un condiment ; présentée en tartine croustillante juste grillée, la portion est généreuse et peut être partagée pour un hors-d’oeuvre léger. Suit une saucisse signée du jeune boucher de 24 ans, Luca Morand, installé à Endoume. Jérémy la propose avec, au choix, une purée de pommes de terre ou la « polenta de maman », vibrant hommage à celle qui, en ce premier jour à la terrasse du Culti, est venue encourager son fils. Originale façon d’agrémenter le tartare de boeuf, la brigade y ajoute un pistou de basilic, des noisettes, des copeaux de parmesan et des câpres. Au final, une assiette très personnelle et novatrice pour peu qu’on y ajoute un peu de sel pour lui donner du relief.

Culti by Matière Brut

Jérémy Julien est un garçon d’Endoume, il a la fibre « patriotique » et met un point d’honneur à travailler avec les commerçants voisins de son restaurant : la fromagerie Lucienne, Luca Morand et Sabrina Guez par exemple. La présence à la carte de cette pâtissière suffit à redonner de l’appétit à la fin d’un bon repas. Le finger au yuzu  est un petit bijou d’équilibre, un sans-faute d’harmonie, une pâtisserie à la présentation simple mais terriblement classieuse.

Alors faut-il retrouver le chemin du Culti by Matière Brut ? Mais bien évidemment ! Une carte bourrée de bonnes intentions et une terrasse au calme, verdoyante et loin de toute circulation devrait déjà vous mettre la puce à l’oreille. Oui encore pour déguster les rouges du domaine de Cristia, en Châteauneuf-du-Pape, domaine dont on ne peut que louer l’approche bio qui respecte l’identité des côtes-du-Rhône. Oui encore parce que Jérémy Julien, est comme un grand vin : il se bonifie avec le temps et on sait d’avance qu’au plus on avancera vers l’été plus cette brigade maîtrisera la carte. Oui enfin car la bonne humeur contagieuse vous fera vite oublier les affres de l’hiver… Vivent les restos au grand air.

Le Culti by Matière Brut, 222, chemin du Roucas Blanc, Marseille 7e arr. ; infos et résas au 04 91 90 80 92. Carte de 30 à 40 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux