Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Les réservations pour dîner sur l’île Degaby sont ouvertes. De mai à octobre, l’île Degaby accueille un restaurant et un bar éphémères, une première dans l’histoire séculaire de ce fortin construit pour une vedette de music-hall au début du XXe siècle. Le restaurant proposera tout l’été  une cuisine tournée vers la Méditerranée, faisant la part belle à la saison, aux producteurs et artisans de la région. Des plats signatures pourront être partagés accompagnés d’une carte de vins sélectionnés avec soin. La réservation est indispensable afin d’assurer le transport en bateau. La carte proposera 3 entrées, 3 plats et 3 desserts, ainsi que des plats signature pensés comme des pièces à partager.C’est Sébastien Dugast qui assurera la partition comestible.

Originaire de Nantes et après avoir bossé dans des restaurants étoilés, il fut un temps le chef de la SMA Stéréolux à Nantes où il a pu associer ses deux passions, la cuisine et la musique. Après avoir roulé sa bosse en Auqstralie et aux USA, il s’installe à Marseille en 2012 au côté de Gérald Passédat au Môle, au cœur du Mucem. Attaché aux techniques de la cuisine traditionnelle française, Sébastien Dugast cherche la simplicité dans le travail du produit rigoureusement choisi. La maîtrise des cuissons et des jus sont fondamentaux pour lui. En 2021, Sébastien Dugast co-crée Mensa avec Romain Nicoli. Ils accompagnent l’île Degaby depuis 2023 pour la création de son bar et de son restaurant.
• Pour réserver vos soirées, c’est ici.

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.

Suis-nous sur les réseaux

Magazine

Titoff fait son chef et cuisine avec ses potes sur France3

Titoff en Cuisine qui pose pour le Grand Pastis

Il nous régalait avec ces bons mots, il nous surprendra avec ses bons petits plats. L’humoriste marseillais Titoff débarque sur France 3 le 9 mars prochain avec une émission culinaire, « Titoff fait son chef », un registre où on ne l’attendait pas et dans lequel, contre toute attente, il excelle. Vingt-six minutes durant, épaulé par l’influenceuse culinaire azuréenne Farah, le comédien nous apprendra à réaliser une recette 100 % méditerranéenne, sans se prendre au sérieux. « C’est un programme de recettes à moi, des recettes de famille, parce que je suis un passionné de cuisine ! J’ai vu faire ma mère, mes tantes et ma grand-mère originaire d’Oran », explique celui qui a grandi à Plan-de-Cuques.

Recette de la migas avec du pain, du couscous, du gaspacho manchego « que faisait mon oncle, un plat de chasseur qui tenait au corps et qu’on servait quand on était nombreux », Titoff surprend par sa connaissance des produits et des techniques. « J’aime beaucoup le répertoire provençal mais je le retravaille à l’orientale en rajoutant du cumin dans les petits farcis ou des citrons confits dans le navarin de veau par exemple. Et la macaronade ! Mon oncle en était fou ! C’est une daube avec des macaronis gratinés au four… J’ai plein de livres et Gérald Passédat, qui est un copain, me donne souvent quelques conseils ».

« Je pense que je suis légitime pour faire cette émission et si c’est pour raconter des conneries alors j’écris des spectacles »

Accompagné par Farah, influenceuse du web, Titoff promet une émission à la fois « très pratique et accessible », dans le droit fil de la cuisine familiale dont il s’est fait le porte-drapeau. Etonnant technicien, « sinon je n’aurais pas fait l’émission », la Grosse Tête amie de Laurent Ruquier assure faire lui-même ses courses : – Les artisans aiment leur métier et si on prend le temps de discuter avec eux, ils sont toujours de bons conseils. Et chez moi, jamais de plats livrés ».

Titoff en Cuisine séance photo sur le Vieux-Port

Titoff fait son chef et Foucault en redemande !

C’est promis, « Titoff fait son chef » sera une émission joyeuse et pleine de surprises avec des guests locaux (Jean-Pierre Foucault, Bengous, Patrick Bosso, Grégory Montel, Rebecca Hampton, Moussa Maaskri, Avy Marciano, Shemss Audat, Philippe Corti) qui viendront en fin d’émission déguster le plat réalisé en live. « Et Jean-Pierre (Foucault, NDLR), il aime manger hein ! Il a bien tout mangé » rit Titoff à la fois fier et heureux.
L’artiste aime aller au restaurant, tous les restaurants. On le croise au Nulle Part ailleurs, à la Piscine de Florent Manaudou, chez Etienne « pour la pizza marseillaise à la pâte fine et craquante », chez Michel pour la bouillabaisse et au bistrot du Petit-Nice « pour le cadre, parce que c’est la même brigade qui cuisine qu’au gastro, parce que les produits sont au top et que c’est moins cher (rires) ». Quand recettes et humour se rencontrent, on dresse le couvert sur France3 Provence-Alpes-Côte d’Azur. Avec Titoff et Farah au piano et la promesse de passer un beau moment.

« Titoff fait son chef », dès le 9 mars à 12h55 sur France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur et sur france.tv

Titoff le best-of

Le plat que vous détestez adorer ? la pizza pour des raisons de tour de taille
Le plat que vous adorez détester ? La cuisson des pâtes quand elles sont trop cuites c’est pas possible. Et puis tous ces plats dans les restos où on balance de l’huile de truffe chimique, pour moi c’est rédhibitoire. Je reconnais que j’ai aussi un problème avec les plats préparés au miel de châtaigne, ça ne passe pas.
Et avec ça, on boit quoi ? Je ne bois du vin qu’à table,  des côtes de Provence, des bandols rouges, et je préfère les bourgognes aux bordeaux.
On ne parle pas de quoi à table ? On a droit à tout, à la politique, à la religion, ça fait partie de l’art de la table. Mais comme le disait mon grand parrain Pierre Bénichou, rien de scatologique.
Vous cuisinez à quelle heure ? Je cuisine essentiellement le matin ou le soir ; selon le moment, je me sers un café ou un petit rhum et je suis le plus heureux du monde.
Scène ou piano ? Je pense que la scène et la cuisine sont complémentaires mais je resterai toujours sur scène.

Photos France3 et le GP

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.