En direct du marché

A Toulon, les Cafés Maurice et maison Ferroni lancent le rhum-café

De Marseille à Toulon, union sacrée autour du rhum-café. La maison Ferroni, conduite par Guillaume Ferroni, figure française (et marseillaise) du cocktail, des spiritueux et de la distillation, vient de finaliser une recette dite de rhum-café. A l’origine de ce nouveau breuvage, il faut aller chercher du côté de Toulon, et d’une marque historique varoise : les Cafés Maurice. C’est Boris Touaty, arrière petit-fils de Marc-Maurice Lévy, créateur de la marque de torréfaction en 1875, qui a eu l’idée de ce rapprochement.

« Nous avons été mis en relation par un ami commun, relate Ferroni. Boris avait déjà un sirop au café à son actif et voulait une liqueur ». La recette résulte de l’assemblage des notes d’un café finement torréfié avec un rhum boisé, il s’agit d’une liqueur mais la législation impose la mention de « rhum-café », eu égard à l’ajout de sucre dans la  liste des composants. La mise au point a demandé trois mois de travail et s’appuie sur trois paramètres : le taux de sucre, le dosage de café (juste torréfié, encore chaud, plongé dans le rhum avec une macération courte) pour développer des arômes mêlés d’expresso et de marc, et le très fort taux de grammage de café pour compenser la faible extraction. Voilà pour la fabrication.

« Comme un tiramisu »
« On a testé plusieurs cafés et nous avons retenu un arabica du Honduras, issu de la plantation Esperanza » relate Guillaume Ferroni. Mille bouteilles ont été produites et le rhum-café Maurice est déjà en vente à Toulon, non sans succès. « Nous sommes très heureux du résultat, affirme Ferroni. L’attaque en bouche fait immédiatement penser à un tiramisu, c’est un produit très gourmand qui se prête à merveille aux cocktails ». Un excellent spiritueux que l’on boira pur sur de la glace en fin de repas, en lieu et place d’un expresso… C’est bluffant

Cafés Maurice, 2, place Camille-Ledeau, 83000 Toulon ; infos au 04 22 44 99 45.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.