Art de vivre

Vénus, pour grignoter et se retrouver toute la journée

Vénus

Ce n’est pas un bar pour filles mais un bar de filles. Vénus a ouvert ses portes, voilà tout juste deux semaines sur le très recherché boulevard Vauban. Il concrétise les rêves de Julie et Claire qui avaient envie d’un café, « où on peut grignoter toute la journée », avec des propositions sucrées et salées. « C’est un soir d’été, il y a deux ans, qu’on a eu envie de changer de vie professionnelle et qu’on a décidé de le faire » se remémore Julie, elle même issue d’une famille de restaurateurs, et qui a fait les belles heures de l’Appart’, rue de Lodi, une année durant. Pour le déjeuner, les deux associées ont fait appel à Patrick, un chef en charge de la carte qui proposera un plat du jour, un velouté ou gaspacho selon les saisons, une salade et un sandwich. Pour le goûter, un blondie (un cookie-gâteau), un fondant à la crème de marrons sans gluten, un cake, des cookies vegan accompagneront les thés kusmi et les cafés de la torréfaction lyonnaise Mokxa. 

Vénus

Du jeudi au samedi soir, Claire endossera sa tunique de bar tender et proposera des combos cocktails-tapas en harmonie. « L’idée consiste à proposer quatre cocktails par mois et on les twistera par petites touches pour proposer des cocktails dans le style et différents à la fois » explique Claire. C’est à cette dernière qu’on doit également une sélection de vins et de bières bio, trois vins en trois couleurs qui changeront tous les mois. Pour les « sans alcool », la vente de bouteilles de lemon aids et de community cola permettra de financer des projets à vocation sociale à un niveau local. Jamais en reste d’une bonne idée, Julie et Claire organiseront, dès que la situation sanitaire le permettra, des brunches dominicaux avec des chefs invités. Il y a quelques semaines, le caducée de l’ancienne pharmacie de quartier a été remplacé par Vénus, incarnation « de la beauté et de la séduction » confient les deux amies. Qui s’en plaindra ?

Vénus, 79, boulevard Vauban, Marseille 6e arr. ; infos au 04 91 92 03 53.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux