Art de vivre

Avec la réouverture du Viaghji di Fonfon, c’est le lancement de la saison !

A fami faci escia u lubbu di a tana : la faim fait sortir le loup de sa tanière, dit le proverbe. De la même façon, l’ouverture, pour la saison 2019, du Viaghji di Fonfon au Vallon des Auffes, va faire ressortir les Marseillais de leur sweet home. Deux mois durant cet hiver, la petite échoppe du Vallon des Auffes s’est refait une beauté et pour sa 5e année, le Viaghji di Fonfon double sa surface et offre une salle d’accueil supplémentaire, une cuisine ouverte sur salle et un comptoir des plus accueillants.

Viaghji di Fonfon“J’ai eu l’idée du Viaghji en plein hiver, se souvient Alexandre Pinna, son propriétaire… J’avais envie d’été et on a ouvert un 20 décembre. C’était un lieu minuscule, feutré, cosy et dès le premier été les Marseillais ont répondu présent”, se souvient Alexandre. Au fil des ans, le Viaghji a aménagé sa petite terrasse les pieds dans le port affichant toujours complet dès l’heure du retour de la plage : “Cet hiver, on a aménagé une cuisine qui nous permettra de proposer des plats en complément des assiettes de charcuteries et de fromages. C’est une façon de proposer aux clients de passer un peu plus de temps avec nous, de faire durer la soirée et de profiter du coucher de soleil sous les arches du vallon” dit Alexandre Pinna. Pour accompagner les seiches persillade, panisses et brochettes de gambas, des vins rosés (Fiumiccicolli, Alma di Notte, les Pins couchés), rouges (l’Escale de Fonfon, le Sant Armettu et le clos Réal) et blancs (Grand Marrenon, Patrimonio Carco Antoine Arena 2012) sélectionnés par le maître des lieux.

Viaghji di FonfonParce qu’il est fier de ses charcuteries, Alexandre Pinna invite à le suivre dans l’entrelacs des ruelles du petit port de pêcheurs. Là, caché dans un cabanon, deux bouchers, dont un Meilleur ouvrier de France, préparent les charcuteries qui seront servies cet été au Viaghji : “De la coppa, de la pancetta, des saucissons, caillettes, des noix de jambon et de la saucisse italienne” désigne du doigt Philippe, fier de ce travail artisanal.
C’est la dernière ligne droite avant l’ouverture, un lancement de saison qui fait sourire un voisin qui s’écrie : “Quand il ouvre le Viaghji, on sait que c’est l’été qui arrive !” Une boutade en forme d’augure…

Viaghji di Fonfon, ouvert le soir 7/7j ; en mai et juin, le samedi et dimanche du petit-déjeuner au dîner, le soir uniquement en été. Infos et résas au 04 91 52 78 28.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Le premier livre de Mérouan Bounekraf intitulé Accords, Mets et Vannes est sorti ! Chef trentenaire connu depuis sa participation à Top chef en 2018, et actuellement aux côtés de Julia Vignali, sur M6, en 2e partie de soirée du Meilleur Pâtissier, Mérouan est un cuisinier de talent. Il combine sa passion à un sens de humour prononcé, faisant le show et abordant avec légèreté des recettes sérieuses et techniques. Il se présente comme un cuisinier comique et prouve que dans la profession, on peut être très rigoureux et blagueur. C’est aussi un compétiteur dans l’âme qui manie la langue française avec talent, panache et humour. Son péché mignon ? Les jeux de mots qui foisonnent dans l’ouvrage. Dans ce livre, Mérouan se fait plaisir et prend une revanche sur ses jeunes années, lui qui a subi brimades et humiliations lors de son 1er CDI chez un étoilé pour lequel il a travaillé 5 ans. C’est un livre bienveillant comptant 35 recettes classiques retravaillées (avocat-crevettes commis d’office, bi-joues de bœuf, poisson-panais ou encore cigar’misu), un cadeau gourmand et drôle qui se fera une jolie place au pied du sapin.
• Accords Mets et Vannes, Larousse Ed. 144 pages, prix : 16, 95 €.