Art de vivre

Et ce week-end, tu fais woak ?

collage woak

J’achète mon huile d’olive en supermarchés
Jusqu’ici, l’huile d’olive produite en Provence s’achetait dans des épiceries fines et auprès de mouliniers. La marque A l’Olivier, fondée à Paris, dans le quartier du Marais, en 1822, par un pharmacien convaincu des vertus de l’or vert, fait bouger les lignes. Entreprise familiale, le groupe Bailly auquel appartient la marque, compte une soixantaine de collaborateurs partout en France. Dans la région de Nice, les ateliers sélectionnent, préparent et mettent en bouteille les huiles d’olives, huiles aromatisées et vinaigres de la marque. Huile vierge Mère Goutte, huile AOC de Haute-Provence et huile AOP de la Vallée des Baux sont désormais vendus chez Monoprix, Carrefour et dans les magasins Système U. A tester pour juger de leurs qualités…

Je visite un domaine viticole varois
Samedi, mais c’est possible tous les jours de la semaine sans exception, on poussera les grilles du château des Demoiselles, dans le Var, pour participer à la découverte des caves. Sans réservation, à partir de 11h30, la visite guidée gratuite du chai et des caves, d’une durée de 15 minutes, se poursuit par une dégustation commentée de vins rosés, rouges et blancs (Côtes de Provence AOP).
Infos ici ou par téléphone au 04 94 99 50 31.

Je sers un 51 “comme un demi”
Dimanche, on reçoit des potes pour le déjeuner alors, parce qu’on est très tendance et qu’on colle aux modes, on va leur servir un Demi 51. C’est la dernière invention du service marketing du groupe Pernod-Ricard qui propose un verre au design comparable à un demi de bière qui “adopte une base ronde, qui s’étire pour une prise en main facile et agréable, le tout marqué d’un logo 51 brut et craquelé”. La recette est simple : 3 cl de 51 + 22,5 cl d’eau + 4 glaçons. Un pastis servi comme une bière ? Why not… si c’est consommé avec modération.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Infos express

Réouverture de l’office de tourisme et des congrès de la ville de Marseille C’est le samedi 30 mai que le bureau de l’OMTCM retrouve son activité dans le respect des consignes sanitaires et des gestes barrières prévus pour les lieux publics. Des plexiglas ont été installés, du gel hydroalcoolique à disposition et les conseillers en séjour porteront des visières. Durant le mois de juin, les horaires d’accueil sont fixés du lundi au dimanche de 10h à 17h . Dès le 1er juillet, deux twizy d’informations touristiques renforceront le dispositif d’accueil
pendant deux mois dans les rues de Marseille, 7 points de stationnement (la gare, l’hôtel de ville, le
J4, la Canebière, la Pointe rouge) pour renseigner les touristes. Un plan avec des idées de circuits de 2h à pied sera remis aux visiteurs. Le tourisme à Marseille en 2019 a représenté 1 milliard d’euros de retombées économiques, impacte 15 000 emplois directs. 5 millions de touristes ont été accueillis dont 1,8 million de croisiéristes.

Visites guidées gratuites de Marseille 15 visites guidées des différents quartiers de la ville (9 personnes maxi par visite) seront  offertes pendant tout le week-end de la Pentecôte (samedi, dimanche et lundi), inscription obligatoire en cliquant sur ce lien. Chaque jour 5 visites seront proposées à 10h et/ou 11h le matin et 14h et/ou 15h l’après-midi. Elles dureront 1h30 ou 2h et seront commentées par des guides-conférenciers.
• Malmousque, petit port de la Corniche
• Marseille trendy, le quartier du roi Soleil (la partie Sud du Vieux-Port)
• A la découverte du Vieux-Port (ruelles étroites de la vieille ville, couleurs et atmosphères)…
• Le Panier, cœur historique entre anecdotes et art de vivre
• Les jardins du palais Longchamp
• Le parc Borély et son élégante “folie” XVIIIe
Les visites se termineront devant les 4 musées municipaux qui seront également gratuits
jusqu’au 31 août, 4 musées municipaux rouvrent samedi 30 mai : la Vieille Charité, le musée
d’Histoire, le musée des Beaux-Arts, le château Borély.