Restaurants en Provence

Wood, la petite cantine s’est fait une place au soleil

Sur la vitrine, il est écrit « cantine gourmande ». Oubliez les préjugés sur les cantines, du moins aujourd’hui, et poussez la porte de Wood, à moins que vous  n’ayez réservé en terrasse au soleil. Il vaut mieux réserver car, à 12h30, l’adresse est prise d’assaut et, aux beaux jours, la terrasse accueille jusqu’à deux services au déjeuner ! Le service est familier et complice avec les habitués, sympa avec les clients de passage. Amusez-vous à regarder l’ardoise au fil des jours : rien que des propositions intelligentes, renouvelées, entre bonnes intentions et belles réalisations.

woodLa planche et ses classiques concurrence les suggestions du jour arrimées en façade. Vous n’échapperez pas au burger servi avec un pain maison, un peu de poitrine fumée et croustillante, du cheddar coulant sur des rondelles d’oignons rouges et une addictive sauce cocktail. Le demi-camembert rôti aux herbes de Provence joue le sucré-salé (avec quelques raisins) et le croquant (avec des radis), des patates rôties, une chiffonade de jambon ; le gravlax s’accompagne de lentilles-échalotes réveillées par des cubes de féta, quelques agrumes baies roses et des herbes… Le service bat son plein, il faut servir à toute vitesse un public qui n’a qu’une heure pour déjeuner. Les clients sont heureux, quelques touristes assis-là au beau milieu des Marseillais, se disent que le hasard fait bien les choses.

La salade César est parfaite, avec du parmesan, des anchois, un filet de poulet pané au panko : – Vous aimez les anchois ? » s’inquiète la jeune patronne… Oui oui, on aime les anchois, ceux-là surtout, en filets crus, charnus et délicieux. Rien à dire sur cette salade sinon qu’on en aurait bien mangé le double ; un effet sûrement dû à la sauce voluptueuse au goût salé aguicheur. La tarte aux pommes est servie en bandes tranchées, la brioche perdue tiède, aux relents de beurre, est nappée d’un trait de caramel salé. Un café et le soleil brille toujours, la terrasse est toujours aussi peuplée. Alors faut-il y aller ? Oui car les (très) bonnes tables du midi ne courent pas les rues ; oui car l’imagination se double ici d’un goût évident pour les compositions gourmandes ; oui car le service est convenable en dépit de l’urgence qu’il y a à servir tout le monde en même temps. Le bonheur ne tient qu’à un fil, un coup de fil car il faut toujours réserver pour être sûr de manger chez Wood.

Wood, 8, rue de la guirlande, Marseille 2e arr. Infos au 04 91 91 93 42. Carte, 20 €.

1 Comment

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.