Art de vivre

Les Eléonores de Provence soufflent leurs 10 bougies

Eléonores de ProvenceDans un milieu majoritairement dominé par les initiatives masculines, célébrer les 10 ans d’une association voulue, fondée et animée par des femmes n’est pas anodin. Une association qui célébrerait tout à la fois l’art de vivre provençal, ses valeurs et les causes humanitaires c’est encore mieux ! Voilà résumée l’âme des Eléonores de Provence, association fondée il y a 10 ans et qui compte à ce jour une trentaine de membres, des Bouches-du-Rhône aux Alpes-maritimes sans omettre le Var.

La Provence suit les exemples bourguignons (les Etoiles de Bourgogne), de la vallée du Rhône (les Femmes Vigne-Rhône) ou bordelais (les Aliénors d’Aquitaine), des associations toutes créées par des femmes, elles aussi précurseurs. « Nous oeuvrons à la défense de la tradition et du patrimoine provençal et garantissons la qualité de nos produits et de l’environnement, explique Maud Negrel du Mas de Cadenet à Trets. Nous portons aussi des valeurs d’entraide et un rôle caritatif afin de récolter des fonds chaque année pour soutenir une cause humanitaire ».
A titre d’exemple, « l’an dernier 2 soirées caritatives ont été organisées, la première pour les Restos du Coeur, la seconde, au profit des adolescents victimes de troubles alimentaires qui a permis, à elle seule, de rassembler 25 000 euros !, poursuit la présidente, Aurélie Bertin qui complète : – Les membres des Eléonores s’engagent également à un devoir d’éducation et de transmission de leur savoir-faire auprès de nos clients, considérés comme nos « hôtes » en Provence ».

Les Eléonores de Provence fédèrent des femmes chefs d’entreprise qui promeuvent l’art de vivre régional au sens large : des vigneronnes qui font découvrir et rayonner, en France et au-delà, les appellations viticoles de la région (bandol, bellet, côtes de Provence, Coteaux varois en Provence, coteaux d’Aix-en-Provence) ; des ambassadrices de ces produits auprès des médias, des sommeliers, chefs, journalistes, prescripteurs ; des femmes chef qui transmettent le patrimoine gastronomique régional en travaillant les produits du terroir tout en intégrant la modernité nécessaire à l’évolution des goûts ; des femmes artisan enfin qui  créent des ambiances pour apprécier vins et mets en décorant les tables et pièces à vivre.
Le jeudi 24 mai, au château Sainte-Roseline aux Arc-sur-Argens, Valérie Rousselle, fondatrice de l’association et Aurélie Bertin, sa présidente, accueilleront toutes celles et ceux qui ont permis à cette belle aventure de voir le jour et de s’épanouir. Bon anniversaire Mesdames !

Photo Cook & Shoot

A propos de l'auteur

le grand pastis

1 commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Infos express

Avignon à l’heure bolivienne Olga, Maria-Elisa, Pablo et Joel sont des étudiants boliviens qui arrivent ce 31 mai à Avignon pour y suivre un stage en entreprise au sein d’hôtels-restaurants ambassadeurs de l’art de vivre à la française. Ils découvriront le métier chez Guilhem Sevin (restaurant Christian Etienne), Florent Pietravalle (hôtel La Mirande) et Matthieu Dupuis-Baumal (domaine de Manville aux Baux). Leur stage pratique est assorti d’une bourse et s’achèvera le 31 août.

 La Buvette Vauban reprend du service Victor et sa Maison Vauban investissent les locaux du patronage pour ambiancer le quartier avec guirlandes lumineuses et longues tables en bois en mode guinguette. Côté food, Maison Vauban a invité les copains : Chez Francette proposera ses barquettes de taboulé et sandwichs 100% bio, le foodtruck Disco & Tacos distribuera tacos et nachos, Emkipop régalera la galerie avec son nouveau bâtonnet glacé saveur cheescake. Côté drinks, le domaine du Vallon des Glauges présentera ses derniers millésimes et Maison Vauban, maître en l’art du cocktail servira Spritz et Saint Germain ! Côté musique : que des vinyles avec Monsieur Beaumont, un pote du patron, se pointera avec ses 33 tours pour faire déhancher le Tout-Vauban, disco, house et funk au programme. Samedi 2 juin de 18h à minuit, 16 rue de Pointe à Pitre (6e arr. au patronage, place du Bois Sacré).

Papilles et Papillons Samedi 2 juin, les vignerons du massif d’Uchaux organisent des balades oenotouristiques, conviviales et gastronomiques.  Vignerons et entomologistes accompagneront 5 balades (de 30 min à 2h) pour découvrir le vignoble, la richesse de la biodiversité de ce secteur préservé.  Arrivés au point de ralliement, sur la terrasse panoramique du château du Castellas, on prendra l’apéro en musique avec le Groupe Tess et Ben. Sur les tables les vins légers, fruités et frais de l’année seront accompagnés de charcuterie, tapenade et huile d’olive. Un déjeuner accords mets et vins sera servi dans la fraîcheur de la salle de garde sous la houlette du chef Thierry Bonfante, du restaurant le temps de Vivre à Uchaux. Samedi 2 juin de 10 h à 16h30 : 60 € par personne (45 €/pers. pour un groupe à partir de 6). Inscriptions au 06 11 53 27 01.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !