Art de vivre

Un grand soir pour l’anniversaire des 20 ans de Lionel Lévy à Marseille

anniversaire Lionel Lévy
Moment d’émotion lorsque le chef remercie tous ceux qui l’ont accompagné depuis 20 ans…

17 novembre 1999, 20 novembre 2019. Vingt longues années se sont écoulées formidablement vite. En fêtant ce mercredi soir à l’Intercontinental Hôtel-Dieu l’anniversaire des 20 ans de son arrivée à Marseille, Lionel Lévy, alors chef toulousain, a aussi fêté son adoption par les Phocéens. Le cuisinier a réuni le temps d’un dîner ceux et celles qui ont marqué sa route. Pour l’accompagner dans l’élaboration d’un repas anniversaire en neuf services, Lévy avait appelé en renforts quelques uns de ses plus fidèles parmi lesquels Mélanie Papaconstantino, Jade Ramanantsoavina, Anaïs Scanu, le duo Yoan Dessarzin-Cédric Méry et Camille Gandolfo. Ses ex-seconds, Ludovic Turac (désormais chef-propriétaire avec son épouse Karine du restaurant Une table, au Sud) et Jérémy Scalia (restaurant de l’hôtel de Tourrel à Saint-Rémy-de-Provence), eux aussi titulaires d’une étoile au guide rouge, n’auraient manqué cette occasion pour rien au monde et ont participé à l’élaboration du repas.

Les grands plats comme le milk-shake de bouillabaisse, un voile de coquillage au riz de Camargue-vinaigrette verveine, une huître de Camargue-oreille et pied de cochon croustillant, un râble de lièvre en saupiquet-coings de Cotignac figuraient au menu. Quelques assiettes d’un somptueux lièvre à la royale, recette de Gérard Garrigues, ont circulé, une émouvante façon pour le chef de rappeler combien ce pape français de la cuisine a compté dans la carrière et la vie de Lionel Lévy.
En fin de repas, toute la brigade, mais également l’équipe de salle et tous ceux qui, de l’accueil à l’intendance, ont fait le succès de la soirée anniversaire ont été très applaudis. “Sans eux, je ne serais rien” a répété plusieurs fois Lévy avec une sincère émotion.

anniversaire Lionel LévyComment tout a commencé sur fond de beaujolais nouveau

En novembre 1999, un tout nouveau restaurant vient d’ouvrir. Une Table, au Sud succède à une pizzéria qui était devenue une salle de réunions pour associations. Au premier étage de l’immeuble de la Samaritaine, ce midi, une table de huit couverts a été réservée. A 12h15, deux hommes se présentent. Le premier s’appelle Bernard Loubat, il est le représentant à Marseille du guide Gault&Millau. Avec lui, un journaliste du quotidien La Provence en charge de la chronique publiée chaque dimanche : “Un café et l’addition”. Les deux hommes n’ont pas réservé et s’assoient à une table pour deux. Tout juste vient-on de leur donner la carte qu’un homme entre et s’inquiète : – Est-ce que la table de huit a été réservée ?” Le sommelier lui indique que oui et désigne une table de huit couverts avec vue directe sur le Vieux-Port. L’homme poursuit : – Bon, ils vont arriver à 13 heures… Mettez de côté quatre bouteilles de beaujolais nouveau. Vous avez bien du beaujolais nouveau ?” Et le sommelier lui explique que le restaurant a d’autres vins, très bons mais pas de beaujolais nouveau. Déçu, l’homme annule la table et dit qu’un restaurant sans beaujolais nouveau ce n’est pas possible.
Bernard Loubat et Pierre Psaltis se regardent, ce dernier sourit et dit à son aîné : – Finalement, on a peut-être bien fait de venir”. Le repas s’est magnifiquement bien déroulé. Les deux critiques en sont sortis bluffés. Le dimanche qui suivait, La Provence publiait la première critique d’Une Table, au Sud. Quelques mois plus tard, Gault&Millau lui emboîtait le pas. La suite, tout le monde la connaît.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vienne, capitale impériale

Semaine autrichienne au café de la Banque A l’occasion de la Fête nationale autrichienne le 26 octobre prochain, le Café de la Banque - le plus viennois des cafés marseillais - organise en partenariat avec le Consulat honoraire et sous le parrainage de Son Excellence Michael Linhart ambassadeur d’Autriche en France, une semaine culinaire dédiée aux plats traditionnels autrichiens. Du lundi 25 au vendredi 29 octobre, le Café de la Banque proposera, chaque jour, un plat et un dessert autrichiens différents accompagnés de pains autrichiens (grâce à la boulangerie Backwelt Pilz), de bières ou de vins autrichiens (avec Vini Cultura Austriae). Pour préparer au mieux cette semaine exceptionnelle, le chef cuisinier de l’ambassade d’Autriche à Paris, Patrick Viaene, sera l’invité exceptionnel de la famille Lafargue, afin de transmettre ses recettes et son savoir-faire à la brigade du Café de la Banque.
► Menus, lundi 25 octobre : goulache de bœuf et boulettes en serviette, Tarte « Sacher » ; mardi 26 octobre, fête nationale autrichienne : rôti de porc et boulettes de pommes de terre, gâteau viennois au chocolat ; mercredi 27 octobre : escalope viennoise et pommes de terre persillées, strudel aux pommes ; Jeudi 28 octobre : pointe de culotte de bœuf sauce raifort, crêpe épaisse à la confiture de prunes
Vendredi 29 octobre : goulache de veau et tarte Sacher.
Le Café de la Banque, 24 bd Paul-Peytral, 6e arr., infos au 04 91 33 35 07
Consul honoraire d’Autriche, 58, rue Grignan (Marseille, 1er arr.), infos au 06 42 14 85 58

Abonnez-vous à notre newsletter

15e Fête des saveurs d’automne 100 % Ventoux Dimanche 24 octobre à Sault, de 9h à 18h sur le site arboré de la Promenade se tient la fête des saveurs d’automne, l’un des plus importants marchés de producteurs du Vaucluse ; les produits proposés y sont 100% Ventoux ! Cette 15e édition permet de préparer un hiver savoureux et gourmand. A noter cette année la présence de nouvelles propositions comme les jus de grenades (Malaucène) ou les plants de lavandes bio de Aude (Sault), sans oublier les fromages de chèvres du plateau d’Albion.
Toute la journée à partir de 9h, stands de vente directe des agriculteurs, viticulteurs et artisans du massif, espace livres avec des ouvrages sur le Ventoux et la cuisine méditerranéenne, espace ludique autour des fruits et légumes animé par Interfel, tables pique-nique mises à disposition du public pour déguster les produits gourmands du marché. À 15h et 16h : découverte de la nougaterie Boyer, visite commentée de 40 min. Infos auprès de l'office de tourisme Ventoux Sud à Sault, au 04 90 64 01 21.

Le Bar des Amis à la Vieille Chapelle à Marseille accueille en cuisine le chef argentin Santiago Fuego ; allez-y au déjeuner, vous ne le regretterez pas ! Ces mois d'automne sont bien remplis pour le BDA qui a la joie de renouer avec ses apéros musicaux, ses brunches gourmands et rendez-vous divers. Le 30 octobre, le BDA nous emmène sur la Côte Atlantique avec DJ Marmouille (fameux dj résident de la Coorniche), Captain Daney et Doc Zen pour une sélection food garantie Sud-Ouest. Réservations au 04 91 96 17 62 ou 06 51 97 28 28

Juris Food Lundi 8 novembre, l'association recevra un représentant de l'UMIH des Bouches-du-Rhône qui interviendra sur les questions liées au recrutement dans les métiers de la restauration et de l'hôtellerie. Participation au déjeuner : 29 €. Inscription par mail obligatoire à smlorganisation@gmail.com Le déjeuner aura lieu au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e arr, parking du Pharo). Infos auprès de Stéphanie Lieutaud au 06 18 03 60 95