En direct du marché

Les Bons Fromages, une nouvelle fromagerie ouvre à Vauban

les bons fromagesIl y avait le bar à pizzas la Bonne Mère, la Bonne Epicerie, le resto des Bons Garçons alors c’est, non sans humour, que Philippe et Maxime ont baptisé leur fromagerie les Bons Fromages. Voilà une dizaine de jours à peine que la petite enseigne a été inaugurée et a déjà trouvé sa place parmi les commerces de proximité qui refleurissent dans le quartier. “Avec un nom pareil, il faudra tenir la promesse”, sourit Philippe Roumazeilles. D’abord copains, la vie a voulu que les deux potes qui se sont connus en école d’ingénieurs à Grenoble, deviennent amis puis associés. “Travailler à deux c’est plus facile quand on tient un commerce, nous jouons la carte de la complémentarité”, analyse Maxime Sarrade. A l’un le marketing ou la gestion, à l’autre l’accueil des clients et le choix des produits, “mais en réalité il n’y a rien d’étanche et nous nous efforcerons de travailler sur tous les aspects”.

“C’est un métier dur et prenant mais nous avons la passion du fromage, explique Philippe qui a quitté son poste d’ingénieur dans l’univers pétrolier pour entamer une formation en alternance. Je voulais bien connaître le produit pour bien conseiller les clients”. “Nous avons choisi de nous implanter ici pour répondre aux attentes des riverains, enchaîne Maxime Sarrade. Nous proposerons un maximum de produits fermiers, au lait cru, répondant au fil des saisons avec toujours le souci du rapport qualité-prix“. Le duo des Bons Fromages ne manque pas d’idées et espère proposer, sous peu, quelques charcuteries et un choix de bonnes bouteilles afin d’accompagner leurs fromages : “Nous ne voulons pas nous substituer au métier de caviste, nous proposerons seulement quelques vins à prix justes, en écho avec notre sélection”, avertit Philippe Roumazeilles.

Pour l’heure quelque 120-130 fromages voisinent en vitrine, “on va se limiter à ça, on verra comment réagissent les clients, dit Maxime. C’est bien de conseiller mais il faut aussi être à l’écoute et proposer des gammes en adéquation avec la demande”. Alors qu’il dégaine son couteau pour trancher un roquefort de la famille Carles “très puissant alors que le Gabriel Coulet est plus doux”, le fromager assure vouloir, “à terme, développer des liens avec les producteurs locaux”. Parce qu’ils veulent “raconter l’origine des produits, leurs histoires et singularités”, Roumazeilles et Sarrade veulent promouvoir les terroirs. Les deux associés se fournissent auprès d’une coopérative qui sélectionne les produits d’exception. Un dernier petit truc ? “Quitte à ramer contre les idées reçues, préférez les vins blancs plutôt que les vins rouges, ils accompagneront au mieux nos fromages”. Un conseil à vite, très vite, mettre en pratique.

Les Bons Fromages, 85, bd Vauban, Marseille 6e ; infos au 09 82 509 500.

Bonus : les fromageries du Grand Pastis à la Plaine et à Saint-Giniez.

Vite lu

Les vignerons d’Aix et de la Sainte-Victoire reçoivent le temps d’une soirée, dans leur domaine, dès 18h30, pour une visite accompagnée des vignes et du chais et, dès 20h, pour profiter d’un dîner assis servi in situ. Chaque repas sera préparé par un cuisinier (Edouard Loubet, Felipe Licandro, Yannis Lisseri, René Bergès et Éric Sapet) et les vignerons proposeront deux verres de dégustation pour accompagner le menu. Capacité d’accueil limitée à 30 personnes maximum pour respecter les consignes sanitaires et offrir le meilleur confort aux participants. Deux types de soirées sont  proposés : le panier pique-nique 35 €/personne et le dîner gastronomique 45 €/personne. Dates : 22 et 29 juillet, les 5, 12, 19 et 26 août. Infos complémentaires ici.

Art et vins à Trians (83) Chaque année, le domaine de Trians s’engage aux côtés des artistes en exposant leurs œuvres dans sa cave du XVIIIe siècle. Cette année, ce sont 6 artistes varois qui sont mis à l’honneur : Agnès Granier, Philippe Litou, Alain Farache, Geneviève Parizot et Mc Giletti. Exposition accessible à tous gratuitement, jusqu’à la fin août. Château Trians, chemin des Rudelles, 83136 Néoules ; infos au 04 94 04 08 22.

Fais mousser la 83 ! Château Saint-Maur, au cœur du golfe de Saint-Tropez en partenariat avec les Brasseurs de l’Esterel a imaginé cette bière comme un grand cru : fraîche, élégante et aromatique. Elevée 3 mois dans des barriques en chêne de vin blanc de Provence, elle est composée à 100% d’ingrédients naturels : des malts fabriqués à partir d’orge de printemps d’origine française et des houblons alsaciens, d’une belle finesse aromatique, à l’amertume très faible. Cet assemblage garantit un parfait équilibre entre puissance  aromatique et moelleux en bouche Au nez, notes de tête de vanille, puis arômes de porto blanc et de banane confite. En bouche, notes exotiques légèrement fumées et boisées. Très belle longueur. Légère et agréable sucrosité en fin de bouche. A découvrir chez votre caviste.