Carnet de cave

Le château des Trois Sautets, un petit jeune à Palette

Trois Sautets

Le château des Trois Sautets, c’est le petit dernier de l’appellation, le dossard numéro 5 de la micro dénomination Palette. Aux origines de sa fondation, il faut aller chercher du côté de Laurence Chaullier, chevrière qui produit des brousses en AOP du Rove. Les pieds ancrés dans la terre, cette dernière a inspiré toute la famille, à commencer par ses trois fils, Thomas, Matthieu et Nicolas, qui ont décidé de mettre leurs pas dans ceux de leur mère, en donnant naissance à un domaine qui aurait pour symbole les fameuses cornes en forme de lyre. Le papa a rejoint l’aventure et deux années de travaux ont été nécessaires pour restituer le paysage de restanques originel en replantant le vignoble riche de ses cépages endémiques.

Trois Sautets
Un paysage de restanques entretenu par les chèvres du Rove

Non loin du pont peint par Cézanne, le vignoble des Trois Sautets couvre 7 ha de vignes plantées mais seuls 4.5 ha sont en activité avec un rendement moyen à l’hectare de 40 hecto ; les 2.5 ha de vignes encore jeunes, entreront prochainement en production. Les terres en pleine conversion bio, il faudra attendre le millésime 2021 pour déceler le précieux logo vert sur ses étiquettes. Il est encore trop tôt pour évoquer le rouge 2020 mais le blanc, fruit d’un assemblage clairette (40%) et bourboulenc (40%), grenache et ugni blanc (10% chacun)  est très prometteur. Au nez, ce vin présente des arômes de pêche et suggère une fraîcheur qui s’avérera précieuse cet été.

Avec du volume et une belle longueur en bouche, ce vin servi à 10-11°C, tiendra tête à un loup ou une daurade de Méditerranée, cuits en croûte de sel. Il fera merveille aussi avec des rougets simplement nappés d’un coulis de tomate-origan dans l’esprit d’une sauce pizza.  Vin d’apéritif escortant une pissaladière, il aiguisera l’appétit. Lors de votre prochaine visite au domaine, n’oubliez pas de faire le plein de fromages, des brousses par exemple, que vous présenterez avec une salade de jeunes pousses, un mesclun, simplement arrosé d’un filet d’huile d’olive et d’un peu de fleur de sel. Un domaine à suivre.

Chemin de la Simone, 13590 Meyreuil ; infos au 06 77 03 74 68. Château des Trois Sautets, blanc 2020, 25 € les 75 cl.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux