Art de vivre

Après 6 ans d’aléas, l’hôtel Mercure Canebière-Vieux-Port a enfin ouvert

Vendredi 19 juillet 2019. Cette date restera celle de l’accueil des premiers clients de l’hôtel Mercure Canebière-Vieux-Port. Un moment fort pour l’équipe de cet hôtel dont le permis de construire avait été déposé en 2013 et qui devait voir le jour deux ans plus tard. L’ouverture avait ensuite été repoussée à 2017, puis 2019… C’est le projet mené par Arrelia qui a été retenu, avec le
groupe Fondeville construction, Agir Promotion et le soutien du financement de 123 Investment Management, ainsi que le cabinet d’architecture marseillais Tangram. C’est, finalement, l’enseigne Mercure du groupe Accor qui a été choisie pour dynamiser cette bâtisse. Le bâtiment de type haussmannien date du XIXe siècle et se compose d’un hôtel 4 étoiles, le Mercure Canebière-Vieux Port, d’une brasserie et de sa terrasse, le Capucin, de deux salles de réunion et d’un espace coworking.

L’hôtel est classé 4 étoiles et dispose de 90 chambres dont les “classique”, les “privilège” et les suites. Une des chambres est dotée d’une terrasse avec vue sur les toits du centre-ville avec Notre-Dame-de-la-Garde à l’horizon, le palais Carli, le marché Noailles et la rue des Feuillants à ses pieds. Tous les équipements inhérents à la classification 4 étoiles répondent à l’appel : coffre fort , climatisation, wifi, mini bar à discrétion, machine à café etc. Côté professionnel, l’hôtel propose un service de séminaires et réceptions avec ses 2 salles de réunion et un espace de coworking pour les réunions de travail. Les salles, avec vue sur le marché des Capucins, sont équipées d’un accès au web haut débit.

Hôtel Mercure Canebière-Vieux-Port, 48, La Canebière, Marseille 1er.

Le restaurant, le Capucin
Ancien second de Lionel Lévy au sein de la brigade de l’Intercontinental-Hôtel Dieu, Sylvain Touati a pris la direction des cuisines de l’hôtel. D’un papa d’origine algérienne, d’une grand-mère arlésienne et d’un grand-père espagnol, le chef, marseillais de naissance, puise son inspiration dans la gastronomie du bassin méditerranéen (lire son portait ici). La carte propose quelques sardines marinées-pommes de terre-poutargue et olives vertes cassées, une sélection de tomates anciennes-burrata, une très pertinente lotte et calmars cuisinés comme une paella, des linguine encre de seiches et palourdes persillade, une poitrine de cochon marinée, une niçoise-mesclun thon snacké. Quelques fromages affinés, un finger menthe-chocolat, une pêche façon Bellini composent l’offre sucrée.

Brasserie le Capucin, 48, La Canebière, Marseille 1er. Déjeuner : 24 et 29 € ; dîner : 39 €. Infos au 04 65 58 56 93.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Le premier livre de Mérouan Bounekraf intitulé Accords, Mets et Vannes est sorti ! Chef trentenaire connu depuis sa participation à Top chef en 2018, et actuellement aux côtés de Julia Vignali, sur M6, en 2e partie de soirée du Meilleur Pâtissier, Mérouan est un cuisinier de talent. Il combine sa passion à un sens de humour prononcé, faisant le show et abordant avec légèreté des recettes sérieuses et techniques. Il se présente comme un cuisinier comique et prouve que dans la profession, on peut être très rigoureux et blagueur. L’auteur est aussi un compétiteur dans l’âme qui manie la langue avec talent, panache et humour. Son péché mignon ? Les jeux de mots qui foisonnent dans l’ouvrage. Dans ce livre joyeux, Mérouan retrace son parcours enrichissant et ses rencontres, il raconte ses débuts, passés 5 années durant, dans une brigade conduite à la dure, dont il garde malgré tout de bons souvenirs. C’est un livre bienveillant comptant 35 recettes classiques retravaillées (avocat-crevettes commis d’office, bi-joues de bœuf, poisson-panais ou encore cigar’misu), un cadeau gourmand et drôle qui se fera une jolie place au pied du sapin.

• Accords Mets et Vannes, Larousse Ed. 144 pages, prix : 16, 95 €.