Magazine

Inclassable et Intraitable et “Im”-buvable : le 25, rue de la République, trois en un

Inclassable et Intraitable
Sébastien Richard sur tous les fronts pour réussir sa rentrée

La rue de la République fait sa rentrée, le 3 septembre avec le déménagement, au numéro 25, et la réouverture de l’Inclassable, restaurant éphémère qui avait fait les riches heures de MPG 2019, sur la place Sadi-Carnot (2e arr). Le chef Sébastien Richard officiera toujours à l’Inclassable mais c’est surtout le visage d’Arlette Fletcher que les clients retrouveront. Fletcher, issue de la galaxie Perrodin, animera une carte pensée comme un semainier : lundi, végétal iodé ; mardi, agneau ; mercredi, ravioli ; jeudi, cochon et vendredi, poisson. Les tarifs du déjeuner, s’échelonneront de 17, 22 à 29 € et la salle pourra accueillir 22 couverts contre 18 en terrasse. “A terme, l’Inclassable a pour vocation d’évoluer en résidence de chefs, explique Sébastien Richard. Un collectif de 12 cuisiniers s’est constitué et ils y officieront à tour de rôle”. Inclassable et Intraitable

L’Intraitable voisinera avec l’Inclassable
Toujours au 25 de la rue de la République, dans le même local, la deuxième enseigne, l’Intraitable, sera le pendant nomade de l’Inclassable et proposera des plats à emporter au déjeuner, du lundi au vendredi à des tarifs sensiblement inférieurs, de 5 à 11 € selon les entrées, plats et desserts choisis. “L’Intraitable, ce sera le traiteur du chef en poste à l’Inclassable, cette enseigne permettra de faire connaître aux clients, le travail des 12 cuisiniers sans changer d’adresse”.

L’Imbuvable, enfin, sera le troisième concept à occuper les lieux. On y boira des bières locales, des vins nature et on y retrouvera des produits d’épicerie et les ingrédients déclinés des plats servis à l’Intraitable ou à l’Inclassable : – Dans quelques semaines, l’Imbuvable déménagera et deviendra aussi une résidence de barmen”, prévient Sébastien Richard. Un restaurant, un service traiteur à emporter un un lieu hybride proposant vins et bières “vertueux” : le 25, rue de la République prépare sa rentrée et celle des amateurs de nouveautés. Ils seront servis.

Inclassable et Intraitable et Imbuvable, 25, rue de la République, 2e arr. Ouverture le 3 septembre. Ouvert au déjeuner du lundi au vendredi, et, sur réservation de groupe, le soir et/ou le week-end. Tarifs midi de 17, 22 à 29 €.

Pépé le roi du poulet en attendant son adresse définitive

pépé le roi du pouletEn attendant son adresse définitive à Marseille, Pépé le roi du poulet s’installe lui aussi quelques semaines au 25, rue de la République. Cette micro chaîne dont le premier restaurant est implanté au Tremblay sur Mauldre dans les Yvelines (Ile-de-France) a été fondée par le chef Laurent Trochain auquel s’est associé Sébastien Richard. Comme on peut le deviner, Pépé le roi du poulet propose du livré ou de l’emporté et des volailles élevée en liberté résultant d’une démarche bio. “A Marseille, on a sélectionné les poulets d’Elisabeth et Michel Chavinas, éleveurs à Cheval-Blanc dans le Vaucluse” détaille Sébastien Richard. Côté recettes, on peut s’en donner à coeur joie : poulet Amazone, Kentucky, saucisses de poulet ou aiguillettes en tempura, croquettes, croustilles, burgers…

Pépé le roi du poulet, 25, rue de la République 2e arr. le mercredi, jeudi et vendredi soir, le samedi et dimanche toute la journée.

Infos express

Brunches du dimanche À partir du 27 septembre, et jusqu’à la fin de l’année, La Benvengudo propose aux gourmands (et aux lève-tard) un brunch concocté par la chef Julie Chaix. Sous forme de buffet, les hôtes disposeront d’une sélection de mets salés et sucrés, cuisinés à partir de produits locaux et de saison. Une pause gourmande parfaite avant de partir se balader dans le village des Baux-de-Provence. Brunch servi tous les dimanches de 11h30 à 15h, prix : 49 € par personne. Infos au 04 90 54 32 54.

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter