Magazine

Damien Modena et Joffrey de Matra, le duo savoureux du nouveau family-store aussih

damien modena
(de g. à d.) Damien Modena et Joffrey de Matra, carte blanche pour une cuisine de bon sens !

C’est la dernière pépite qui scintille dans une rue confidentielle et attenante à la place du 4-Septembre : Aussih vient d’ouvrir ses portes dans un rez-de-chaussée d’une maisonnette de quartier. 250 mètres carrés y sont aménagés pour déjeuner, boire un café ou un thé et shopper dans l’air du temps et des idées. Aux commandes de cette adresse clairement dédiée aux familles, deux femmes, Jessie Hessmann et Audrey Colombani. Au beau milieu de ce paradis pour tendance addicts, Damien Modena et Joffrey de Matra ont installé leur restaurant. Un beau comptoir de carreaux en terre cuite rouge, un éclairage vertical de spots directionnels et une ambiance « family-store » que les deux associés revendiquent.

Modena n’est pas né de la dernière pluie, élève du lycée hôtelier de Bonneveine, passé son bac pro, il a intégré la brigade d’Alain Burnel à l’Oustau de Baumanière puis celle de Benoît Witz à l’hostellerie de l’abbaye de la Celle à Brignoles : « C’est un chef exceptionnel dans l’approche du métier, concède Modena. Il m’est arrivé de partir aux champignons avec lui dans l’après-midi, il nous faisait confiance… Avec lui, j’ai été à la bonne école ». Entré dans l’écurie Ducasse, Damien Modena ne la quitte plus : du Spoon at Sanderson à Londres avec le vauclusien Pascal Féraud, jusqu’au Plaza Athénée époque Christophe Moret. L’envie de retrouver son Sud natal, le soleil et les siens incite Damien Modena à retrouver Marseille où il cuisinera entre autres pour le Cabanon à l’Estaque, Marrou traiteur et le Burger Banquet sur la place de l’Opéra…
A Damien Modena la cuisine quand Joffrey de Matra gère la salle et le comptoir. « Nous avons carte blanche pour composer la carte et imaginer quels plats du jour nous allons servir, prévient Damien. Nous proposons une cuisine de saison, saine ou healthy » explique-t-il. Tout est fait maison, le jour même dans une micro cuisine dépourvue de congélateur et de micro-ondes. « Le congélateur viendra cet été pour les glaces » reconnaît le jeune chef de 33 ans. En ce début d’hiver, le velouté de butternut-bacon crispy et noisettes voisine avec l’avocado toast et crabe. Côté plats on hésite entre le demi-coquelet sauce aux cèpes et purée de pommes de terre, la salade betterave-chou kale-quinoa-pois chiche avocat et oignons frits  et l’oeuf benedict saumon ou bacon egg muffin sauce hollandaise…

A midi, chez Aussih, l’ambiance est copine et très féminine. Joffrey de Matra se fraie un chemin entre les poussettes et sourit : « J’ai découvert la restauration à 15 ans et j’ai bossé pour des brasseries ici et là jusqu’à mon bac ES, explique ce Marseillais au sourire franc. J’ai fait trois ans de formation à l’école Vatel de Nîmes et j’ai travaillé en famille avant de reprendre avec mon frère une rôtisserie à Bonneveine ». Les routes des deux compères se sont croisées au Burger Banquet et les ont conduits chez Aussih. « Les coquelets arrivent de Bresse, je me sers à la boucherie de l’Avenir, rue d’Endoume, les pains sont ceux de la Boulangerie aixoise, les vins arrivent du Coeur des vignes et nous faisons nos gâteaux nous-mêmes… » poursuit Joffrey. Il y a du monde, Damien est reparti en cuisine…

aussih, 9, rue Châteaubriand, Marseille 7e arr. Infos au 06 03 703 703 et 04 91 31 29 47. Plat du jour : 13,50 €, formule : 16,50 €. Carte : 19 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

Concerts à la Mirande L’hôtel avignonnais accueille des concerts de musique classique avec des musiciens, habitués à se produire dans les plus grandes salles de concert. Une coupe de champagne est servie à l’entracte et, pour ceux qui le désirent, la soirée se prolonge autour d’un dîner au restaurant de La Mirande. Le prochain concert aura lieu le vendredi 18 janvier à 20h : Bach, Suite pour violoncelle ; Schulhoff, Duo pour violon et violoncelle ; Mieczysław Weinberg, Suite n°1 pour violoncelle avec Philippe Graffin (violon), Raphaël Wallfisch (violoncelle).
Mercredi 13 février, 20h, Mozart « A vous dirais-je, Maman » KV 265 ; Korngold , « Much ado about nothing », violon et piano ; Ysaye, sonate pour violon seul, opus posthume ; Schedrin, Three funny pieces pour trio avec piano Schnittke, quintette avec piano. Les artistes conviés ce soir-là : Philippe Graffin (violon), Erik Sluys (violon), Pierre-Henri Xuereb (alto), Jeroen Reuling (violoncelle), Katsura Mizumoto (piano).
Concert seul avec une coupe de champagne à l’entracte : 40 € ; concert suivi de dîner : 150 €.
À 16 heures, concert suivi d’un thé et pâtisserie au salon de thé : 40 €. Infos au 04 90 14 20.

3e festival truffes et vins Rhonéa Les samedis 19 janvier, 9 et 23 février seront dédiés à la truffe noire sous toutes ses formes. Au programme : cavage dans les truffières partenaires de la cave, découverte du marché aux truffes de Richerenches, l’un des plus importants marché d’Europe, et déjeuner gastronomique « tout à la truffe » accompagné d’une dégustation des cuvées au Dolium, le restaurant de la cave coopérative de Beaumes-de-Venise. Sur réservation, places limitées : 100 € / personne (visite du marché, cavage, dégustation et repas truffes compris). Infos auprès de Marine au  04 9012 41 15.